La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
Histoires de retraités

Maison de Retraite

Humour

Magazine

Amognes

Les retraités...


Saines sorties
Les gens qui travaillent demandent souvent à ceux qui sont à la retraite ce qu'ils font de leur journée.
Hé bien par exemple, l'autre jour avec ma femme, nous sommes allés en ville et nous sommes entrés dans un magasin.
Nous n'y sommes d'ailleurs restés que 5 minutes : un flic était en train de remplir une amende de stationnement autour d'une voiture.
Nous nous sommes approchés avec notre air le plus affable et lui avons suggéré :
« - Allez, vous ferez bien un petit geste envers des retraités ?
Il nous a ignoré superbement en continuant à remplir son PV.
Je l'ai alors traité de "gros porc" !
Il m'a regardé en biais et a commencé à remplir un autre PV pour "pneus lisses".
A son tour, ma femme l'a traité de "roi des trous du cul".
Imperturbable, il a fini le deuxième PV, l'a mis sous l'essuie-glace et en a entamé un troisième.
Plus on l'insultait, plus il remplissait de PV...
Personnellement on s'en fichait, on était venu en bus.
Depuis notre retraite, nous essayons chaque jour de nous amuser un peu.
C'est important pour rester en bonne forme à notre âge.

Deux femmes d'un certain âge se présentent à la caisse du cinéma :
"- Faites-vous quelque chose pour les personnes âgées ?
- Oui, mesdames, nous les réveillons en fin de séance !"


C'est un monsieur de 75 ans qui vient de se faire examiner par son médecin.
Tout va bien, mais avant de partir, le médecin lui demande :
"- Et votre sexualité, elle en est où ?
- Pas si mal, mais quand je fais l'amour la deuxième fois, je suis en sueur.
- Allons, vous savez, à votre âge c'est un peu normal ; c'est même extraordinaire que vous puissiez le faire deux fois de suite...

Le vieux :
- A bien y penser oui, c'est vrai qu'il fait plutôt frais en Janvier et chaud en Juillet !"

Une actrice admet enfin que sa carrière est derrière elle lorsque son cachet lui est remis par une infirmière !

Un Monsieur rend visite à son papa âgé de 90 ans, à la maison de retraite où il vient juste d'être admis.
"- Comment ça va, papa ? lui demande-t-il.
- Bah, pas trop mal, on s'occupe bien de moi ici.
- Et la nourriture, ça va ?
- Oh excellente, répond le vieillard.
- Et les soins ? On te soigne bien ?
Renchérit le fils.
- Ça ne pourrait pas être mieux, ces jeunes infirmières sont vraiment très gentilles.
- Et pour dormir ? Tu arrives à bien dormir ?
- Aucun problème : je fais mes 9 heures par nuit. Vers 10 heures, on m'apporte un bol de tisane et un comprimé de Viagra, et je tombe comme une souche.

Le fils se demande s'il a bien compris, et va voir l'infirmière pour en avoir le coeur net.
- Qu'est-ce que j'apprends ? Vous donnez à mon père du viagra, le soir, avant qu'il ne s'endorme ?
- Mais oui, c'est exact ; tous les soirs on lui apporte une tisane et un comprimé de Viagra.
Ça marche très bien : la tisane le fait dormir, et le Viagra l'empêche de rouler sur le côté et de tomber du lit."


Deux petites vieilles toutes ridées discutent :
"- Tu te souviens, quand nous étions jeunes et que nous rêvions de ressembler à Brigitte Bardot ?
- Mon Dieu, oui, je me rappelle...
- Eh bien, maintenant ça y est..."


Deux anciens discutent de leurs épouses vieillissantes.
L'un deux est sûr que la sienne devient sourde ; l'autre lui fait une suggestion pour tester son audition :
"- Voilà ce que tu vas faire. Tu commences à 15 mètres d'elle, tu parles sur un ton normal de conversation et tu vois si elle t'entend ; sinon tu te rapproches et tu recommences jusqu'à ce que tu obtiennes une réponse."
Voulant en avoir le coeur net il tente l'expérience le soir même, tandis qu'ELLE est dans la cuisine en train de préparer le dîner, IL est dans le living à environ 15 mètres.
"- Chérie, qu'est-ce qu'il y a pour le dîner ?"
Pas de réponse.
Alors il se déplace vers la cuisine à environ 10 mètres.
"- Chérie, qu'est-ce qu'il y a pour le dîner ?"
Pas de réponse.
Il s'avance encore dans la salle à manger à environ 6 mètres.
"- Chérie, qu'est-ce qu'il y a pour le dîner ?"
Pas plus de réponse.
A la porte de la cuisine à environ 3 mètres.
"- Chérie, qu'est-ce qu'il y a pour le dîner ?"
Toujours pas de réponse.
Alors il marche droit jusqu'à elle et lui crie dans l'oreille :
"- Chérie, qu'est-ce qu'il y a pour le dîner ?
- Pour la cinquième fois : du POULET !"


Une fois encore le bus est en retard et le temps passe.
Au bout d'une heure, une vieille se tourne vers sa voisine de banc et entame la conversation :
"- Cela fait tellement longtemps qu'on est là à attendre assises sur ce banc que j'ai le derrière tout endormi !
- Ouais, je confirme, je l'ai entendu ronfler !
"

C'est un vieux couple qui se présente à sa visite médicale annuelle.
Après avoir terminé son examen, le médecin demande au vieil homme :
" - Vous me semblez en pleine forme.
Y a-t-il des questions que vous voudriez me poser sur votre santé ?
- Bien oui, docteur, il y a quelque chose me turlupine ; quand je fais l'amour avec ma femme la première fois, j'ai souvent chaud et je suis en sueur... Mais la deuxième fois, j'ai souvent froid et parfois même la chair de poule." Sa femme ne laisse pas le temps au médecin de répondre :
"- Mais qu'il est con ! C'est tout simplement parce que la première fois, c'est au mois de juin, et la deuxième, c'est au mois de décembre !..."

Un vieux milliardaire téléphone à une coach du coeur :
" - J'ai 62 ans et je suis follement amoureux d'une superbe jeune fille de 19 ans ; pensez-vous que j'ai plus de chance de l'amener à m'épouser si je lui dis que j'ai 50 ans ?
La coach lui répond :
- A mon avis, vous feriez mieux de lui dire que vous approchez des 80 ans !"

Un matin d'été, un couple de petits vieux au petit-déjeuner, dans leur véranda.
Ils sont torse nu, et la vieille dont les seins pendent jusqu'au nombril dit a son homme aussi délabré qu'elle :
"- Quand je te vois là torse nu, ça me fait tout chaud au coeur !
Le vieux lui répond :
- C'est normal ton sein gauche trempe dans ton café !"

Une mamy rentre chez elle, le soir.
Dans une petite rue sombre, 2 voyous se jettent sur elle.
Le premier lui arrache son sac tandis que le second lui arrache sa petite culotte et commence à la violer.
Le premier dit d'un coup :
" - Laisse tomber, elle a pas de fric sur elle !
La mémé :
- Continue ! Je te ferai un chèque !"

Des retraités alertes ont décidé de prendre tous les jours des cours de stimulation de la mémoire.
Emballés, ils en parlent à leurs parents, amis et voisins.
Si bien qu'un jour, le voisin interpelle le vieux monsieur en train de tondre sa pelouse :
"- Dites-moi, quel est donc le nom de votre moniteur pour ces exercices sur la mémoire ?
Le vieux répond :
- Eh bien, c'est... Hmmm... laissez-moi une minute... Quel est le nom de cette fleur, vous savez, celle qui sent si bon mais a des épines sur ses tiges...?
Le voisin :
- La rose ?
Le vieux :
- Oui c'est ça... (criant en direction de la maison) Hé, Rose, quel est le nom de notre moniteur pour les cours de mémoire ?"

Dans la maison de retraite, deux grand-pères discutent :
"- Mon cardiologue m'a dit que j'avais le coeur d'une personne de 30 ans... il m'a même dit où le gars était enterré."

Quand j'étais petit, Dieu m'a laissé le choix entre avoir une mémoire incroyable ou un sexe gigantesque.
Mais je ne me rappelle plus ce que j'ai choisi !

Pourquoi préconise-t-on des bains de boue aux vieux ?
- Pour qu'ils s'habituent à la terre...

Trois vieilles se promènent au bois de Vincennes.
Le sol est jonché de capotes usagées.
La première se plaint alors :
"- Regardez moi ça, ces petits salopards ne respectent plus rien !
La deuxième attrape une capote avec sa cane et la brandit en l'air.
- Ils font ça vraiment n'importe comment, de mon temps on avait pas besoin de ces machins-là !
La troisième prend la capote piquée sur la canne de sa copine et en gobe le contenu en disant :
- Et en plus ils laissent le meilleur..."

Un vieux monsieur entre chez le docteur :
"- Bonjour docteur, vous vous souvenez de moi ? J'avais des problèmes d'arthrite et vous m'avez dit de fuir l'humidité...
- Oui, est-ce que ça a marché ?
- Oui ça va mieux, mais quand est-ce que je pourrai me laver à nouveau ?


Un soir en hiver devant la cheminée, un vieux couple regarde crépiter le feu en se remémorant son ardeur passée.
Tout d'un coup, IL se sent pris d'une irrésistible envie de la trousser :
"- Couche-toi sur la table que j'te fasse une p'tite lichette !
- Tu n'y penses pas !
- Si si, j'ai envie.

Pour être tranquille ELLE se met en position et se laisse entreprendre.
- Enlève tes lunettes, tu me fais mal, déclare-t-elle.
IL s'exécute et continue sa lichouille.
Au bout d'un moment, ELLE lui dit :
- Remets tes lunettes, t'es en train de lécher la table."

Un vieux monsieur et sa femme se baladent en voiture, lorsqu'un motard de la police les double et leur fait signe de se ranger sur le bas-côté.
Le vieux monsieur l'interroge :
"- Que se passe-t-il jeune homme ?
Le motard :
- N'avez-vous pas remarqué que votre femme était tombée de la voiture lorsque vous avez redémarré de la station service ?
- Non, j'avais juste pensé que je commençais à devenir sourd."

ELLE est au plus mal, et le docteur a dit qu'elle passerait pas la nuit.
IL est à son chevet et pleure doucement.
Dans un dernier sursaut ELLE lui demande :
"- Avant de passer j'aimerais bien que tu me fasse sauter une dernière fois !
- Mais, dans ton état tu n'y penses pas !
- Que si j'y pense, insiste ELLE, qu'est ce que j'ai à perdre, toute façon le docteur a dit que j'allais mourir ?
Alors IL s'exécute une dernière fois.

Mais miraculeusement, non seulement ELLE prend du plaisir à la chose, mais redevient vivace et se met à hurler.
Tant et si bien qu'il se reculotte un peu dépité, ELLE est assise sur le lit avec une cigarette.
- Ben t'es pas content que j'aille mieux ?
- Ben c'est pas ça, mais si j'avais connu le truc avant, on aurait pu sauver Mémé l'année dernière !

Prière des sexagénaires.
Notre kiné qui êtes osseux,
Que nos articulations soient certifiées,
Que notre squelette tienne,
Que nos os emboités soient fermes
Sur la terre comme ossuaire.
Donnez-nous aujourd'hui nos massages quotidiens.

Pardonnez-nous nos exigences
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont chiropractés.
Ne nous laissez pas succomber à la décalcification,
Mais délivrez-nous du mal de dos,
Maintenant et Alzheimer de notre mort.
Abdomen.


Retour Page Humour


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.