La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
SAINT VALENTIN FETE les AMOUREUX le 14 février

Chandeleur

Noël

Magazine

Pâques

La Saint Valentin...



Le 14 février est la fin de l'hiver en ce sens où les animaux - et notamment les oiseaux - se "réveillent" de leur torpeur pour s'accoupler et se préparer à accueillir leur descendance en construisant des nids.
La plupart des gens pensent que le jour de la Saint Valentin est la "fête des amoureux". Il est d'usage qu'ils s'offrent réciproquement des petits cadeaux. Mais quelle est la véritable origine de cette fête populaire, et pourquoi s'appelle-t-elle la "Saint" Valentin ?

Qui était St-Valentin ?
En ce qui concerne l'identité de saint Valentin, les historiens ne sont pas d'accord. Au total, sept saints chrétiens prénommés Valentin sont fêtés le 14 février ! Lequel est à l'origine de cette fête ? Mystère !
L'origine la plus ancienne dit que la Saint-Valentin est associée aux Lupercales romaines.

La seconde origine prétend que Valentin de Rome était évèque de Terni et fut décapité en 273 :
Vers 270 av JC, Rome était engagée dans des campagnes militaires sanglantes et impopulaires. L'empereur romain Claude éprouvait des difficultés à recruter des soldats pour former les légions romaines. Il pensait en effet que beaucoup d'hommes préféraient rester aux côtés de leur femmes ou de leurs fiancés plutôt que de risquer leur vie au combat !
Furieux de constater le manque d'enthousiasme des hommes de son empire, le souverain surnommé "Claude le Cruel", décida d'annuler les mariages et les fiançailles sur tout son territoire.
Ainsi, les couples désirant sceller leur union se sont mis à la recherche d'une personne qui accepterait de les unir dans les liens du mariage. La légende prétend qu'un prêtre du nom de Valentin avait accepté de consacrer de telles unions malgré les ordres de l'empereur Claude.
Lorsque l'empereur apprit l'existence de ces cérémonies, il donna l'ordre d'arrêter Saint-Valentin et de l'exécuter le 14 février, veille de la fête de l'amour dans la Rome antique. Après un an d'emprisonnement, Valentin comparut devant l'empereur qui tenta de le convaincre de se convertir aux dieux romains, mais Valentin refusa de se plier à la volonté de Claude.
Il fut donc condamné à mort, battu et finalement décapité un 14 février 269.
En l'honneur de son sacrifice pour l'amour, Valentin fut canonisé.
Le geôlier de Saint-Valentin, Astérius, avait une fille aveugle du nom d'Augustine. On prétend que Valentin parvint à guérir Augustine de sa cécité. Cette dernière prit tellement bien soin de Valentin pendant sa détention qu'avant son exécution, il lui envoya un message pour la remercier.
Sur le papier, il avait écrit : " Merci. Ton Valentin ".
C'est de là que serait issue la coutume de s'envoyer des messages à l'occasion de la Saint-Valentin.
Selon la légende, un amandier rose, symbole de l'amour éternel, a été planté au pied de sa tombe.


Les lupercales
C'étaient des fêtes romaines célébrées le 15 février en l'honneur de Lupercus, le dieu des troupeaux et des bergers. Ces fêtes marquaient le jour du printemps, dans l'ancienne Rome. Pour cette occasion, on organisait une sorte de loterie de l'amour.
Cela consistait à tirer au hasard le nom des filles et des garçons inscrits, de façon à former des couples qui se fréquenteraient ensemble tout le reste de l'année.

L'adoration du dieu Pan, remonte à la mythologie de l'Egypte ancienne où il était célébré comme représentant la fertilité.
Mais le dieu Pan, (Lycaeus venant de Lukos : le loup) était aussi le dieu des bergers qui protégeait les troupeaux de l'attaque des loups. La légende de Pan, chasseur de loups et protecteur des troupeaux, trouve son origine dans l'ancienne histoire biblique de Nimrod, le "vaillant chasseur" opposé à l'Eternel (Genèse 10-9) et bâtisseur de la Tour de Babel (Alexander Hislop - Les Deux Babylones - 1917).
Adoré par les Phéniciens sous le nom de Baal, et qui apparaît parfois dans la Bible sous le nom de Thammuz (Ezéchiel 8 -14). Nimrod était loin d'être un saint : homme licencieux et un ennemi de Dieu, adoré par les païens après sa mort. Encore actuellement, il est plus un symbole de débauche et de violence que d'amour.


La récupération chrétienne
Comme c'est le cas pour la plupart des fêtes païennes, c'est en 496 après J-C que l'Eglise, à travers le Pape Gélase 1er, a "christianisé" les Lupercales païennes en les "rebaptisant" du nom de Saint-Valentin et en avançant sa date du 15 février au 14 février du calendrier romain, en prenant soin de ne pas modifier la date de la soirée où étaient célébrées depuis si longtemps les Lupercales.
Cette célébration païenne populaire, vidée de ses éléments "licencieux" pouvait maintenant servir "la bonne cause" et être fêtée dignement par les populations.

Les fleurs de la Saint-Valentin
Depuis le XVI éme siècle, la tradition veut que l'on offre des fleurs à l'être aimé pour la Saint Valentin.
Cette coutume remonte à une des filles D'Henri IV, qui à cette occasion avait organisé une fête où chacun des cavaliers devait offrir à sa Valentine un bouquet de fleurs.
Cependant chaque fleur à sa signification (voir la page consacrée au langage des fleurs)

Dictons
Tel temps le jour de Saint-Valentin, tel temps au printemps qui vient.

S'il ne fait froid le jour d'Adam et Ève, vingt jours trop tôt montera la sève.

Vigneron à la Saint-Valentin, doit avoir la serpe à la main.

Saigneur du jour de Saint-Valentin, fais le sang soir et matin, et la saignée du jour d'avant garde des fièvres tout l'an.

Joël des Rochettes.


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.