La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
HISTOIRES et CHANTS de NOEL

Menus Festifs

Magazine

Traditions

Patois

Traditions de Noël, ici et ailleurs


Origines
Noël viendrait du latin natalis (natal),
mais aussi : du gaulois noio (nouveau) et de hel (soleil)
il y a cependant des variantes dans les dialectes régionaux :


Nadal en Provençal
Natale en Corse
Nau en Charentais
Noué dans le Nord
Nedeleg en Breton
Nouel en Normand
Nadal ou nodal dans l'Aveyron
Naoué en Lorrain
Nouvé en Franc-Comtois.

du latin Calendae (calendes) on retrouve :
Calendo en Provence
Chalendes dans le Lyonnais
Chalenos à Nice
Chalendes en Dauphiné.


Le temps de l'Avent
Le temps des quatre semaines de l'Avent, propre à l'installation de l'hiver, avec ses longues nuits froides, faisait naître les pires craintes dans les campagnes. Les croyances et superstitions anciennes visaient donc à conjurer le mauvais sort et à s'assurer que les beaux jours reviendraient, que la végétation reverdirait, que les semis lèveraient, que le bétail serait épargné par la maladie et que les enfants se porteraient bien.
Sapin, fruits, bougies, guirlandes, bûches sont les vestiges des symboles de ces rites agraires associant plusieurs cultes : solaire, fertilité, renouveau et exorcisme des peurs nocturnes.
La période de l'Avent, doit ses références à la religion chrétienne et n'a donc pas totalement rompu avec ces traditions...
La couronne de l'Avent avec ses 4 bougies permet de se repèrer dans le temps de cette préparation à Noël.


Noël dans les Amognes
Pendant le temps de l'Avent, on disait que si le brouillard s'étendait sur les prairies, c'était bon présage de récolte exceptionnelle.
La veillée de Noël mêlait l'utile à l'agréable, puisqu'on y entonnait des chants de circonstance où les couplets étaient souvent agrémentés de variantes personnelles, alors que chacun reprenait le refrain. Les mains n'étaient pas oisives, en profitant pour "délirer" les noix ou tresser les paniers, face à la bûche "coque de Noé", en attendant d'accompagner "les messeux" de minuit...
Seuls les jeunesses et les hommes assistaient aux trois messes, pendant que les femmes s'activaient devant les marmites.
Elles préparaient un réveillon simple mais marqué par la tradition : boudin, tarte aux pruneaux, galette de grillaudes, "bouillie au grain" (blé mis à cuire dés la veille et trempé au lait alors qu'il était tout juste "crevé"). Auparavant, elles avaient cuit de petits pains blanc "apognes cornues" que les fermiers et métayers distribuaient aux femmes veuves nécessiteuses, à charge pour elles de dire une neuvaine pour protéger leur bétail. Par contre, on ne cuisait pas de pain entre Noël et le jour de l'an, car il aurait "chan-ni"(moisi).

Les animaux étaient réputés "parler pendant les 3 messes" et il était interdit de risquer de surprendre leurs secrets, en les visitant à ce moment-là... On raconte qu'un paysan ayant bravé cette règle, avait questionné ses boeufs : "Que ferons-nous demain ?", ils lui répondirent "Nous porterons notre maître en terre..." Et que le pauvre homme mourut le lendemain !

Le 24 décembre, la coutume voulait que l'on nettoie la maison et les écuries auxquelles on n'allait plus toucher jusqu'au 1er janvier, et que l'on coupe une énorme bûche de charme de plus 3 mètres qui devait brûler pendant plusieurs jours. Car "la Sainte Vierge peut avoir besoin d'entrer dans le logis pour faire la bouillie à l'Enfant Jésus et il faut qu'elle trouve le feu prêt !" C'était au maître de maison qu'était réservé le privilège de l'allumer, aprés s'être signé et avoir prononcé une courte prière. On l'avançait ensuite avec grand respect au fur et à mesure de sa combustion. Au cours du tisonnage, la pluie d'étincelles qui s'en échappaient s'appellaient "les éveillées".
Les cendres de cette bûche avaient la vertu, mélangées aux semences de céréales, d'offrir une récolte abondante.

Les 12 jours qui séparaient Noël de l'Epiphanie, étaient appelés "les petits mois" parce qu'ils étaient réputés préfigurer le temps qu'il ferait pendant les 12 mois suivants...
On avait l'interdiction de "curer les bêtes", de filer, ou de dévider pendant cette même période, "pour ne pas que les ouailles deviennent lourdes."

Noël était aussi jour des fermages dans le sud des Amognes.

Aujourd'hui, la capitale du sapin de Noël est Planchez en Morvan. Les sapins sont commercialisés aprés 4 ans de pépinière et 6 ans de pousse à l'extérieur.


La Messe de Minuit
Les premières célébrations de Noël et de l'épiphanie (vers le 4ème siècle) étaient accompagnées d'hymnes autant dans les liturgies des églises d'Occident que d'Orient.
L'un des hymnes de Saint Ephrem le Syrien évoque déjà des artisans aux côtés des bergers accourus à la crèche.
A la même époque Saint-Ambroise (évêque de Milan), considéré comme le père du chant choral, et son contemporain Saint-Hilaire de Poitiers font évoluer la liturgie romaine en créant des chants latins sur le thème de la Nativité.
La première mention des trois messes de Noël remonte à Saint Grégoire le Grand (mort en 604) qui le précise dans une homélie sur la Nativité, et ces messes sont précédées de celle de la vigile le soir du 24. Ces trois messes, selon l'usage papal, ont lieu dans trois églises différentes de Rome : messe de la nuit (et non "messe de Minuit") à Sainte-Marie-Majeure sur l'Esquilin, messe de l'aurore à Sainte-Anastasie au pied du Palatin, et messe du jour à Saint-Pierre.
Au cours de ces messes, la liturgie chantée sous des formes latines alternées, atteint son apogée aux IXème et X ème siècles avec la création des tropes. Ces variations sur des textes sacrés sont des antiennes dialoguées non considérées comme liturgiques. Ils prennent place à certains moments de la liturgie afin de l'animer, et présentent déjà un ton dramatique. Les "épîtres farcies" où latin et langue usuelle alternent, les antiennes dialoguées et les tropes se renforcent de gestes et donnent naissance à des jeux scéniques.
A partir du XIème siècle, le clergé associe le peuple aux chants de la liturgie. Les "Laetabandus" du XIème siècle, attribuée à tort à Saint-Bernard, sont considérés comme les noëls populaires au Moyen Age.
Les chants de Noël vont alors se multiplier en Europe : En Pologne, un premier noël daterait des environs de l'an mille. A la cour d'Angleterre, un chant de noël est attesté dès 1170. En langue allemande, le "Sys willekommen, heire Kerst", date du 12ème siècle. Chaque couplet se termine par le maintenant célèbre "Kyrie Eleïson ".
Les chants grégoriens du mystère de l'Incarnation rendent les messes de Noël très suivies dans les abbayes. Certains datent des IXème et Xème siècles.
Chez les catholiques, si les chants de noëls, célèbrent avec enthousiasme la naissance de l'Enfant-Jésus, ils sont toujours respectueux.
Chez les orthodoxes également, voix et chours retentissent dans les monastères russes, arméniens, ou grecs, mais 13 jours plus tard, le 7 janvier, les fêtes religieuses orthodoxes (russes et slaves) suivant le calendrier Julien.


Les crèches et les pastorales
Les noëls et leur mise en scène de bergers et de "petites gens" illustrés par leurs métiers inspirent les représentations des crèches qui apparaissent dès le XVIème siècle crèches d'églises d'abord, puis crèches familiales à partir du XVIlIe siècle. De la même façon qu'ils sont nés de spectacles, ils engendrent à leur tour les crèches parlantes, puis les Pastorales. Les sujets restent liés à la Nativité, mais en réalité, ils n'ont plus qu'un rapport lointain avec l'Eglise.
Ces spectacles sont publics, comme le sont nos séances de marionnettes ou de théâtre, mais leur auditoire y assistent avec une grande piété. Ils sont joués de la fin du XVIIIème jusqu'au début du XXème siècle sous la forme de "crèches parlantes" et mécaniques, avec des personnages aux aspects comiques et satiriques indéniables, comme en d'Autriche, Belgique, ou en France (Franche-Comté ou Provence). Les crèches parlantes mettent la Nativité en scène à travers différents tableaux.
Les noëls en patois de Besançon, composés au début du XVIIIème siècle laissent déjà entrevoir le spectacle de la Crèche Bisontine qui connaît son apogée au XIXème siècle.
Ce spectacle reproduit les dialogues en français entre saint Joseph, l'avocat et les médecins, ceux en patois des ouvriers, et d'un vigneron Barbizier qui présente les personnages.
L'action se passe la nuit de Noël et, avec humour, les uns et les autres se rendent à la crèche. Les défauts des hommes et une satire "politique" ne manquent jamais d'être mis en évidence, évidemment !
A l'heure actuelle, la formule n'en est pas abandonnée : les théâtres de marionnettes continuent de présenter leurs spectacles, par exemple en Belgique (à Liège ou Verviers), ou en France (à Besançon).
En Europe Centrale, des "montreurs de crèches" itinérants présentent au porte à porte ou dans les quartiers un spectacle où la critique des évènements de l'année va bon train sur un ton badin. Les plus célèbres, en France, sont la "Pastorale Maurel" qui date de 1844, et une plus récente de 1957, la "Pastorale des Santons de Provence" d'Yvan Audouard, qui est une pure merveille...
Bien des santons de la crèche sont inspirés de personnages comiques de ces pastorales, qui ont elles-mêmes puisé dans le répertoire des noëls provençaux, puis dans celui des crèches mécaniques.
Les Pastorales font actuellement en Provence l'objet d'un Festival (à Gordes dans le Vaucluse entre les 26 décembre et 4 janvier). Ces spectacles, plus proches du monde de Pagnol que de l'iconographie catholique, ne sont pas donnés dans les églises, mais dans des salles paroissiales ou municipales.


Le Réveillon de Noël
Autrefois la Messe de minuit était généralement précédée d'un repas maigre ("le gros souper" en Provence) et suivie d'un repas gras appelés, partout en France : le "réveillon".
Ce repas prenait sa raison d'être suite au jeûne de la veille, de la privation de sommeil, de la longueur des offices de nuit (souvent plusieurs heures : "grand'messe de minuit" précédée des "trois Nocturnes", des "Matines" et suivie des "Laudes"...
N'oublions pas non plus la fatigue occasionnée par une longue route parcourue, souvent à pieds, pour rejoindre l'église.


L'oie de Noël et les Huit Services
Véritable rôti de fête, souvent accompagné de boudin grillé et de marrons cuits sous la cendre, c'est le plat de résistance, mais le réveillon se prolonge à travers les huit services qui le contituaient souvent : soupes, entrées, rôtis, gros et petits gibiers, poissons (saumon, truite et carpe), buissons d'écrevisses... légumes (cardons et céleris)... noix confites, confitures sèches et liquides, massepains (pâte confectionnée à base d'amandes mondées et finement moulues, mélangées à du blanc d'œuf et du sucre), biscuits glacés, pastilles et dragées...
Le tout arrosé de crus de Bourgogne, tout à fait accessibles en prix, à l'époque...


Dans le monde
Joyeux Noël se dit :


Kung His Hsin Nien bing Chu Shen Tan, en mandarin

Mo'adim Lesimkha. Chena tov, en hébreu

Vesele Vanoce, en bohémien

Sretan Bozic, en croate

Nedeleg laouen na bloavezh mat, en breton

Buon Natale, en italien

Feliz Navidad y Feliz ano nuevo, en argentin

Gledileg Jol, en islandais

Shinnen omedeto. Kurisumasu Omedeto, en japonais

Meri Kirihimete, en maori

Prejeme Vam Vesele Vanoce a stastny Novy Rok, en tchèque

Aïd Saïd, en arabe

Noeliniz Ve Yeni Yiliniz Kutlu Olsun, en turc

Pozdrevlyayu prazdnikom Rozhdestva is Novim Godom, en russe

Vrolijk Kerstfeest en een Gelukkig Nieuwjaar, en hollandais

Feliz Navidad, en espagnol

Feliz Natale, en portugais

Kala christouyenna, en grec

Wesolych Swiat Bozego Narodzenia, en polonais

Hirstos se rodi, en serbe

Mele Kalikimaka, en hawaïen

Sung Tan Chuk Ha, en coréen

Linksmu Kaledu, en lithuanien

Nollaig Shona Dhuit, en irlandais

Froehliche Weihnachten, en allemand

Merry Christmas, en anglais

Glaedelig Jul, en danois

Gol Jul, en norvégien

God Jul, en suédois

Hauskaa Joulua, en finnois

Mutlu Noeller, en turc

Kellemes Karacsonyt, en hongrois

Craciun, en roumain

Srecan Bozic, en serbo-croate

Shnorhavor sourp dznount, en arménien

Ichestita Koleda, en bulgare.



Dictons de Noël
"S'il fait clair pendant la messe de minuit,
Il fera clair sur les lassies (greniers)"

"S'il fait clair à Noël dans les granges,
Elles seront claires (vides) toute l'année..."

Noël au pignon,
Pâques au tison.

A Noël les moucherons,
A Pâques les glaçons.

Noël et Saint-Jean
Partagent l'an.

Après Noël,
Brise nouvelle.

Un mois avant et après Noël
L'hiver se montre plus cruel.

Noël porte l'hiver dans sa besace
S'il ne l'a pas devant, il l'a derrière.

Décembre aux pieds blancs s'en vient,
An de neige et an de bien.

Noël au balcon,
Pâques aux tisons.

Neige en novembre,
Noël en décembre !


Chants de Noël
Au royaume du bonhomme hiver
écoutez les clochettes
Du joyeux temps des fêtes
Annonçant la joie
Dans chaque cœur qui bat
Au royaume du bonhomme hiver

Sous la neige qui tombe
Le traîneau vagabonde
Semant tout autour
des chansons d'amour
Au royaume du bonhomme hiver

Le voilà qui sourit sur la place
Son chapeau, sa canne et son foulard
Il semble nous dire d'un ton bonace
Ne voyez-vous donc pas qu'il est en tard

Il dit vrait tout de même
Près du feu, je t'emmène
Allons nous chauffer dans l'intimité
Au royaume du bonhomme hiver

Autour de la crèche
Le boeuf a soufflé
Sans faire de bruit
Et l'âne à côté
A soufflé aussi.
Ils ont tant soufflé
Dans la froide nuit
Qu'ils ont réchauffé
L'enfant si petit.


Bergers l'enfant sommeille
Bergers l'enfant sommeille
De grâce, parlez bas
Entrez car il s'éveille
O les charmants ébats
Ses yeux mouillés de larmes
étonnent les enfers
Par ces débiles armes
Il brise tous nos fers

O l'étrange nouvelle,
Une vierge a du lait
Une mère est pucelle
à naître Dieu se plaît
L'enfant et la sagesse
Se voient ensemblement
Un Dieu dans la faiblesse
Trouve son élément

Bergers ce sont les anges
Qui vous font à savoir
Qu'un sauveur dans ses langes
Désireux de vous voir
Dans une crèche immonde
Veut bien naître en ces lieux
Pour le salut du monde
Et paraître à nos yeux.


Bonhomme Noël
Tes joues sont rouge cerise
Gentil Bonhomme Noël
Car tu viens pendant la bise
Gentil Bonhomme Noël.

Refrain
On t'aime bien
Reviens, reviens
Avec ta hotte et ton âne
On t'aime bien
Reviens, reviens
Et pense à nos joujoux

Tu vas par les cheminées
Gentil Bonhomme Noël
Comme une charmante fée
Gentil Bonhomme Noël

Refrain

Tes joujoux sont magnifiques
Gentil Bonhomme Noël
Poupées et trains électriques
Gentil Bonhomme Noël

Refrain

Sur les toits, là-haut, tu passes,
Gentil Bonhomme Noël,
Sans jamais laisser de traces,
Gentil Bonhomme Noël.

Refrain


Bonjour Noël
Bonjour Noël, voici que dans les rues
La neige est revenue comme un tapis tout blanc
Bonjour Noël, bonjour belles vitrines
Qui le soir s'illuminent pour la joie des passants
Les petits nez s'écrasent pour mieux les admirer
Et les yeux pleins d'extase sont tout émerveillés

Bonjour Noël, chacun fait sa demande
Toutes les mains se tendent vers les jouets rêvés
Bonjour Noël, sonnez, sonnez les clochettes
C'est aujourd'hui la fête de la terre et du ciel

Petit Noël, j'ai vu des ta de choses
Pardonnez-moi si j'ose vous demander tout ça
Un long tunnel pour un train mécanique
Une boîte à musique, une poupée pour moi
Ils mettent leurs galoches près de la cheminée
Au loin sonnent les cloches
Il est minuit passé.

Bonjour Noël, dormez chers petits anges
Soyez sages, en échange vous serez exaucés
Bonjour Noël, sonnez, sonnez les clochettes
C'est aujourd'hui la fête de la terre et du ciel.

Joyeux Noël, bravo, j'ai ma toupie
Moi, ma poupée chérie, et moi, mon martinet
Joyeux Noël, dans l'arbre qui scintille
Toutes les bougies brillent quelle belle journée!
Dansons, dansons la ronde autour du grand sapin
Et dans le vaste monde, c'est le même refrain

Noël, Noël, c'est la joie sur la terre
C'est le cœur qui espère du bonheur pour chacun
Bonjour Noël, sonnez, sonnez les clochettes
C'est aujourd'hui la fête de la terre et du ciel
Bonjour Noël.


Bonne Année
Il faut que je vous dise
Une jolie surprise
C'est la nouvelle année
Et les gens sont très gais.
Bonne année, bonne santé
Bon printemps, bel été
Doux automne, calme hiver
Ce sont les vœux de la Terre.
Et les miens les voici
De la gaieté pardi.


C'est la nuit de Noël
C'est la nuit de Noël
Je t'attends chez moi
Et minuit vient de sonner
Tu n'es pas arrivé.

Les flocons de neige
Tombent sur les toits
C'est la nuit de Noël
Et tu n'arrives pas.

C'est la nuit de Noël
Je comptais sur toi
Le sapin illuminé
Me semble insensé.

Cette nuit s'achève
Emportant les rêves
C'est la nuit de Noël
Mais tu ne viendras pas.

C'est le jour de la Noël
C'est le jour de la Noël que Jésus est né (bis)
Il est né dedans un coin, dessus la paille
Il est né dedans un coin, dessus du foin.

St-Joseph de son chapeau lui fit un berceau (bis)
Il coucha l'enfant si doux dans sa casaque
Il coucha l'enfant si doux sur ses genoux

Mais à l'âge de quinze ans, dès qu'il sera grand (bis)
Il apprendra le métier de la boutique
Il apprendra le métier de charpentier

Et pour la première fois, fera une croix (bis)
Qui bientôt le conduira jusqu'au supplice
Qui bientôt le conduira jusqu'au trépas.


C'est Noël
C'est Noël ! Venez vite chez Joël
Venez voir le beau sapin
Venez chanter un refrain
Rolande a mis les guirlandes
Pascale a mis les étoiles
Nadège a mis de la neige
Si vous venez bientôt
Vous aurez un cadeau !


ça bergers !
ça bergers assemblons-nous
Allons voir le Messie
Cherchons cet enfant si doux
Dans les bras de Marie
Je l'entends, il nous appelle tous
ô sort digne d'envie.

Laissons là tout le troupeau
Qu'il erre à l'aventure
Que sans nous sur ce côteau
Il cherche sa pâture
Allons voir dans un petit berceau
L'auteur de la nature.

ça bergers assemblons-nous
Allons voir le Messie
Cherchons cet enfant si doux
Dans les bras de Marie
Je l'entends, il nous appelle tous
ô sort digne d'envie

Que l'hiver par ses frimas
Ait endurci la plaine
S'il croit arrêter nos pas
Cette espérance est vaine
Quand on cherche un Dieu rempli d'appas
On ne craint point la peine

ça bergers assemblons-nous
Allons voir le Messie
Cherchons cet enfant si doux
Dans les bras de Marie
Je l'entends, il nous appelle tous
ô sort digne d'envie.


Dans cette étable
Dans cette étable, que Jésus est charmant!
Qu'il est aimable dans son abaissement!
Que d'attraits à la fois! tous les palais des rois
N'ont rien de comparable aux beautés que je vois
Dans cette étable

Que sa puissance paraît bien en ce jour
Malgré l'enfance où le réduit l'amour!
Le monde racheté, et tout l'enfer dompté,
Font voir qu'à sa naissance, rien n'est si redouté
Que sa puissance!

Touchant mystère, Jésus souffrant pour nous
D'un Dieu sévère apaise le courroux.
Du Testament Nouveau II est le doux Agneau
Il doit sauver la terre, portant notre fardeau;
Touchant mystère


Dans sa hotte
Un, deux, trois
Dans sa hotte en bois
Quatre, cinq, six
Toute pleine de surprises
Sept, huit, neuf
De jouets tout neufs
Dix, onze, douze
De la joie pour tous !


Demain Noël va revenir
Demain Noël va revenir !
Ah ! Quel bonheur, ah ! Quel plaisir !
Demain Noël va revenir
Si je le vois je veux lui dire
Avec mon plus gentil sourire
Cher Noël, voici bien longtemps
Tout juste un an
Que je t'attends.


Devinez qui ?
Sapin clignotant
Bougies et rubans
Champagne et foie gras
Bûche en chocolat
La dinde aux marrons
C'est le réveillon
Mais un invité
N'est pas arrivé

Refrain
Devinez qui? Père Noël, où es-tu ?
Père Noël où te caches-tu ?
Tu es un vrai magicien
Tu es là mais on n'voit rien
Père Noël, où es-tu ?
Père Noël où te caches-tu ?
Tu es là, mais on n'voit rien

Les grands réveillons
C'est toujours trop long
Viv'ment le matin
Au pied du sapin
Y'a plein de cadeaux
Papiers rigolos
Il est descendu
J'ai rien entendu

refrain

Souvent je l'ai vu
Marcher dans la rue
Dans les émissions
D'la télévision
On le voit partout
Mais jamais chez nous
C'est un vrai lutin
Un super malin

refrain

Sur mon grand traîneau
Au son des grelots
Il descend sur terre
Au creux de l'hiver
Depuis très longtemps
Et par tous les temps
Il est éternel
Notre Père Noël.


Douce nuit
Douce nuit, sainte nuit
Dans les cieux, l'astre luit.
Le mystère annoncé s'accomplit .
Cet enfant sur la paille endormi,
C'est l'amour infini, c'est l'amour infini.

Paix à tous, gloire au Ciel
Gloire au sein maternel.
Qui pour nous en ce jour de Noël,
Enfanta le sauveur éternel,
Qu'attendait Israël,
Qu'attendait Israël.

Saint enfant, doux agneau.
Qu'il est grand, qu'il est beau.
Entendez résonner les pipeaux,
Des bergers conduisant leurs troupeaux
Vers son humble berceau, vers son humble berceau.


Douze jours de Noël
(Noël quebecois)
- On doit reprendre l'énumération en sens inverse à chaque numéro -
Le 1er jour de Noël mon amour m'a donné un gros messe de poutine râpé,
Le 2éme... 2 becs toute mous pis,
Le 3éme... 3 six pack frettes,
Le 4éme... 4 harengs fumés,
Le 5éme... 5 pets de sœur,
Le 6éme... 6 gros homards,
Le 7éme... 7 rapures molles,
Le 8éme... 8 morues sèches,
Le 9éme... 9 dîners bouillis,
Le 10éme... 10 gros bous coqs,
Le 11éme... 11 poutines à trous,
Le 12éme... 12 beaux maquereaux...


Grand Saint-Nicolas
Grand Saint-Nicolas,
Patron des écoliers,
Apportez-moi
Des pommes des noix
Dans mes souliers.
Je serai toujours sage
Comme un petit mouton
Je dirai ma prière
Pour avoir des bonbons.
Venez, venez Saint-Nicolas...


Grand Saint-Nicolas (2)
(sur l'air d'Au clair de la lune)

Au clair de la lune
Grand Saint Nicolas
Là haut sur la lune
fait des chocolats
Mître sur la tête
et crosse à son bras
c'est toujours la fête
quand il vient chez moi.


Il est né le divin enfant
Refrain
Il est né le divin enfant,
Jouez hautbois, résonnez musette
Il est né le divin enfant
Chantons tous son avènement.

Depuis plus de quatre mille ans
Nous le promettaient les prophètes
Depuis plus de quatre mille ans
Nous attendions cet heureux temps

Refrain

Une étable est son logement
Un peu de paille est sa couchette
Une étable est son logement
Pour un dieu quel abaissement

Refrain

O Jésus, ô roi tout puissant
Tout petit enfant que vous êtes
O Jésus, ô roi tout puissant
Régnez sur nous entièrement


Ils étaient trois petits enfants
Refrain
Ils étaient trois petits enfants,
Qui s’en allaient glaner aux champs.

Refrain

Tant sont allés, tant sont venus,
Que sur le soir se sont perdus
Ils sont allés chez le boucher
Boucher voudrais-tu nous loger ?

Refrain

Ils n’étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués
Les a coupés en p’tits morceaux
Mis au saloir comme pourceaux.

Refrain

Saint-Nicolas au bout d’sept ans
Vint à passer dedans ce champ
Alla frapper chez le boucher
Boucher, voudrais-tu me loger ?

Refrain

Entrez, entrez Saint Nicolas
Il y a d’ la place, il n’en manque pas.
Il n’était pas sitôt entré
Qu’il a demandé à souper.

Refrain

Du p’tit salé, je veux avoir
Qu’il y a sept ans qu’est dans l’saloir.
Quand le boucher entendit ça
Hors de la porte, il s’enfuya.

Refrain

Boucher, boucher, ne t’enfuis pas
Repens-toi, Dieu te pardonn’ra.
Saint Nicolas alla s’asseoir
Dessus le bord de ce saloir.

Refrain

Petits enfants qui dormez là
Je suis le grand Saint-Nicolas
Et le Saint étendant trois doigts
Les petits se lèvent tous les trois.

Refrain

Le premier dit : "j’ai bien dormi"
Le second dit : "et moi aussi"
Et le troisième répondit :
"Je me croyais au Paradis".


Je l'ai vu !
Je l'ai vu, je l'ai vu
Je l'ai reconnu
Le bonhomme, le bonhomme
Bonhomme Noël } bis
Bonjour ! bonjour !
J'ai couru, j'ai couru
Couru dans la rue
L'a passé, l'a passé
Par la cheminée } bis
Bien sûr ! bien sûr !
J'ai cherché, j'ai cherché
Dans mes deux souliers
J'ai trouvé, j'ai trouvé
De jolis cadeaux } bis
Merci ! merci !


L'as-tu vu ?
L'as-tu vu, l'as-tu vu,
le petit bonhomme, le petit bonhomme ?
L'as-tu vu, l'as-tu vu,
le petit bonhomme au chapeau pointu ?
On l'appelle le Père Noël,
par la cheminée, par la cheminée,
On l'appelle le Père Noël,
par la cheminée il descendra du ciel.
Il apporte des joujoux,
sa hotte en est pleine, sa hotte en est pleine
Il apporte des joujoux,
sa hotte en est pleine et c'est pour nous !


La marche des Rois-mages
De bon matin,
J'ai rencontré le train
De trois grands Rois qui allaient en voyage,
De bon matin,
J'ai rencontré le train
De trois grands Rois dessus le grand chemin.

Venaient d'abord les gardes du corps,
Des gens armés avec trente petits pages,
Venaient d'abord les gardes du corps
Des gens armés dessus leurs just'au corps.

Puis sur un char,
Doré de toute part,
On voittrois rois modestes comme d'anges
Puis sur un char,
Doré de toute part
Trois rois debouts parmi les étendards.

L'étoile luit
Et les Rois conduit,
Par longs chemins,
Devant une pauvre étable,
L'étoile luit
Et les Rois conduit,
Par longs chemins devant l'humble réduit.

Au fils de Dieu
Qui naquit en ce lieu
Ils viennent tous présenter leurs hommages,
Au fils de Dieu
Qui naquit en ce lieu
Ils viennent tous présenter leurs doux vœux.

De beaux présent,
Or, myrrhe et encens
Ils vont offrir au maître tant admirable
De beaux présent,
Or, myrrhe et encens
Ils vont offrir au bienheureux enfant.


La plus belle nuit du monde
La plus belle nuit du monde
C'est cette nuit de Noël
Où les bergers étonnés
Ont levé les yeux vers le ciel
Une étoile semble dire
Suivez-moi je vous conduis
Il est né cette nuit

Refrain
Glory, Glory, Alleluia
Glory, Glory, Alleluia
Glory, Glory, Alleluia, chantons chantons Noël

Sur la paille d'une étable
Ils se sont agenouillés
Les pauvres comme les princes
Au pied de l'enfant nouveau-né
Et ce chant comme une source
A traversé le pays
Il est né cette nuit.

Refrain

La plus belle nuit du monde
C'est cette nuit de Noël
Dans le coeur de tous les hommes
Un peu d'amour descend du ciel
Tant de choses nous séparent
Cette étoile nous unis
Il est né cette nuit.

Refrain.


Le Noël des enfants noirs
Les petits Noirs d'Afrique
Ont le même Bon Dieu que nous
Ils lui chantent les mêmes cantiques
Tout comme nous à genoux
Et vers la fin décembre
Tout comme nous ils regardent le ciel
Jusqu'à ce qu'ils voient descendre
Dans la nuit le Père Noël

Ils se souviennent d'Hérode
Ce roi qui fut si méchant
Aussi le soir ils ne rodent
Plus à travers les bois et les champs
Ils restent comme des images
Eblouis devant la crèche
En attendant les Rois Mages
Devant Jésus sur la paille sèche

Ils savent mais ils s'en fichent
Que les plus jolis des joujoux
Iront aux enfants des riches
Mais ils sentent là sur leur joue
La caresse d'un ange qui passe
Et qui leur donne un baiser
En leur disant : " Y a d'la place
Au ciel tu pourras t'amuser"

Mais une chose les tourmente
Ils en parlent souvent à mi-voix
C'est comme un rêve qui les hante
Et leur met le cœur en émoi
C'est un mystère qu'on n'explique jamais
Pensent-ils tout tremblants
Pourquoi sur la terre d'Afrique
Le Bon Dieu est-il blanc ?


Le père Noël
(comptine)
1, 2, 3 dans sa hotte en bois,
4, 5, 6 il a des surprises,
7, 8, 9 des joujoux tout neufs,
10, 11, 12 du bonheur pour tous.


Le Père Noël l'est québecois...
Père Noël, Père Noël apporte des bébelles
J'en ai eu et pis j'en veux pus
Et pis swing les toutes dans 'a rue

Le papa, le Pipi, le Popo, le Pupu
Le Pépère Noël c't'un Québécois
Avec ses bas d'laine pis son gros parka
Le père noël c't'un Québécois
Son sac de bébelle remplie de joie

Un train pour Alain
Un foulard pour édouard
Une poupée pour Mireille
Des patins pour l'tit Corbeil, envoye

Ouais bon ben j'pense qui ont tout' eu
Tout' c'qui m'avaient d'mandé
Ah oui, ah oui, ah oui faut pas qu'j'oublie
Le 'tit dernier, tiens mon p'tit Willy
V'là ton bas rempli d'candy, ok ?

Le papa, le Pipi, le Popo, le Pupu
Le Pépère Noël c't'un Québécois
Avec ses bas d'laine pis son gros parka
Le père noël c't'un Québécois
Son sac de bébelle remplie de joie

Une couchette pour Annette
Des skis pour Henri
Un chapeau pour Mario
Des mitaines pour Adrienne

Ouais ben bon ben, là c'est vrai
Qu'ma run est complètement terminée
J'espère que tout l'monde est content là han?
Gang de p'tits achalants
Pis l'arb' de Noël est ben garni
... mis l'feu moé ça m'dérange pas
M'a passer par la porte d'en arrière

Le papa, le Pipi, le Popo, le Pupu
Le Pépère Noël c't'un Québécois
Avec ses bas d'laine pis son gros parka
Le père noël c't'un Québécois
Son sac de bébelle remplie de joie...

Un train pour Alain
Un foulard pour édouard
Une poupée pour Mireille
Des patins pour l'tit Corbeil, envoye...

Père Noël, Père Noël emporte des bébelles
J'en ai eu et pis j'en veux pus
Pis swing les toutes dans 'a rue
Père Noël, Père Noël apporte des bébelles
J'en ai eu et pis j'en veux pus...


Le père Noël est enrhumé
Le père Noël est enrhumé
Préparons lui du thé sucré,
Le Père Noël est enrhumé
Je crois qu'il va éternuer!
Atchoum ! Atchoum ! Pauvre Père Noël !
Atchoum ! Atchoum ! Il va se soigner.
Le Père Noël est enroué
Il a bu tout le thé sucré
Le Père Noël est enroué
Je crois qu'il va bientôt tousser !
Huhum ! Huhum ! Pauvre Père Noël !
Huhum ! Huhum ! Il va se soigner.
Le Père Noël est endormi
Il sortira après minuit
Le Père Noël est endormi
Il est tout au fond de son lit
Chchut ! Chchut ! Dors Papa Noël !
Chchut ! Chchut ! Là-haut dans le ciel.


Le père Noël est pas content
Le père Noël est mécontent
Ca fait bientôt plus de 1000 ans
Que nul jamais près de ses bottes
N'a mis la moindre papillote
Depuis que Noël est Noël
On offre rien au père Noël.


Le petit flocon de neige
Je suis un petit flocon
Tout menu, tout blanc, tout rond,
Je voltige dans l'air léger,
Je me balance au bout des branches,
Je suis un petit flocon
Tout menu, tout blanc, tout rond.


Le petit renne au nez rouge
Quand la neige recouvre la verte Finlande,
Et que les rennes traversent la lande,
Le vent dans la nuit
Au troupeau parle encore de lui...

Refrain
On l'appelait "Nez Rouge"
Ah! Comme il était mignon
Le p'tit renne au nez rouge
Rouge comme un lumignon
Son p'tit nez faisait rire
Chacun s'en moquait beaucoup
On allait jusqu'à dire
Qu'il aimait boire un p'tit coup.
Une fée qui l'entendit
Pleurer dans le noir
Pour le consoler, lui dit:
"Viens au Paradis, ce soir.
Comme un ange, Nez Rouge
Tu conduiras dans le ciel
Avec ton p'tit nez rouge
Le chariot du Père-Noël".

Quand ses frères le virent d'allure si leste
Suivre très digne les routes célestes
Devant ses ébats,
Plus d'un renne resta ba ba...

Refrain.


Le sapin de Noël
De toutes mes aiguilles je brille
De toutes mes branches je luis
Mes fleurs sont des guirlandes
Et mes oiseaux, des joujoux
Noël, Noël réjouissez-vous !


Les anges dans nos campagnes
Les anges dans nos campagnes
Ont entonné l'hymne des cieux
Et l'écho de nos montagnes
Redit ce chant mélodieux

Refrain
Gloria in excelsis Deo (bis)

Cherchons tous l'heureux village
Qui l'a vu naître sous ses toits
Offrons-lui le doux hommage
De nos coeurs et de nos voix

Refrain

Bergers quittez vos retraites
Unissez-vous à leur concert
Et que vos tendres musettes
Fassent retentir les airs

Refrain.


Les petits santons
Dans une boîte en carton,
Sommeillent les petits santons.
Le berger, le rémouleur
Et l'enfant Jésus Rédempteur.
Le Ravi qui le vit est toujours ravi.
Les moutons, en coton
Sont serrés au fond
Un soir, alors,
Paraît l'étoile d'or
Et tous les petits santons
Quittent la boîte de carton.
Naïvement, dévotement,
Ils vont à Dieu porter leurs voeux
Et leur chant, est touchant
Noël, joyeux Noël,
Noël joyeux de la Provence.
Le berger comme autrefois
Montre le chemin aux trois rois.
Et ces rois ont pour suivants,
Des chameaux chargés de présents.
Leurs manteaux sont très beaux
Dorés au pinceau.
Et ils ont le menton
Noirci au charbon.
De bon matin,
J'ai vu passer leur train
Ils traînaient leurs pauvres pieds
Sur les gros rochers de papier.
Naïvement, dévotement,
Ils vont à Dieu porter leurs voeux
Et leur chant, est touchant
Noël, joyeux Noël,
Noël joyeux de la Provence.
Dans l'étable de bois blanc,
Il est là le divin enfant.
Entre le boeuf au poil roux
Et le petit âne à l'oeil doux.
Et l'enfant vagissant
Murmure en dormant.
"Les jaloux, sont des fous,
Humains aimez-vous."
Mais au matin,
Joyeux Noël prend fin
Et tous les petits santons
Regagnent la boîte en carton.
Naïvement, dévotement,
Ils dormiront dans du coton,
En rêvant, de doux chants.
Noël, joyeux Noël,
Noël joyeux de la Provence.


Minuit chrétien
Minuit ! Chrétiens ! C'est l'heure solennelle
Où l'homme Dieu descendit jusqu'à nous,
Pour effacer la tache originelle
Et de son Père arrêter le courroux.
Le monde entier tressaille d'espérance
A cette nuit qui lui donne un Sauveur.

Refrain
Peuple à genoux !
Attends ta délivrance : Noël ! Noël !
Voici le Rédempteur : Noël ! Noël !
Voici le Rédempteur !

De notre foi que la lumière ardente
Nous guide tous au berceau de l'enfant,
Comme autrefois, une étoile brillante
Y conduisit les trois chefs d'Orient,
Le Roi des rois né dans la dépendance
En lui confond toute humaine grandeur

Refrain

Enfin Jésus a brisé toute entrave;
La terre est libre et le ciel est ouvert.
Il voit un frère où n'était qu'un esclave
L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer.
Oh! Qui dira notre reconnaissance
A ce Jésus, notre aimable Sauveur ?


Mon beau sapin
Mon beau sapin
Roi des forêts
Que j'aime ta verdure !
Quand, par l'hiver
Bois et guérets
Sont dépouillés
De leurs attraits
Mon beau sapin
Roi des forêts
Tu gardes ta parure.

Toi que Noël
Planta chez nous
Au saint anniversaire !
Joli sapin
Comme ils sont doux
Et tes bonbons et tes joujoux !
Toi que Noël
Planta chez nous
Tout brillant
De lumière.

Mon beau sapin
Tes verts sommets
Et leur fidèle ombrage
De la foi qui ne ment jamais
De la constance et de la paix,
Mon beau sapin
Tes verts sommets
M'offrent la douce image.


Noël bourguignon
Lavou qu'tu cours donc si vite, Pierrot sans chapeau
Courre, courre itou Nanette, quitte ton troupeau
Quitte ton troupeau, Nanette, quitte ton troupeau
Laisse ici dormir tes ouailles au milieu des prés
Et viens voir une merveille que j'te vas conter

Le sauveur que Dieu nous baille est né cette nuit
Il est né dedans la paille, dans un vieux lambeau (bis)
Il y avait une troup'd'anges qui volaient dans l'temps
Ils entonnaient des louanges et de jolis chants (bis)

Pierrot avait un p'tit lièvre qu'il avait nourri
Jacquot une mère chèvre, Toinot un cabri (bis)
Jean un fromage à la crème qui n'était pas cré
Les autres en ont fait de même et moi à peu près. (bis)

Quitte ton troupeau, Nanette, quitte ton troupeau
Noël, Noël, Noël, Noël !


Noël de Bourg en Bresse
Noël, Noël est venu
Nous ferons belle ripaille
Il était si mal vêtu
Qu'il allât droit chez la taille
Pour avoir un balandran
De joli drap de roman
Et s'en fut heureux chantant
Voir l'enfant avec la vierge
Et s'en fut heureux chantant
Voir la vierge avec l'enfant.

Noël se mordit le poing
Quand il vit dedans la crèche
Qu'il n'y avait qu'un peu d'foin
Et trois brins de paille fraîche
Il se mit vite à genoux
Pour embrasser l'enfant doux
En soufflant ses petits doigts
Qui grelo, qui grelottaient
En soufflant ses petits doigts
Grelo, grelottant de froid

Dès que la ville de Bourg
Eut appris la grande nouvelle
On fit battre le tambour
Pour tout mettre par écuelle
Les poulardes, les chapons
Les saucissons, les jambons
Les dindonneaux à foison
C'est pour faire, c'est pour faire
Les dindonneaux à foison
C'est pour faire un réveillon,
Lon, lon, lon, lon, lon, lon

à nous deux, père Alexis
Il nous faut faire une offrande
Et se mettre cinq ou six
Pour danser la sarabande
Avec notre gros bourdon
Nous chanterons tout de bon
Noël, Noël est venu
Nous ferons belle ripaille
Noël, Noël est venu
Ah, qu'il soit le bienvenu
Ah, qu'il soit le bienvenu.


Noël de la paix
Refrain
La paix, ô Dieu notre espérance,
La paix au doux pays de France
Donnez la paix.

O divin enfançon,
Qui vint au monde naître
Pour nulle autre raison
Que pour la paix y mettre

Refrain

Les larmes que je vois
Sur ton visage tendre
Ne sont qu'autant de voix
Qui nous font bien entendre.

Refrain

Les anges pour refrain
De leur douce musique
N'ont parmi l'air serein
Que ce cri pacifique.

Refrain

Esprit délicieux
Qui chantez dans l'étable
Obtenez-nous des cieux
Ce joyau délectable.

Refrain

Colombe qui portez
Cette branche d'olive
Vierge sollicitez
Que bientôt nous arrive.


Noël des bergers
Guillot prends ton tambourin, toi prends tonflûtiau, Robin
Guillot prends ton tambourin, toi prends ton flûtiau, Robin
Au son de nos instruments, turelurelure patapatapan
Au son de nos instruments, nous dirons Noël gaiement
Berger, prends ton chalumeau, toi bergère prends ton fuseau
Berger, prends ton chalumeau, toi bergère prends ton fuseau
Au son de nos instruments, turelurelure patapatapan
Au son de nos instruments, nous dirons Noël gaiement
Réveillez-vous pastoureaux, vite, quittez vos hameaux
Réveillez-vous pastoureaux, vite, quittez vos hameaux
Au son de nos instruments, turelurelure patapatapan
Au son de nos instruments, nous dirons Noël gaiement
Couvrez-vous de vos manteaux, accourez sur le coteau
Couvrez-vous de vos manteaux, accourez sur le coteau
Au son de nos instruments, turelurelure patapatapan
Au son de nos instruments, nous dirons Noël gaiement
Fredonnez un air nouveau, faites danser vos troupeaux
Fredonnez un air nouveau, faites danser vos troupeaux
Au son de nos instruments, turelurelure patapatapan
Au son de nos instruments, nous dirons Noël gaiement


Noël des voisins
Promptement levez-vous, mon voisin
Le sauveur de la terre
Est enfin parmi nous, mon voisin
Envoyé par son père, mon voisin.

Refrain
Allez mon voisin
à la crèche, mon voisin
Courez mon voisin
à la crèche.

Veillant sur mon troupeau, mon voisin
Autour de ce village
J'entends un air nouveau, mon voisin
Et du plus beau langage, mon voisin

Refrain

Rempli d'étonnement, mon voisin
Je laisse ma houlette
Pour voir ce Dieu naissant, mon voisin
Accomplir le prophète, mon voisin

Refrain

Dans l'admiration, mon voisin
Entrant dedans l'étable
J'adore ce poupon, mon voisin
Mon Jésus ineffable, mon voisin

Refrain

Mon Dieu manque de tout, mon voisin
Portez-lui quelque chose
S'il souffre c'est pour nous, mon voisin
Nous en sommes la cause, mon voisin

Refrain


Noël nouvelet
Pour la Noël venue
Nous faudrait des lumières
Nous faudrait des prières
Mais nous ne savons plus
Ne savons plus les dire
Ne savons plus sourire
Pour les Noëls d'antan
Nous n'avons plus le temps

Noël nouvelet
Vous risquez d'être bien laid

Pour la Noël qui vient
Nous faudrait des guirlandes
Nous les faudrait bien grandes
Avec un beau sapin
Mais les sapins jaunissent
Et les guirlandes glissent
Pour nos Noëls d'enfants
Nous sommes bien trop grands

Noël nouvelet
Vous risquez d'être bien laid

Pour la Noël dorée
Faudrait qu'on recommence
Avec nos yeux d'enfance
Et nos deux poings serrés
Sur un bout de chandelle
De papier de ficelle
Sur nos secrets d'un franc
Qu'on n'gardait pas longtemps

Noël nouvelet
Vous ne seriez pas si laid

Pour la Noël ce soir
Si l'étoile s'attarde
Quand bien je te regarde
Il ne fait pas si noir
Tant pis pour les lumières
Tant pis pour les prières
Noël pouvez sonner
Un grand amour est né

Mon Noël nouveau
Moi je vous trouve bien beau.


Nuit de félicité
Nuit de félicité
O nuit tant attendue
Pour ta bonne venue,
Que le ciel soit loué
O nuit, pour ton éclat
Un Dieu fait ta parure
Et toute la nature
Chante l'Alléluia !

Refrain
Célébrons tous ensemble
La bonté de l'éternel
A quitté, a laissé son trône
Est descendu du ciel
A quitté, a laissé son trône
Est descendu du ciel.

Le ciel s'est abaissé
Pour relever la terre
De l'état de misère
Qu'un crime avait causé
Contre un Dieu irrité
Et le monde coupable.
Il vient un Christ aimable
Pour tout pacifier.

Refrain


Petits lutins
(comptine gestuelle)
Petits lutins, dépêchez-vous
Père Noël a besoin de vous (en remuant tous les doigts)
Le premier achète tous les jouets
Le second les emballe à sa façon
Le troisième leur met une jolie ficelle
Le suivant écrit le nom des enfants
Le dernier doit tous les distribuer.
(en se plaçant au fur et à mesure les doigts des deux mains les uns en face des autres : les 2 pouces, les 2 index, etc.)
Petits lutins (en mettant les mains sur la tête en formant un chapeau pointu)
Merci beaucoup (en s'inclinant en avant, toujours les mains sur la tête)
Pour l'an prochain,
Reposez-vous (en posant la tête inclinée sur les deux mains, comme pour dormir).


Promenade en traîneau
Au petit trot s'en va le cheval avec ses grelots et le traîneau joyeusement dévale à travers les coteaux.

Dans le vallon s'accroche l'hiver mais le ciel est bleu.
Ah! Qu'il fait bon faire un tour au grand air comme des amoureux.

Ho di up ho di up ohé, ohé du traîneau
Emmitouflez-vous bien dans vos manteaux
Ho di up ho di up ohé pour se tenir chaud
L'un contre l'autre on se blottit comme deux moineaux dans un nid.

C'est merveilleux de voir défilant comme un décor peint, devant nos yeux les villages tout blancs et les petits sapins.
Parfois tu cries car ça penche un peu, c'est lL'instant d'effroi, moi je souris, j'ai le cœur amoureux et le bout du nez froid.

L'attelage a déjà pris le chemin du retour.
Nous allons être surpris par la tombée du jour, car c'est l'heure où la nuit sans bruit s'épanouit comme une fleur et s'allume le ciel qui change de couleurs.

Mais voici notre maison qui nous fait signe au loin, sa lumière à l'horizon scintille comme un point.
Je me vois déjà près de toi le rire aux yeux, le cœur content, près du grand feu de bois qui flambe et nous attend.

Au petit trot s'en va le cheval avec ses grelots et le traîneau joyeusement dévale à travers les coteaux.


Saint Nicolas m'a donné
(comptine à danser en ronde)
Refrain
Saint Nicolas m'a donné
La la la la laire,
Saint Nicolas m'a donné
Un lutin articulé.

à la fin du refrain, la ronde stoppe et, face au centre, on mime un pantin articulé


Les lutins font, font, font, font
Une belle révérence

On fait une révérence

Les lutins font, font, font, font
Un p'tit tour sur les talons !

On fait un petit tour sur soi à chaque fin de couplet, et la ronde reprend pendant le refrain.

Les lutins font, font, font, font
Une jolie petit' danse

On talonne pied droit, pied gauche.

Les lutins font, font, font, font
Un p'tit tour sur les talons !

On pivote sur les talons.

Les lutins font, font, font, font
De petits sauts en cadence.

On sautille sur place.

Les lutins font, font, font, font
De petits pas sur les pointes

On fait des petits pas sur les pointes vers le centre puis en arrière

Les lutins font, font, font, font
Sages et gentils, un gros dodo.

On chante doucement en se balançant.

Les lutins font, font, font, font
Un dodo dans leur berceau.

On se couche doucement par terre, pour s'endormir.


Saint Nicolas mon bon patron
Saint Nicolas , mon bon patron ,
apportez des p’tits bonbons
des pastilles pour les p’tites filles,
des marrons pour les garçons.

Saint-Nicolas , mon bon patron ,
apportez-moi des p’tits bonbons
Des beaux jouets pour mes copains,
des belles fleurs pour la maîtresse.

Saint Nicolas, mon bon patron,
apportez-moi des macarons
Des dentelles pour les demoiselles,
des beaux rubans pour les mamans.

Saint- Nicolas mon bon patron,
apportez-moi des macarons
Des mirabelles pour les demoiselles,
Des coups d’bâton pour les garçons.

Saint-Nicolas, mon bon patron,
apportez-moi des macarons
Des halettes pour les grand-mères,
des lunettes pour les grand-pères.

Saint-Nicolas, mon bon patron,
apportez-moi quelque chose de bon
J’ai mon panier rempli de foin,
pour la bourrique de Saint-Nicolas.


Saint-Nicolas, c’est aujourd’hui ta fête !
Saint-Nicolas, c’est aujourd’hui ta fête,
Maman m’a dit de ranger mes souliers.

Je les ai mis devant la cheminée,
Et pour ton âne, un petit bol de blé.

Saint-Nicolas, as-tu reçu ma lettre ?
As-tu trouvé ce que je demandais ?

Saint-Nicolas, si tu descends du ciel,
Saint-Nicolas, passe donc te réchauffer.

Saint-Nicolas, c’est aujourd’hui ta fête.
Saint-Nicolas, surtout ne m’oublie pas.


Sapin vert sapin de bois
Sapin vert, sapin de bois
Les chocolats sont pour toi
Croque noisette, croque noix, les chocolats
Les chocolats sont pour moi
Boule de gui, boule de houx
Les chocolats sont pour nous.


Sur mon sapin
Sur mon sapin, oui
Sur mon sapin, oui
J'ai mis des fleurs en papiers
Sur mon sapin, oui
Sur mon sapin, oui
Et des guirlandes dorées
Fleurs de papier, rubans dorés
Sur mon sapin de Noël.
Sous mon sapin, oui
Sous mon sapin, oui
J'ai mis en rang mes souliers
Sous mon sapin, oui
Sous mon sapin, oui
Pour y trouver des jouets
Des jouets, petits souliers, plein de jouets
Sous mon sapin de Noël.


Trois petits sapins
Trois petits sapins
Se donnaient la main
Car c'était Noël
De la terre au ciel.
Prirent le chemin
Menant au village
Jusqu'à l'étalage
D'un grand magasin
Là ils se couvrirent
De tout ce qui brille
Boules et bougies
Guirlandes pour luire
Et s'en retournèrent
La main dans la main
Par le beau chemin
De l'étoile claire
Jusqu'à la forêt
Où minuit sonnait,
Car c'était Noël
De la terre au ciel.


Un deux trois petits lutins
Un, deux, trois petits lutins
S'amusent depuis c'matin
à préparer des cadeaux
Emportés par le traîneau

Refrain
Noël, Noël, faut aider le Père Noël
Noël, Noël, vite, vite c'est Noël

Quatre, cinque (sic) six pirouettes
Et des folies plein la tête
Oeil taquin chapeau pointu
En chantant Turlututu

Refrain

Sept, huit, neuf et c'est fini
Les lutins sont endormis
Bien au chaud près du grand feu
Le Père Noël est heureux.
Noël, Noël, faut aider le Père Noël
Noël, Noël, vite, vite c'est Noël
Vite, vite c'est Noël.


Un flambeau Jeannette Isabelle
Un flambeau, Jeannette, Isabelle
Un flambeau, courons au berceau
C'est Jésus, bonnes gens du hameau,
Le Christ est né, Marie appelle
Ah ! Ah ! Ah ! Que la mère est belle !
Ah ! Ah ! Ah ! Que l'enfant est beau !

Qui vient là frappant de la sorte
Qui vient là frappant comme ça
Ouvrez donc j'ai posé sur un plat
De bons gâteaux qu'ici j'apporte.
Toc ! Toc ! Toc ! Ouvrez-nous la porte
Toc ! Toc ! Toc ! Faisons grand gala.

C'est un tort quand l'enfant sommeille
C'est un tort de crier si fort
Taisez-vous l'un et l'autre d'abord,
Au moindre bruit Jésus s'éveille
Chut ! Chut ! Chut ! Il dort à merveille
Chut ! Chut ! Chut ! Voyez comme il dort.

Doucement dans l'étable close
Doucement venez un moment
Approchez! Que Jésus est charmant,
Comme il est blanc, comme il est rose
Do ! Do ! Do ! Que l'enfant repose
Do ! Do ! Do ! Qu'il rie en dormant.


Un, deux, trois...
(comptine)
Un, deux, trois...
Dans sa hotte en bois
Quatre, cinq, six...
Tout plein de surprises
Sept, huit, neuf...
De jouets tout neufs
Dix, onze, douze...
De la joie pour tous !


Vive le vent
Joyeux joyeux Noël
Aux mille bougies
Qu'enchantent vers le ciel
Les cloches de la nuit.
Oh !
Vive le temps
Vive le temps
Vive le temps d'hiver
Qui rapporte aux vieux enfants
Leurs souvenirs d'hier.
Sur le long chemin
Tout blanc de neige blanche
Un vieux monsieur s'avance
Avec sa canne dans la main
Et tout là haut le vent
Qui siffle dans les branches
Lui souffle la romance
Qu'il chantait petit enfant.
Oh !

Refrain :
Vive le vent
Vive le vent
Vive le vent d'hiver
Qui s'en va sifflant soufflant
Dans les grands sapins verts
Oh !
Vive le temps
Vive le temps
Vive le temps d'hiver
Boule de neige et jour de l'an
Et bonne année grand-mère

Joyeux joyeux Noël
Aux mille bougies
Qu'enchantent vers le ciel
Les cloches de la nuit.
Oh !
Vive le vent
Vive le vent
Vive le vent d'hiver
Qui rapporte aux vieux enfants
Leurs souvenirs d'hier.
Et le vieux monsieur
Descend vers le village
C'est l'heure où tout est sage
Et l'ombre danse au coin du feu.
Mais dans chaque maison
Il flotte un air de fête
Partout la table est prête
Et l'on entend la même chanson.
Oh !


Voici la Noël
Voici la Noël, le temps des veillées (bis)
Tous les fiancés sont à l'assemblée
Le mien n'ira pas, j'en suis assurée
Il est à Paris ou bien en Vendée
Qu'apportera-t-il à sa bien aimée
Chapelet d'argent, ceinture dorée
Ou bien le bouquet de la fiancée.

Refrain
Va mon ami va
La lune se lève
Va mon ami va
La lune s'en va !


Selon nos informations, ces textes issus du folklore populaire sont libres de droits.
De nombreux artistes connus ont également chanté des chansons de Noël, mais comme elles sont protégées par les droits d'auteurs, nous n'avons pas pris le risque d'en inscrire les paroles ici !


Page réalisée par Paul de Haut & Michel Philbert.
d'après les écrits d'Achille Millien, Jean Drouillet et quelques autres.

Si vous souhaitez préparer un noël écologique, suivez ce lien :
Noël écologique


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.