Humour

Magazine

Associations

Courrier


Nom d'un cochon vert !
Ou : lettre ouverte à mon Conseiller Général.



Monsieur le Conseiller Général,


Je suis consterné par votre refus sans appel du projet d'extension de l'élevage porcin du GAEC de Vannay, ainsi que de vos déclarations au Journal du Centre.

Certes, je ne suis pas un spécialiste de la chose, ni vous non plus, sans doute.

Il me semble pourtant que la question posée méritait mieux qu'un à priori négatif aussi véhément.

L'épais dossier d'étude, établi pour le GAEC par un cabinet spécialisé,répond par avance à beaucoup de vos critiques.

Ce peut être insuffisant : demandons alors des enquêtes et garanties complémentaires, mais ne rejetons pas en bloc de cette manière agressive.

Relevons, au passage, que l'opération envisagée entraîne la mise en conformité totale avec les dernières normes sanitaires et environnementales.

Peut-être aurait-on pu, dans un souci de protection écologique et de modernité, s'intéresser aux techniques de méthanisation des déjections, productrices de bio-énergie et d'engrais épurés.

Vous ne l'avez pas fait. D'autres s 'en préoccupent !

Concernant le volet pseudo économique de vos déclarations, je présume que les gens de Vannay n'ont engagé leur affaire qu'après étude de leurs débouchés.

Enfin, en matière « d'hérésie économique », après Magny-Cours et quelques autres investissements hasardeux, la majorité du Conseil Général devrait montrer un peu d'humilité, car - au moins - si le GAEC de Vannay chute, ce sera avec son argent, pas avec celui des contribuables.

Je vous prie d'agréer.


Gaston Buisson.