La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil

Evénements

Liens

COURRIER LECTEURS FORUM CITOYEN des AMOGNES

Forum citoyen

Une idée, une analyse, une brève de rue,
Une information locale à faire paraître,
Des réactions, des questions...

Cliquez sur l'oiseau,
Inscrivez votre message,
Cliquez sur Envoyer.

Sauf avis contraire, dûment mentionné dans votre courrier, celui-ci sera publié dans cette page !
Nous nous autorisons seulement à corriger l'orthographe, à supprimer les mentions trop personnelles, les injures et les propos diffamatoires. A partir du 15 mars 2020, seuls les posts dont l'auteur se sera clairement identfié seront publiés.

Nous publions plus spécifiquement sur cette page les avis concernant ce site ou "les Amognes". Les autres courriers seront transmis à notre site partenaire : Mon-avis

Nous accueillons volontiers des collaborateurs (trices) bénévoles et/ou stagiaires (école de journalisme ou communication par exemple) sachant écrire, pour nous aider à développer de nouveaux dossiers thématiques (histoire locale, patrimoine, environnement...) ou animer le site. Indépendance et curiosité intellectuelle indispensables !

Il y a 3108 courrier(s) en ligne

[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150 - 151 - 152 - 153 - 154 - 155 - 156 ]

Le 2018-10-08 posté par Calimero :
Quoi ?! On m'aurait menti. A l'insu de mon plein gré on aurait déversé des choses polluantes chez moi. Pourtant les commerciaux qui m'ont vendu gratuitement ces cailloux gris et gras qui piquent le nez ne m'ont rien dit. J'en ai marre, j'en ai marre, j'me fais tout le temps avoir... Trop bon trop con !

Le 2018-10-07 posté par Marlène :
Elus crédules ou bien parfois malhonnêtes, voire criminels. Une dimension essentielle nous manque dans toutes ces affaires : "La dimension des retombées financières", dixit Calimero. Je serais bien curieuse d'aller fouiner dans ce merdier pour voir ce qui a été mis sous terre, bizarrement, vu les dates énoncées par "scandale", ça pourrait correspondre à des choses qu'il fallait peut être évacuer d'Imphy avant le contrôle de l'INVS. Un p'tit verre d'eau d'Ixeure pour ces messieurs ? Trinquons à votre santé messieurs dames !

Le 2018-10-07 posté par Gilles :
Ouais bravo à ceux qui se sont mobilisés on y a échappé de justesse.

Le 2018-10-07 posté par JR :
Le million, le million, le million...

Le 2018-10-07 posté par P.H :
C'est exactement le même parcours de procédures qui aurait été notre lot, sans compter toutes les nuisances tant environnementales que sur la santé et notre qualité de vie. Il y a toujours une maison témoin, parée de toutes les vertus pour amadouer les élus crédules ou autres décideurs, puis vient ensuite la réalité à subir pendant des décennies, sans aucun recours réactif rapide : impossibilité d'avoir accès aux informations et d'obliger les promoteurs de ces installations à respecter leurs engagements.

Le 2018-10-06 posté par Scandale :
Depuis 2009, avec l’autorisation de la préfecture de Nevers, Harsco traitait le crassier où étaient envoyés les déchets d’Aperam, une société du géant Arcelor Mittal spécialisée dans les aciers inoxydables à Imphy, mais aussi ceux en provenance d’autres zones industrielles comme Le Creusot ou Gueugnon. Depuis le départ, Harsco se targue d’utiliser un procédé mécanique innovant, non chimique, pour broyer ces matières grises, appelées “laitiers”, et en extraire des métaux à forte valeur marchande. Faisant fi de ses obligations, l’usine ne s’est pas embarrassée de toutes les analyses biannuelles de retombées de poussières. Il faudra des années et des menaces de poursuites judiciaires pour que la préfecture de Nevers, pourtant alertée de ces manquements, adresse des mises en demeure à la société et qu’elle impose des mesures de protection renforcées face à un potentiel risque de santé publique. Suite aux analyses réalisées en 2016 par l’Institut national de veille sanitaire (InVS) – révélées début 2017 –, les autorités finissent par reconnaître une présence “inacceptable” de chrome VI sur la zone, mais aussi de plomb et d’arsenic. Les militants de Stop Pollutions estiment ces analyses incomplètes. De son côté, en pleine procédure judiciaire, Harsco réfute toute dégradation de l’air ou de l’environnement causée par son activité. Mais, dans un arrêté préfectoral du 27 juillet dernier, la préfecture décide tout de même de freiner la production, en empêchant le traitement des laitiers provenant d’autres régions après le 30 septembre. De plus, le contrat entre Harsco et Aperam à Imphy n’a pas été renouvelé en octobre, selon nos informations. À ce jour, deux procédures judiciaires sont en cours dont une contre la société Harsco, ainsi qu’une procédure administrative à l’encontre de la préfecture de Nevers. Deux nouvelles familles s’apprêtent également à saisir la justice pour obtenir réparation. À terme, les riverains souhaitent la dépollution totale du site. Et les lanceurs d’alerte d’Imphy ne comptent pas baisser la garde.

Le 2018-10-06 posté par Marlène :
Le sort s'acharne sur notre pauvre maire "Calimero". Tout le monde est méchant avec lui, même qu'il a dû aller voir les gendarmes alors qu'il est blanc comme neige. Il va pas tarder de nous faire une réunion publique pour nous expliquer tout ça, comme lorsqu'il a été condamné à inéligibilité pour non respect de la loi... Aujourd'hui dans le journal page 6, même sa famille politique LR ne veut plus entendre parler de lui.

Le 2018-10-04 posté par XD :
Dans l'Ain, en 10 ans, 7 enfants atteints de malformations (sans main ou sans avant bras) autour d'une même commune en zone rurale (rayon de 14 km). Je ne crois pas au hasard... Il y a des gens qui nous empoisonnent et c'est encore plus dangereux lorsque ces personnes sont aussi celles qui détiennent le pouvoir public. J'dis ça, j'dis rien...

Le 2018-10-03 posté par Mange pain perdu :
Le boulanger itinérant va passer désormais à St Firmin 2 jours par semaine sur la place de St Firmin à 10H00. Super progrès : Les personnes âgées qui ne peuvent se déplacer vont sûrement apprécier. Ceci sera plutôt réservé aux commères qui ont l'habitude de perdre leur temps à cet endroit.

Le 2018-10-01 posté par Le degoute :
Réponse à Louloute. Vous avez raison à 2000 pour cent. Bravo ! Et tous les autres qui disent qu'on est jaloux, qu'on les envie me font peine. Moi aussi j'en ai marre de bosser pour eux.

Le 2018-09-30 posté par Modérateur :
Bonjour à tous nos lecteurs, comme vous le savez vos messages sont corrigés. Il m'arrive parfois de rectifier, peut être à tort, le mot feignant en fainéant. Alors je vous précise la différence : Les mots feignant et fainéant ont dans le langage courant le même sens. Pourtant, l'usage voudrait que l'on distingue un feignant, soit quelqu'un qui fait semblant de travailler (il feint le travail), d'un fainéant, qui lui ne fait clairement rien (il fait néant). Bonne continuation.

Le 2018-09-30 posté par Louloute :
Bien sûr qu’il peut y avoir des personnes au chômage et qui galèrent à trouver un emploi. Ça j’en suis consciente. Mais entre ne pas trouver d’emploi et ne pas chercher et affirmer ne pas vouloir bosser il y a une différence. Nous on doit se lever tous les matins pour aller bosser et on peine dans nos vies, les fins de mois sont parfois raides. Eux font rien de leur vie si ce n’est qu’aller faire leurs courses (tous les jours), se balader en voiture à faire des allers et des retours dans tout St Benin ah ça, ça y va ! C’est fatiguant tout ça ! Ils trouvent toujours à faire chier leur monde. Même la gendarmerie en a marre ! Ils trouvent le moyen de se plaindre pour un rien. Qu’est-ce qu’ils veulent de plus ? Un tapis rouge devant leur maison ? Je suis en colère car tout le monde les excuse. J’ai 37 ans, et je continuerai à dire et à penser que ce sont des fainéants et des cas sociaux.

Le 2018-09-29 posté par Jérôme :
Bonjour Jean C. La manipulation et le traitement des fluides frigorigènes sont réservés aux détenteurs d'une autorisation préfectorale. Les réfrigérateurs et congélateurs que nous récupérons sont envoyés en DEEE via le réseau Ecosystème pour être démantelés et recyclés. Pour le reste, aucune commune mesure avec ce dont nous parlons. Je ne m'élève pas contre l'industrie de la métallurgie qui effectivement produit des déchets hautement toxiques, mais contre les méthodes des entreprises spécialisées qui sont censées les traiter mais s'en débarrassent à moindre coût en les glissant sous le tapis au détriment de la santé publique, de leurs salariés, au profit des actionnaires et avec la complicité de propriétaires fonciers sans scrupules. Vous êtes bien libre de trouver cela anodin, pas moi. Je ne suis pas un écolo pur et dur, mais si on peut faire plus attention à notre environnement, à notre eau, on s'en portera tous mieux et nos enfants après nous...

Le 2018-09-29 posté par jean C :
Vous avez raison Jérôme, mais le PVC, la colle PVC, Le PER, le R407 des clims... sont également hypers polluants et vous les utilisez tous les jours, donc difficile de faire 100% bio.

Le 2018-09-29 posté par MARTINE 2 :
Oui, parce que c'est écœurant.

Le 2018-09-29 posté par bip bip :
Bonjour Martine 2, pourquoi cette remarque à écœuré ? On ne peut donc s'exprimer sur ce forum que si on est habitant de St Benin ?

Le 2018-09-29 posté par le renard :
Ah ben bravo d'avoir fait sortir les taupes de leurs taupiers... Allez je reviendrai dans une quinzaine.

Le 2018-09-29 posté par MARTINE 2 :
Bonjour écœuré, nous, dans notre commune nous sommes écœurés de supporter l'avis d'un écœuré étranger.

Le 2018-09-29 posté par Jérôme :
Il est important de préciser que tout ceci est fait en toute légalité. Avalisé par les services officiels avec une classification déchets inertes (qui arrange tout le monde). Nous avons abordé le sujet lors de notre lutte contre la centrale d'enrobé pour dénoncer le fait que les autorités fermaient les yeux sur des scandales sanitaires. L'entreprise Harsco s'est implantée à Imphy avec l’aval des autorités. ­Harsco Minerals est l’un des spécialistes mondiaux de la récupération de déchets métallurgiques. Il s’agit de récupérer certains métaux lourds de valeur, comme le nickel, présents dans les laitiers. Mais les crassiers contiennent aussi silice, amiante, arsenic, chrome 6, mercure, plomb, zinc, cyanure, etc. Depuis la mise au jour de ce scandale, la société a cessé son activité fin 2017... Il a fallu, là encore, que les citoyens se battent alors que nous pensons être protégés par les pouvoirs publics. Je revendique faire partie de ces lanceurs d'alertes, et j'en suis fier. Merci à tous ceux qui le font malgré les pressions et méthodes malsaines de ces individus toxiques. Vive le forum citoyen !

Le 2018-09-29 posté par Bonarien :
Les métaux présents dans les scories ou d'autres contaminants adsorbés dans ces mêmes scories (dioxines, furanes, etc.) peuvent polluer l'air (émissions de vapeurs lors de la production, puis envols de poussières). Ils peuvent aussi polluer l'eau et les sols. Ces phénomènes peuvent se produire même à partir de déchets industriels dit "stabilisés".



[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150 - 151 - 152 - 153 - 154 - 155 - 156 ]

Pour consulter les courriers antérieurs au 28 octobre 2005


  Nous Ecrire

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.