La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
HENRI VIRLOJEUX

Artistes

Magazine

R. Bonheur

Amognes

Henri VIRLOJEUX
(1921 - 1995)

Né à Nevers au 9, de la rue du Rempart, le 22 Mars 1921, du signe du bélier. Issu d'une famille établie dans la Nièvre depuis longtemps : son ancêtre était basse-courrier à Châtillon en Bazois, où le frère de son grand-père résidait.
Sa tante habitait Varennes Vauzelles, il a un frère... et il avait de la famille à Billy Chevannes, ainsi qu'à Luthenay-Uxeloup.
Son père tient une boutique de matelassier-savetier, rue de la Cathédrale à Nevers.
Il fréquente l'école primaire de Coulanges-les-Nevers.
Ses études secondaires se déroulent calmement au Petit Séminaire des Montapins, à Nevers.
Il a pour camarade l'abbé Bompis, qui deviendra curé de Billy Chevannes de 1952 à 1965 (?).
Il s'y fait pourtant remarquer déjà par ses dons d'imitateur !
C'est ensuite un revirement complet d'orientation puisqu'il devient étudiant en droit et pion dans un lycée parisien, tout en montant un numéro de cabaret qu'il présente au Crazy Horse, avant de suivre l'Ecole Scénique de Charles Dullin.
Ce dernier lui prédit : "Commence tard ta carrière, tu n'auras pas ta tête avant trente ans".
Plutôt solitaire, il vit pourtant maritalement pendant un moment et un garçon nait de cette union.
Sa cousine le décrit comme quelqu'un d'apparence austère, qui impressionnait l'enfant qu'elle était, mais qu'en fait, c'est quelqu'un de profondément jovial...
Au début des années 1950, il entre à la Compagnie Grenier-Hussenot, qu'il quitte bientôt pour rejoindre le Théâtre National de Paris, de Jean Vilar.
Ce sera le début de sa réussite théâtrale en tandem avec Vilar : dans "Maître Puntila et son valet Matti" de Bertold Brecht d'abord, puis dans "l'Avare" de Molière.
En 1957, il commence sa carrière de comédien au cinéma, où pendant longtemps, Henri Virlojeux se verra cantonné dans de petits rôles de composition de second plan (valet, clerc d'huissier, vieillard acariâtre).
Aussi délaisse-t-il volontairement le cinéma pour la télévision en 1961 : "La télévision m'a donné mes plus grandes joies de comédien", dira-t-il.
Le summum de sa réussite théâtrale reste cependant le rôle de Panurge dans le "Rabelais" monté par Jean-Louis Barrrault en 1970 à l'Elysée-Montmartre.
"On a quatre ou cinq fois dans sa vie des rencontres avec des personnages, dit-il, ça m'est arrivé dans "Le sagouin" de Serge Moati, d'après Mauriac, pour la télévision, dans "Lettre morte" de Robert Pinguet et "Les bâtisseurs d'empire", de Vian, (l'un de ses premiers grands rôles, offert par Jean Vilar).
Il tourne avec les plus grands noms du petit écran : Serge Moati "Le sagouin", "Le pain noir", Jean-Jacques Goron "Le boulanger de Suresnes", Yves-André Hubert "George Dandin", "Malesherbes, avocat du Roi", "L'Australienne", Guy Jorré "Le cousin Pons" ; mais aussi une longue période de fidélité conjuguée avec : Georges Folgoas, Jean Bertho, Pierre Badel, Claude Barma, Claude Loursais et surtout Marcel Bluwal, "La chambre des dames" consacrant sa carrière à la télévision.
Au théâtre, Henri Viriojeux est apparu dans "Peer Gynt" d'Ibsen, mis en scène par Chéreau. "Le fauteuil à bascule", "Entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune", de Jean-Claude Brinville, "L'Illusion comique" de Corneille où il tient le rôle de Primadaux dirigé par Georges Strehler...
C'est aussi la création de "Ai-je dit que je suis Bossu" de François Billetdoux, sous la direction de son ancien professeur : Roger Blin.
Sa carrière se poursuit à la radio dans "Les Maîtres du Mystère", à la télévision et au cinéma où il incarne de beaux seconds rôle avec les plus grands acteurs et réalisateurs.
Henri fait aussi beaucoup de doublage de dessins animés (Astérix, Tintin, Lucky Luke, Aladin...)
Avec son accent nivernais et sa moustache en bannière, il a porté haut les couleurs de notre terroir au sein du théâtre et du cinéma français, revenant très régulièrement dans son fief, et utilisant toutes les occasions d'y travailler.
C'est seulement en 1992, qu'il obtient enfin la consécration en décrochant le Molière (*) du meilleur comédien pour son rôle dans "L'antichambre"
(*) Créés 1985 sur l'initiative de Georges Cravenne, les "Molières" réunissent : acteurs, accessoirement techniciens, administrateurs, journalistes, "agents artistiques", attachés de presse (soit 2 900 professionnels).
Le secteur public du théâtre, lors de l'assemblée générale du syndicat qui réunit ses directeurs, le Syndicat National des Directeurs d'Entreprises Artistiques et Culturelles (Syndeac), a décidé de ne plus participer à cet événement qui ne lui paraissait plus refléter l'esprit de ses activités
).

Il décède à Paris le mardi 19 décembre 1995, ayant participé à 61 films et plus de 80 téléfilms !

C'est le jeudi 7 mars 1996, qu'une place de Nevers lui est consacrée, près des bords de cette Loire qu'il aimait tant.

Filmographie

1957
Le Septième
Commandement (de Raymond Bernard), dans le rôle d'un garçon d'étage de province.

1958
Madame et son Auto
(de Robert Vernay), dans le rôle de Lapointe.
L'Ecole des Cocottes (de Jacqueline Audry), dans le rôle d'un employé du Racinet.
Le Septième
Ciel (de Raymond Bernard), dans le rôle d'un garçon de café.
C'est la Faute d'Adam (de Jacqueline Audry), en figurant.

1959
Les quatre cents coups
(de François Truffaut) dans le rôle du veilleur de nuit.

1960
Arrêtez les tambours
(de Georges Lautner), dans le rôle de Drummer.
La Famille Fenouillard (de Yves Robert), dans le rôle du commandant.
La Corde
Raide (de Jean-Charles Dudrumet), dans le rôle du garçon d'étage.

1961
Un
Nommé La Rocca (de Jean Becker), Drame en Noir & Blanc, Durée : 1h30 dans le rôle de Ficelle
Scénario : Jean Becker, José Giovanni d'après le roman de José Giovanni "L'excommunié". Dialogues : José Giovanni.
L'Histoire : Au lendemain de la guerre, à Marseille et Paris.
La vie aventureuse de deux jeunes gens du milieu, que se lient une profonde amitié (Roberto La Rocca et Xavier). José Giovanni réalisera en 1972 un remake intitulé "La Scoumoune".

1962
Le Jour et l'Heure (de René Clément) Drame en Noir et Blanc - Durée : 1h50, dans le rôle du pharmacien.
Scénario : André Barret, Dialogues : Roger Vailland, Directeur de la Photo : Henri Decae, Musique : Claude Bolling.
L'Histoire : En mai-juin 1944. Une française qui a décidé d'ignorer la guerre et l'Occupation est ramenée aux réalités de l'heure par l'irruption d'un aviateur allié, qu'elle cache tout d'abord avant de le conduire de Paris vers la frontière espagnole.
Avec : Simone Signoret (Thérèse Dutheil), Stuart Whitman (le capitaine Alan Morley), Geneviève Page (Agathe), Michel Piccoli (Antoine Leriche), Pierre Dux (L'inspecteur Marboz), Reggie Nalder (Le policier allemand), Marcel Bozzuffi (L'inspecteur Le Rat), Maurice Garrel (le chef de la milice), Georges Staquet (L'aubergiste), Roger Kemp (un aviateur anglais), Edward Meeks (un aviateur anglais), Colette Castel (Lucie), Billy Kearns (Pat Riley).

Arsène Lupin contre Arsène Lupin, dans le rôle de Ganimard.
Les sept péchés capitaux, dans le rôle d'Antonin (partie : "La Gourmandise")
C'est pas moi, c'est l'autre, dans le rôle de Pierjan.


1963
La magot de Josefa (comédie franco-italienne en NB de Claude Autant-Lara - Durée 1h30) dans le rôle de Charquin
Scénario : Bernard Dimaey d'après le roman de Catherine Claude.Le tournage a débuté le 15 avril 1963 à Bussy-Saint-Martin (Seine-et-Marne).
L'Histoire : Justin Truculia, parolier, et Pierre Corneille, musicien, mènent une existence misérable à Paris. Ils tentent d'escroquer la provinciale Josefa, mère de Justin, qui a hérité d'un oncle d'Amérique.
Avec : Bourvil (Pierre Corneille), Anna Magnani (Josepha Truculia), Pierre Brasseur (Le maire), Ramon Iglesias (Justin Truculia), Gil Vidal (le curé), Sophie Réal (La femme de Pierrot), Maryse Martin (Maryse), Christian Marin (Pierrot), P. Demange (La grand-mère), Jean-Marie Proslier (le démonstrateur) André Badin (l'employé Sacem), Jacques Préboist (Le facteur), Georges Beller (le serveur), Roger Trapp (un villageois), Guy Grosso (un villageois), René Bouloc (un villageois), Jean Dumaine (un villageois), Eric Meringaud (un villageois), Max Elloy (un villageois), André Tomasi (un villageois) René Rouze (un villageois), David Tonelli (un villageois) Jocelyne Bressy (une villageoise), Marie-Claude Breton (une villageoise), Louise Chevalier (une villageoise), Nicole Chollet (une villageoise), Luce Fabiole (une villageoise), Nadine Servant (une villageoise) Jenny Doria (une villageoise), Alix Mahieux (une villageoise), Georgette Peyron (une villageoise), Charles Bayard (M. Bayard), Alain Dhurtal (le caissier), Liliane Ponzio, Yannick Raye.

Mélodie en sous-sol (de Henri Verneuil) dans le rôle de Mario, avec Jean Gabin, Alain Delon...
Le bon roi Dagobert (de Pierre Chevalier)
Le vice et la vertu (de Roger Vadim) dans le rôle de l'intellectuel joueur d'échecs président du tribunal, avec Catherine Deneuve, Annie Girardot
Carambolages (Carom Shots) dans le rôle de Brossard.


1964
Banco à Bangkok pour OSS 117 (de André Hunebelle) dans le rôle de Leasock.
Les Gorilles (de Jean Girault) dans le rôle du second gardien à la Santé, avec Darry Cowl, Francis Blanche...
L'Enfer, dans le rôle du Dr. Arnoux.
Patate (Friend of the Family) dans le rôle du Professeur Bichard.

1965
Le Corniaud (The Sucker) de Gérard Oury, dans le rôle d'un gangster, avec Bourvil, Louis de Funès...
Les bons vivants (film à sketch de Gilles Grangier et Georges Lautner), dans le rôle du médecin (1ère partie : "La Fermeture")
L'Or du duc (de Jacques Baratier et Bernard Toublanc-Michel), en figurant.
Un Milliard dans un billard (Diamantenbillard) (de Nicolas Gessner), dans le rôle de Picard.

1966
Le Saint prend l'affût
(de Christian-Jaque) dans le rôle d'Oscar Chartier, avec Jean Marais, Raffaella Carrà, Jean Yanne, Danièle Evenou.
On a volé la Joconde (de Michel Deville), dans le rôle du conservateur du Louvre.

1967
Le fou du labo 4
(de Jacques Besnard) dans le rôle du savant, avec Michel Serrault, Jean Lefèbvre...

1968
Un drôle de colonel
(de Jean Girault) dans le rôle de l'étrange fils du colonel.
Le Tatoué (de Denys de La Patellière) dans le rôle d'un artiste.
Caroline Chérie (de Denys de La Patellière), avec Michèle Mercier, dans le rôle du docteur Guillotin.

1969
Les patates (de Claude Autant-Lara) dans le rôle du père de Clovis, avec Bernard Lajarrige, Pierre Perret, Bérangère Dautun. Lors de l'occuparion en 1942, Clovis, un brave homme, a bien du mal à nourrir sa famille. Il décide de planter des pommes de terre et tout le monde se moque de lui sauf sa femme et ses deux enfants.
La Folle de Chaillot - The Madwoman of Chaillot (de Bryan Forbes), dans le rôle de The Peddler, avec Katharine Hepburn, Paul Henreid...
Les femmes dans la voix du Maire.
Tintin et le temple du soleil (de Raymond Leblanc), la voix d'un savant.
Aladin et la lampe merveilleuse (de Jean Image), la voix du Magicien.

1972
Trop jolies pour être honnêtes
(de Richard Balducci) dans le rôle de Gaëtan, le père de Bernadette.
Quatre souris pour un hold-up (de Richard Balducci)
Tintin et le lac aux requins (voix)

1976
L'année sainte
(de Jean Girault) dans le rôle du Commissaire Barbier.
Les Douze Travaux d'Asterix de René Goscinny & Albert Uderzo (voix) avec Roger Carel, Jacques Morel...

1977
Mort d'un pourri
(de Georges Lautner) dans le rôle de Paul, avec Alain Delon, Ornella Muti...
Le mille-pattes fait des claquettes (de Jean Girault) dans le rôle du deuxième gardien du Louvre...

1978
La Ballade des Dalton
(voix de Tom O'Connor)
Le chercheur d'or, dans le rôle de Victor Brisquet
L'Exercice du Pouvoir...

1979
Alors, heureux ?
(de Claude Barrois)
L'associé (de René Gainville) dans le rôle d'Urioste, avec Michel Serrault, Claudine Auger...

1980
Signé Furax
(de Marc Simenon) dans le rôle du passant égaré.
Cherchez l'erreur, dans le rôle du directeur.
Alors heureux ? dans le rôle du père de Pierre.

1981
Les Années lumière
(Light Years away) de Alain Tanner dans le rôle de Lawyer, avec Trevor Howard, Mick Ford...

1983
Flics de choc (de Jean-Pierre Desagnat) dans le rôle de Barraud, le chauffeur de taxi.

1985
La tentation d'Isabelle
(de Jacques Doillon) dans le rôle du père d'Isabelle.

1986
La gitane
(de Philippe de Broca) dans le rôle du vieux Gitan.

1988
Le petit dinosaure et la vallée des merveilles
(de Don Bluth).

1990
La Guerre des toiles

1991
Ennui mortel

1992

La joie de vivre (de Roger Guillot) dans le rôle de "Cent à l'heure".

Téléfilms
Schulmeister, espion de l'Empereur
/ saison 1 - avec Jacques Fabbri, Andrée Boucher, Jean-Pierre Decourt (disponible en DVD)
Le Mariage de Figaro
(1961) dans le rôle d'Antonio
Rocambole (1964) dans le rôle de L'intendant de Milady. épisodes : "Rocambole chez les Thugs" (1965), "L'Héritage mystérieux" (1964), "La belle jardinière" (1966)
La Mégère apprivoisée (1964) dans le rôle d'Hortensio : de William Shakespeare / Pierre Badel, Noir et Blanc - Durée : 1h 42' avec Bernard Noël (Petrucchio), Rosy Varte (Catharina), Lucien Baroux (Baptista), Christian Marin (Gremio), Caroline Cellier (Bianca), Jean-Paul Roussillon (Beppo)...
Ubu roi (1965) dans le rôle du roi Venceslas
Genousie (1965) dans le rôle du Dr. de Suff
La Misère et la gloire (1965)
Beaumarchais ou 60.000 fusils (1966) dans le rôle de Larcher
Une fille du régent (1966)
Valmy (1967)
L'Ami Fritz (1967) dans le rôle de David Sichel
Max le débonnaire (1967) dans l'épisode : "De quoi je me mêle"
Anna (1967) dans le rôle de L'homme du banc
Vidocq (1967) dans le rôle du fonctionnaire.
Les Sept de l'escalier quinze B (1967) dans le rôle du gardien.
L'Homme de l'ombre (1968)
La Belle ouvrage de Jean-Luc Magneron (1968)
Sarn (1968) dans le rôle de Beguildy
Caroline Chérie de Denys de La Patellière (1968) dans le rôle du docteur Guillotin
Le Bourgeois gentilhomme (1968) dans le rôle du maître de philosophie
Le Songe d'une nuit d'été (Midsummer Night's Dream 1969) dans le rôle d'Egée
La Robe mauve de Valentine (1969) dans le rôle de Me Fleurt
Candice, ce n'est pas sérieux (1969) dans le rôle de Jefferson
Que ferait donc Faber ? (1969)
Le Chien qui a vu Dieu (1970) dans le rôle de Spirito
Schulmeister, espion de l'empereur (1971) dans le rôle de Fouché.
Les évasions célèbres (1972) dans le rôle de Grégoire (épisode : "Attale, esclave Gaulois")
Le Sagouin (1972) dans le rôle de Galeas de Sernès,

Adaptation de Françoise Vernyet Serge Moati réalisé par Serge Moati - Couleur
Durée : 1h25' Gilles Laurent (Guillou), Malka Ribowska (Paule de Sernès), Michel Vitold (Bordas), Marie-Christine Barrault (La femme de l'instituteur) Muse Dalbray (La grand-mère)...


Le Tricorne (1972) dans le rôle du gouverneur
Les Rois maudits (1972) dans le rôle du Cardinal Duèze-Jean XXII
Mauprat (1972) dans le rôle de Patience
Le Mauvais (1973) dans le rôle de Cyprien
L'Hiver d'un gentilhomme (1973) dans le rôle du Baron Jérôme de Sagne
Histoire d'une fille de ferme (1973) dans le rôle de Théodule
L'Alphomega (1973) dans le rôle du Tonton
Pierre et Jean (1973) dans le rôle de Marowko
Le Pain noir (1974) dans le rôle de Jean Charron
Rouges sont les vendanges (1974) dans le rôle de Chalumeau
Léopold le bien-aimé (1975) dans le rôle de L'abbé
Tous les jours de la vie (1975) dans le rôle du professeur Lavigne
Le Mystère Frontenac (1975)
Le Voyage en province (1975) dans le rôle du père de Lydia
Le Cousin Pons (1976) dans le rôle du cousin Pons :
un terme à la " Comédie Humaine ". D'après l'oeuvre de Honoré de Balzac/Adaptation Jean-Louis Bory & Guy Jorré - Couleur Durée : 1h42'
Avec : Dominique Davray (Mme Cibot), François Vibert (Schmucke) Etienne Bierry (Remonencq)
...

La Chronique des Dubois (1976) dans le rôle de Sigivald
D'Artagnan amoureux (1977) dans le rôle du Cardinal Richelieu
Un
Crime de notre temps (1977) dans le rôle de Bernard Revest
L'Avare (1978) dans le rôle d'Harpagon
Le Comte de Monte-Cristo (1979) dans le rôle de l'abbé Faria
Azouk (1979) dans le rôle du grand-père.
Histoires de voyous, partie : Le concierge revient tout de suite (1979) dans le rôle du concierge.
Staline-Trotsky, partie : Le pouvoir et la révolution (1979) dans le rôle de Léon Davidovitch Trotsky
Le Roi qui vient du sud (1979) dans le rôle de Henri IV
Georges Dandin (1980) dans le rôle de Georges Dandin.
Le Barbier de Séville (1980) dans le rôle de Bartholo.
Peer Gynt (1981) dans le rôle d'un homme.
Antoine et Julie (1981) dans le rôle du père Sugond.
La Ville noire (1981) dans le rôle de Laguerre.
Le Boulanger de Suresnes (1981) dans le rôle du boucher.
Blanc, bleu, rouge (1981) dans le rôle du Docteur Malahougue.
Deuil en vingt-quatre heures (1982)
Le Serin du major (1982) dans le rôle du baron.
Malesherbes, avocat du roi (1982) dans le rôle de Chrétien-Guillaume de Lamoignon de Malesherbes.
La Chambre des dames (1983) dans le rôle d'Etienne Brunel.
Jacques le fataliste et son maître (1984) dans le rôle de M. Gousse
L'Instit (1984) dans le rôle de Georges Pralin
Tu peux toujours faire tes bagages (1984) dans le rôle d'André
Colette (1985) dans le rôle du Capitaine Colette
Félicien Grevèche (1986) dans le rôle de L'abbé Perraud.
Olympe de nos amours (1989) dans le rôle de Pantalon.
Ivanov (1990) dans le rôle de Chabelski
L'Amant de ma soeur (1991) dans le rôle de Raphaël
L'Ordinateur amoureux (1991) dans le rôle de Constantin Gerfaut
L'Affaire Salengro (1992) dans le rôle de Blum
Poivre et sel (1992) dans le rôle d'Henri
L'Amour fou (1993) dans le rôle du curé Lefèvre
Pris au piège (1993) dans le rôle de Jean-Baptiste Pinelli
Le Dernier tour (1994) dans le rôle de Foulandélire
Chèques en boîte (1994) dans le rôle d'Emile
Les Vacances de l'inspecteur Lester (1995) dans le rôle du Comte Henri
Terres gelées (1995) dans le rôle de Marcaroles.

La véridique histoire de Joseph Boiseau, flotteur... (1995) ou comment le bois du Morvan fut acheminé vers Paris. Documentaire-fiction Vidéo VHS de Jacques Tréfouel (un autre nivernais), réalisée par Daniel Henard, et racontée par Henri Virlojeux. Production France 3 Bourgogne - Franche Comté.

Apparitions en "guest" à la TV
"Le Masque" (1989) dans le rôle de "M. Choppard" dans l'épisode : "Les yeux en bandoulière" (épisode 1.13) 21 juillet 1989
"Eurocops" (1988) dans l'épisode : "Ligne d'enfer" du 27 juillet 1990.
"Les Enquêtes du commissaire Maigret" (1967) dans le rôle de "Lognon, l'inspecteur malgracieux" - épisode : "Maigret et l'inspecteur malgracieux" (épisode 1.79) 15 mai 1988.
"Les Cinq dernières minutes" (1975) dans le rôle de "François de Kerhalec" dans l'épisode : "Une paix royale" (épisode 3.44) 2 février 1987
"Le Petit théâtre d'Antenne 2" (1978) dans le sketch : "Le déjeuner marocain" 28 mai 1985.
"Les Cinq dernières minutes" (1975) dans le rôle de "Valentin Martial" dans l'épisode : "A bout de course" (épisode 3.31) 23 février 1983
"Marion" (1981) dans le rôle de "Barnabé" dans l'épisode : "Qui trop efface" (épisode 1.4) 25 juin 1982
"Les Cinq dernières minutes" (1975) dans le rôle de "Blaise" dans l'épisode : "Un collier d'épingles" (épisode 3.4) 28 février 1976
"Arsène Lupin" (1971) dans le rôle de "Herlock Sholmes" dans l'épisode : "L'homme au chapeau noir" (épisode 2.5) 27 décembre 1973
"Arsène Lupin" (1971) dans le rôle de "Herlock Sholmes" dans l'épisode : "Le secret de l'aiguille" (épisode 2.4) 25 Décembre 1973
"Arsène Lupin" (1971) dans le rôle de "Herlock Sholmes" dans l'épisode : "Herlock Sholmes lance un défi" (épisode 2.1) 18 décembre 1973
"Les Cent livres des hommes" (1969) dans le rôle de "Merdaille" dans l'épisode : "Gargantua" 24 mai 1972
"Les Cinq dernières minutes" (1958) dans le rôle de "Joachim Prinquiau, dit Le vieux" dans l'épisode : "Chassé-croisé" (épisode 1.52) 2 mars 1972
"La Feuille d'érable" (1972) dans l'épisode : "3000 soldats... et une fille"
"Arsène Lupin" (1971) dans le rôle de "Herlock Sholmes" dans l'épisode : "Arsène Lupin contre Herlock Sholmes" (épisode 1.3) 1er Avril 1971
"Rouletabille" (1966) dans le rôle de "Féodor" dans l'épisode : "Rouletabille chez les Bohémiens" (épisode 1.3) 31 mars 1966
"Les Fables de la Fontaine" (1964) dans : "Le chat, la belette et le petit lapin".

Collection "Les Maîtres du Mystère"
Entre 1952 et 1974, la Radio Française battait des records d'audience tous les mardis de 20h30 à 21h30. C'était avant le règne de la télévision. On a compté certains jours jusqu'à douze millions d'auditeurs de tous les âges et de tous les milieux rassemblés autour de leur poste de radio pour écouter "Les Maîtres du mystère", cette fiction dramatique inédite qui apportait une sorte de cinéma à domicile.
Reconduits pendant 22 ans sans interruption, ces rendez-vous policiers radiophoniques ont laissé un souvenir vivace dans la mémoire collective de toute une génération. Comme tant d'autres acteurs de sa génération, Henri Virlojeux, a bien entendu participé à cette aventure dont les enregistrements ont été soigneusement conservés par l'INA et sont réedités sous forme de K7 ou CD.

N°13 La dame du lac
d'après Raymond Chandler, avec Jacques Morel, Henri Virlojeux, Jean Mauvais

N°21 La pension Benedict
de Pierre Véry, avec Rosy Varte, Guy Perrauld, Henri Virlojeux, André Var

N°26 La mariée était en noir
de William Irish, avec Roger Carel, Henri Virlojeux, Rosy Varte, Jean Brunel

N°40 Le petit vieux de Batignolles
d'Emile Gaboriau, avec Jean-Marie Amato, Maurice Biraud, Rosy Varte, Nelly Delmas, Pierre Delbon, Gaëtan Jor, Marcel Bozuffi, Henri Virlojeux

N°42 Le pays sans étoiles
de Pierre Véry, avec Dominique Paturel, Henri Crémieux, Nelly Delmas, Robert Marcy, Gaëtan Jor, Henri Poirier, Rosy Varte, Germaine Kerjean, Marie-Jeanne Gardien, Henri Virlogeux et Louise Sylvie.

N°43 Casse-pipe à la Nation
de Léo Malet, avec Guy Decomble, André Var, Yvonne Clech, Guy Pierauld, Marcel Bozzuffi, Mafia Tarnar, Jean Bolo, Henri Virlojeux, Gaétan Jor, André Wastey

N°44 La concierge n'est plus dans l'escalier
de Pierre Lamblin, avec Jean-Louis Trintignant, Christiane Lasquin, Henri Virlojeux, Raoul Marco, Lucienne Givry, Denise Gence, Christian Fourcade, Geneviève Morel, Jacques Berger, Bernadette Lange et Gaëtan Jor.

N°52 Un soleil de plomb
de Michel Lebrun, avec Philippe Mareuil, Lucienne Givry, Rosy Varte, Roger Garel, Nicolas Amato, Pierre Ollivier, Pierre Delbon, Christiane Lasquin, Anne Fournet, Maurice Chevit, Henri Virlojeux et Marie-Jeanne Gardien.


Lectures :

Titre : Henri Virlojeux lit Jules Renard"
Collection : Un comédien lit un auteur - Auteur / Réalisateur : Jacques Tréfouel - 1979 - 53 mn - Production : INA (FR3)
Résumé : L'émission évoque l'enfance difficile de l'écrivain, ses rapports avec ses parents, sa Nièvre natale. Henri Virlojeux lit des extraits de "Poil de Carotte" et du journal de Jules Renard. Jean-Pierre Harris évoque la vie dédoublée de l'écrivain entre Paris et Chitry-les-Mines, son caractère de "tendre douloureux".
Louis Renard évoque les souvenirs qu'il conserve de Jules Renard et de sa famille

Titre : François Mauriac, blocs-notes 1953-1970

Série TV de 1986 - Regards croisés sur la guerre d'Algérie : Georges Ferraro.
Documentaires d'une dizaine de minutes construits à partir d'archives audiovisuelles, de photos et de textes de François Mauriac lus par le comédien Henri Virlojeux. Les textes sont issus des "Bloc-notes" publiés chaque semaine par l'écrivain dans "L'Express".

P. de HAUT

Disques :



Hachette.
L'encyclopédie sonore.
Collection :
"VIE du THÉÂTRE"
320 E
842-843-844.

Disque réédité (années 70/80),
en coffret de 3 disques 33 t - 30 cm.
Réédité en format CD en 1987.

Autre présentation du coffret, même référence.


disque 45 tours, L'encyclopédie sonore - 190 E 885

Le Bourgeois Gentilhomme

de Jean-Baptiste Poquelin MOLIÈRE.
Enregistrement de 1962.

Distribution (par ordre d'entrée)
- Élève du maître de musique: Pierre PHILIPPE
- Maître à danser : Jean POIRET
- Maître à danser : Michel SERRAULT
- Monsieur Jourdain : Jacques FABRI
- Premier laquais : Serge BERRY
- Second laquais : Jean-Claude POLLET
- Chanteuse : Denise BENOIT
- Chanteurs : Les Frères Jacques
- Maître d'armes : Henri VIRLOJEUX
- Maître de Philosophie : Robert VATIER
- Maître tailleur : Jean RAYMOND
- Garçon tailleur : Jacques MULLER
- Nicole : Sophie DESMARETS
- Madame Jourdain : ARLETTY
- Dorante : Jacques DACQUEMINE
- Cléonte : Louis VELLE
- Coveille : Henri SALVADOR
- Lucile : Françoise DORLEAC
- Dorimène : Maria MAUBAN
- Mufti et Turc chantants : Les Frères Jacques et Denis BENOIT
- Choeur final : L'ensemble vocal PHILIPPE-GAILLARD.

Orchestre du collégium musicum de Paris
Direction : Roland DOUATTE

Réalisation : Georges HACQUARD.
Collaboration artistique : Lucien AGOSTINI.
Collaboration technique : Roland DOUATTE.
Prise de son : Georges CHOTTIN et Daniel MADELAINE.

Disque 33 t VOGUE 68830 LP


Les Contes Rouges du Chat Perché

MARCEL AYME
Les Boeufs et le Chien

Avec :
- François Perier,
- Michel Galabru,
- Henri Virlojeux,
- Frédérique Hébrard,
- Laurence Badie,
- Gérard Darrieu,
- Paul Bonifas,
- Nasil,
- Yanne Barry.



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Voix des Amognes, associations amognes, blagues Voix des Amognes, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.