Histoire

Infos mairies

Magazine

Photos

Histoire et tourisme à Limon

Page rédigée par : Paul de Haut, Augustin Vagne et Christian Mariller.

Ce patrimoine commun étant le vôtre, toute précision complémentaire sur votre commune sera accueillie avec intérêt

Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Jean aux Amognes, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy.

Limon

Altitude : 300 m
Superficie : 804 ha
Population : 168 habitants appelés : les Limonais
Arrosé par : le ruisseau de l'étang Moussy
Gare à Limon distant de 4 km de St-Benin d'Azy et 12 km d'Imphy par chemin de fer.

carte de Limon en 1878
Carte de Limon en 1878 au 1/10.000éme


Hameaux et lieux-dits :

Le Bourg, Champ du Roy, La Métairie, Les Grandes Vignes, Montchenu, Les Montreuils, Les Perrins, Les Rompées, Les Rouches, Pessottes, Pont d'Izy, Rousses.

Origines :

Vient peut-être du latin limentum (lieu où poussent les ormes), ou plus probablement de limion (boue fertile).
Selon les vestiges de construction retrouvés au lieu-dit « les Montreuils », l'occupation de ce site remonte à l'époque gallo-romaine ; il s'agissait d'ailleurs d'un point fortifié comme en attestent les traces d'une enceinte, retrouvée « aux Pessottes »
La paroisse de Limon fut érigée en 1110.
L'exploitation forestière constitua l'essentiel de l'activité économique du village et tout naturellement, une scierie fut installée sur la commune.


Activités sidérurgiques

Cependant en 1840, on y produisait du minerai, qui provenait des bois de Limon ; il était exploité par puits allant jusqu'à 10 m et plus de profondeur.
Ce minerai alimentait en grande partie le haut fourneau de Druy, construit sur le ruisseau Gravot, et produisait 175 tonnes en 1810.
Vers 1742 déjà, il y avait une petite forge, comme en atteste une lettre datant de 1812 adressée par M. Frébault, son propriétaire, au Préfet :
« ... il y a 70 ans que ma famille l'a acquise et j'ignore l'époque de son établissement car elle fut vendue avec ses dépendances par décret forcé et aucun titre ne fut remis à l'acquéreur qui était mon aïeule paternelle.
Cette forge est alimentée par des sources, qui en grande partie tombent dans un étang qui m'appartient, et qui est placé au dessus de mon usine. J'y fabrique 35 milliers de fer année commune. Je prends les fontes aux fourneaux de Druy, la Cigogne ou de Charbonnière, quelquefois j'en ai pris dans le Berry. Je fabrique avec du charbon de bois que je tire de mes taillis. Depuis 3 ans, j'ai laissé chômer, mais le but de cette pétition est d'obtenir de vous une permission de remettre en activité».


Etat des activités de la population en 1890
917 habitants
Maire : Colas
Adjoint : Chambon
Conseillers : Pierre Vacant, Vieux, Dom. Vacant, Gabiot, Jobert, Dutel, Niot, Jouvet.
Secrétaire de Mairie : Jamet
Garde champêtre - Afficheur : Pannetier
Instituteur : Jamet
Ecole libre filles : Soeurs de Portieux
Curé : Bourdelier


Professions
Aubergistes : Joly, Burriau.
Carrier : Vieux
Charpentier : Marillier
Charrons : Gabiot fils, Gerbeaux, Joly.
Couvreur : Guiniot, Niot.
Entreprise de Travaux publics : Balouzat.
Epiciers : Joly, Laurent.
Huiles : Laurent.
Jardinier : Garry
Maître maçon : Vieux.
Machines à battre : Grizard.
Maréchaux : Geoffroy, Louveau.
Meunier : Colas
Sabotiers : Duprilot, Ramet.
Tabac : Ramet.
Tonnelier : Gabiot fils.
Vignerons : Chambon, Tardy.

Principaux propriétaires résidents :
Baron Benoist d'Azy, Joly, Rouault, Dom. Vacant, Gabiot père, Dieu.


Répartition des familles dans les hameaux
La METAIRIE-BOURDIAUX -- Colas.
MONTCHENU -- Baron Benoist d'Azy.
Les PERRINS -- Demay.
Les PESSOTES -- Grizard.
GLENON -- Bossu.
CHAMP-du-ROY -- Boulé.

Le Général Frébault (1813 - 1888) est natif de Limon, il fut Gouverneur de la Guadeloupe et Sénateur.


Accés à la biographie du Général Frébault

Accés aux cartes postales anciennes de Limon

Vues contemporaines de Limon


A voir :

Notre-Dame de Limon

  L'Eglise Notre-Dame (XVIe siècle)

En pierre, elle est de plan rectangulaire, terminée par un chevet à pans coupés.
Son choeur et son transept sont voûtés sur croisée d'ogives prismatiques pénétrant des colonnes rondes engagées, dont les bases sont à pans coupés.
Le choeur conserve des restes de vitraux et une crédence sculptée.
La nef est surélevée et voûtée en 1880, d'où l'adjonction de contreforts à retraite très saillante.
Le clocher central est percé sur chaque face de deux baies gothiques.
Les fonts baptismaux du XVIIIe sont remarquables avec leur pied orné d'un serpent.


Limon et son lavoir

  Le Lavoir (XIXe siècle)


Son bassin est rectangulaire, sans margelle et à ciel ouvert, sauf les postes de travail, protégés par une 2 petites toitures.
Il est alimenté en continu par une source protégée dans une maçonnerie.


La Métairie à Limon

  Le Moulin et son cadre de verdure, ses bambous, portant le nom actuel de la Métairie.

Panneau indicateur du Touring Club de France indiquant Limon

A faire :

- Voir les peintures de Marc Marécal, Regor Storp et de Nicole Saumet (consulter la page "Nos artistes")
- Participer à la fête communale, le 1er dimanche après le 15 août.
- Participer à la "voisinade" de la St-Jean : le samedi le plus proche de la fête de la St-Jean à partir de 19 heures 30, à la ferme de la basse-cour chez Mr et Mme EVERS. Venez avec une entrée ou un dessert, ils s'occupent du reste. L'occasion de passer ensemble un moment de convivialité et de bonne humeur autour d'une grillade. La soirée se finit autour du feu de la "SAINT JEAN".
- Suivre une des randonnées balisées (un guide de 25 parcours au Pays des Amognes est disponible chez Randonièvre : 03 86 36 92 98).
- Partir à la rencontre de « Marcel Ohl », une figure locale incontournable.


Village de Limon