La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
HISTOIRES TROTTOIR et PROSTITUEES

Arnaques

Humour

Photos

Couples

Sur le trottoir !


Femmes de petite vertu, ou professionnelles de l'amour,
Elles exercent leur métier depuis la nuit des temps...
Mais soyons clairs, l'amour tarifé est-il leur seul apanage ?
Et n'existe-t'il pas sous des formes moins franches,
chez beaucoup de femmes ou d'hommes déclarés comme honnêtes...
Fantasmes de beaucoup, ennemies de quelque-uns,
Les histoires de trottoir sont des histoires de société !

A Marseille, deux vieux discutent sur un banc :
"- Oh dis, tu sais que ma fille se marie ?
- Non ? 'O putain, va !
- Non, pas celle-là, l'autre...
"

Chaque jour en allant travailler, cette belle jeune femme tombait toujours en arrêt devant la vitrine d'un grand bijoutier.
Finalement, elle se décide à entrer dans le magasin.
"- Bonjour monsieur, j'aurais aimé connaître le prix de cette superbe montre dans votre vitrine.
- Mais bien sûr mademoiselle, ce superbe modèle coûte 1990 Euros.
- Je vois... Est-il possible d'échelonner les paiements en plusieurs fois ?
- Mais tout à fait, nous pouvons vous proposer un règlement en 3 fois sans frais !
- Heu... J'aurais préféré plutôt quelque-chose comme 2 fois par semaine, pendant les 2 prochains mois !"


Quatre types discutent dans un bar après plusieurs tournées :
Le premier :
"- J'avais peur que mon fils soit un bon à rien parce qu'il a commencé en lavant des voitures chez un concessionnaire local.
Or le concessionnaire est tombé malade, ils ont nommé mon fils vendeur et il a vendu tellement de voitures que c'est lui qui est devenu concessionnaire. En fait, c'est une belle réussite, non ? Et il vient tout juste d'offrir à son meilleur ami une Mercédes pour son anniversaire.
Le second raconte :
- Je me faisais des cheveux pour mon fils, parce qu'il a commencé en ratissant les feuilles dans des jardins pour un agent immobilier.
Mais l'agent a dû interrompre sa carrière, mon fils est devenu vendeur commissionné, et finalement il a acheté l'agence immobilière. ça marche tellement bien qu'il vient juste d'offrir une nouvelle maison à son meilleur ami pour son anniversaire.
Le troisième enchaîne :
- Oui, oui c'est pas mal. Mais mon fils à moi a débuté en lavant les sols dans une société de courtage. Eh quand son patron a pris un congé, il est devenu courtier, et maintenant c'est lui le patron de la société de courtage. Il est tellement riche qu'il vient d'offrir à son meilleur ami un portefeuille boursier d'1 million de dollars pour son anniversaire.
Le quatrième finit avec un petit sourire :
- Malheureusement, je dois admettre que mon fils est une des grandes déceptions de ma vie. Il a commencé comme coiffeur et il est toujours coiffeur après quinze ans. En plus, je viens de découvrir qu'il est homosexuel et qu'il a plusieurs petits amis. Mais bon, j'essaye de voir le bon côté des choses : ses petits amis viennent juste de lui offrir une nouvelle Mercédes, une nouvelle maison et 1 million de dollars en actions pour son anniversaire..."


Le jeune garçon se promène dans la rue avec son papa. Ils passent devant une maison bizarre, avec des fenêtres aux tentures fermées, des néons dans l'entrée, etc.
- Papa, c'est quoi la maison, la ? Hein papa, dis ?
Le papa, ennuyé :
- Ce n'est rien, ce n'est pas pour les petits garçons. Tu sauras plus tard ce que c'est. Viens, on continue la promenade...
Revenu à la maison, il ne peut résister à la curiosité.
Profitant d'un manque d'attention de son papa, il prend un billet de 20 euros dans la tirelire de sa grande soeur et sort discrètement.
Quelques minutes plus tard, il est dans le hall de la grande maison avec des tentures et des néons colorés. Une dame en petite tenue se tient derrière un comptoir.
- Bonjour Madame, excusez-moi de vous déranger : Voici 20 euros, et j'en veux pour mon argent !
La dame, ennuyée, demande au petit garçon de patienter quelques instants. Elle se rend dans l'arrière salle où se trouve la "patronne".
- Dis-donc, il y a un gamin à l'entrée, il m'a donné 100 euros et il m'a dit qu'il en voulait pour son argent. Qu'est-ce que je fais ?
- Il est sans doute victime d'une blague de copains plus âgés...
Tu te souviens des crêpes qu'on a faites avant-hier. Il y en a encore quelques-unes au frigo. Réchauffe-les en vitesse, donne-les lui et rends-lui 95 euros. Il sera content et il partira.

L'hôtesse s'exécute, amusée...
Revenu à la maison, il trouve son père inquiet de son escapade. Il le cherche partout depuis une heure :
"- Où étais-tu ?
- J'étais dans la grande maison avec des tentures et des lampes de toutes les couleurs.
Le papa, craignant pour l'innocence de son fiston :
- Mais ? Qu'est-ce que tu as fait dans cette maison ?
- Papa, c'était fantastique ! Quel expérience ! J'ai donné 20 euros à la dame et elle m'en a rendu 15. Et pour ce prix-là, j'en ai eu 8, et il y en a 4 qui étaient tellement chaudes que j'ai dû les finir sur le trottoir !"

Petite réflexion
Difficile de comprendre l'installation de radars pour faire ralentir les automobilistes alors qu'il suffit d'une prostituée pour obtenir le même effet !
Deux façons différentes de vider les bourses des conducteurs !



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.