Humour

Magazine

Photos

Amognes


Les perles des douaniers



Le bagage attendait avec un air louche...

La femme était accompagnée de deux enfants de nationalité noire !

Quand nous lui avons demandé de s'expliquer, l'homme a souri comme un coupable.

Nous avons dénombré 38 bêtes à cornes, dont 5 chevaux !

Le sac que portait la femme ayant aboyé à plusieurs reprises, nous en avons conclu qu'il ne contenait pas que des vêtements comme elle le prétendait.

Le transport des animaux étant interdit en cabine, le chien avait été déguisé en petite fille...

L'ours en peluche suspect a bien été éventré par nos soins, d'où nous avons conclu qu'il ne contenait que du rembourrage légal !

L'équipe de manutention de l'aéroport nous ayant signaler qu'un des colis débarqué du vol Paris-Rome émettait un bruit semblable à celui d'un réveil mécanique. Vérification faite, il s'agissait en fait de plusieurs réveils mécaniques.

L'homme n'ayant pas d'argent sur lui, nous l'avons sommé de nous régler immédiatement la totalité des sommes dues au titre des taxes diverses...

Le bagage était vide, comme s'il n'y avait rien dedans !

Ses explications ne nous paraissant pas très claires, nous avons sommé l'homme de parler français, sous peine d'amende.

L'homme est mort avant de passer les contrôles douaniers, vraisemblablement pour n'avoir pas à nous présenter ses papiers.

Plus l'homme cherchait à nous donner des explications sur son geste, plus nous avons compris qu'il ne parlait pas la même langue que nous...

L'homme avait cru bon de cacher ses vêtements, dans sa propre valise.

Ses papiers, mêmes faux, étaient parfaitement en règle.

Le ressortissant transportait sur lui deux tonnes de chanvre indien !

Déguisé en femme, l'homme prétendait être enceinte d'un coussin rempli de cannabis marocain !

La taxe afférant aux produits transportés s'élevant à la somme de zéro franc, nos services ont proposé une réduction globale de 25 % par kilo.


Quelques histoires de douaniers :

Un camionneur passe la frontière. Le douanier lui demande :
"- Avez-vous quelque chose à déclarer ?
- Non, rien du tout.

Le douanier, douteux, décide de passer le camion à l'inspection.
Il ouvre les portes arrières et voit un éléphant avec des tranches de pain piquées sur les défenses. Surpris, il revient vers le chauffeur :
- Vous m’avez dit que vous n’aviez rien à déclarer ! Et il y a quand même un éléphant dans la remorque !
- Ben quoi ? On a plus le droit de mettre ce qu'on veut dans son sandwich ?
"