La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
HISTOIRES de GAMINS

Arnaques

Humour

Magazine

Photos

Histoires de gamins !


Au lycée
Un enseignant déjeune à la cantine lorsqu'un de ses élèves de terminale vient s'asseoir en face de lui.
Le professeur :
"- Un oiseau et un cochon ne déjeunent pas ensemble !
- Eh bien, je m'envole
" lui répond l'étudiant en s'éloignant.
Le professeur vert de rage décide de lui coller un zéro pour le contrôle de la semaine suivante mais l'étudiant répond parfaitement à toutes les questions.
Alors le professeur lui pose un petit problème :
- " Tu trouves deux sacs, l'un contient des billets de banque et l'autre de l'intelligence, lequel choisis-tu ?"
- Le sac de billets
" répond l'étudiant.
- Moi, à ta place, j'aurais choisi l'intelligence !
- Les gens prennent toujours ce qui leur manque le plus
" lui répond l'étudiant !
Le professeur contient de plus en plus mal sa rage, et inscrit sur sa copie "CONNARD".
L'étudiant ramasse sa copie, va s'asseoir et au bout de quelques minutes revient :
" - Monsieur", lui dit-il, "vous avez signé mais vous avez oublié de me mettre une note !"


En famille...
" - Maman, maman, viens voir, y'a Rémi qui embrasse Babeth !
- Ce n'est rien, ton grand cousin et Babeth vont bientôt se marier, ils ont donc le droit de s'embrasser.

L'enfant reste un moment stupéfait puis demande :
- Mais alors, ça veut dire que Papa va épouser la bonne ? "

Un représentant sonne à la porte.
Toto lui ouvre, une cigarette dans une main et une canette de bière dans l'autre.
" - Bonjour petit. Est-ce que ta maman est là ?
- A ton avis ?
"

Dans son bain un petit garçon examine ses testicules.
" - Maman, demande-t-il, C'est mon cerveau ? »
" - Pas encore, mon cheri
... "

Un petit garçon rentre chez lui et va voir son père :
"- J'ai parlé de toi dans ma rédac', p'pa...
- Ah bon, quel était le sujet ?
- Ben, on nous demandait notre Héros, notre modèle dans la vie, quoi...
- Bien, je suis fier que tu aies pensé à moi, et qu'as-tu dis mon petit ?
- Ben que tu es fort, beau, intelligent, gentil...

Le papa se rengorge :
- Vraiment, je ne savais pas que je comptais à ce point-là pour toi...
- Euh, c'est juste que je savais pas écrire Arnold Charzeniger, heu... Shiaerzenegaer... Schwartzinegueur...
"

Une petite fille vient d'avoir un petit frère.
Elle observe avec attention sa maman qui change le bébé.
Elle lui a ôté sa couche, passé de la crème et lui saupoudre maintenant le corps de talc.
"- Si tu veux maman, pour t'avancer, je peux allumer le four…"

Une petite fille de 3 ans, assiste à l'accouchement de sa maman pour un nouveau petit frère.
La maman pousse et respire comme lui indique la sage-femme et après un certain temps, le petit frère est extrait du ventre maternel.
La sage-femme souleve le bébé par les pieds et lui met une tape sur les fesses, pour provoquer les premiers cris.
La petite fille :
" Il l'a bien méritée sa fessée ! Il n'aurait jamais dû entrer là-dedans."

Le petit Pierre questionne sa grand-mère :
"- Mamie, pourquoi papa a épousé maman ?
- Ah ! Toi aussi tu te poses la question.
"

Après le dîner, une maman dit à sa petite fille :
"- N'oublie pas de faire un baiser à la nurse avant de te coucher !
- Sûrement pas ! Elle va me flanquer une gifle comme elle fait chaque fois à papa
."

"- Dis maman, un citron, ça a des pattes ?
- Euh... Ben non, un citron ca n'a pas de pattes.
- Mince !!! Je crois que c'est un poussin que j'ai pressé
..."

"- Dis Papa, pourquoi Mamie court en zig-zag ?
- Tais-toi, et passe-moi d'autres cartouches
..."

Pierre, un cancre patenté, a de si mauvaises notes que ses parents décident de le retirer de l'école publique, pour le mettre dans une école catholique réputée, très, très stricte.
Dès son premier bulletin, ils découvrent stupéfaits et heureux, que leur fils a récolté des notes presque parfaites dans toutes les matières.
Ils l'interrogent et le garçon répond :
" - Quand je suis entré dans la classe et que j'ai vu qu'ils en avaient cloué un sur une croix, j'ai immédiatement compris, qu'ici, les profs ne rigolaient pas !"

"- Maman, maman, je ne veux plus dormir avec mon petit frère.
- Tais-toi ! Tu sais bien qu'on a pas les moyens pour l'enterrer.
"

"- Dis papa, une olive, ça a des pattes ?
- Ben non, pourquoi ?
- Mince !!! Je crois que je viens de manger un cafard
..."

"- Maman, maman, grand-mère m'a mordue !
- C'est bien fait. Je t'avais bien dit de pas t'approcher de la cage
..."

"- Maman, pourquoi t'as un gros ventre ?
- Parce que ton papa m'a donné un bébé, mon chéri.

Plus tard, lorsque son père revient du travail, le gamin lui demande :
- C'est vrai que tu as donné un bébé à maman ?
- Oui.
- Hé bien, elle l'a mangé...
"

Le petit Pierre fait sa prière :
"- S'il vous plait mon Dieu, faites que Rome devienne la capitale de la Belgique !
Sa mère l'interroge :
- Mais pourquoi veux-tu que Rome devienne la capitale de la Belgique ?
- C'est ce que j'ai marqué à l'interro de géographie...
"

Un prêtre sonne chez les parents du petit Pierre, 8 ans, qui lui ouvre la porte.
L'homme d'église :
" - Je t'apporte clarté et lumière.
- Maman, c'est l'E.D.F. !
"

Un petit garçon chez son grand-père :
"- Papy ! prête-moi ta pipe.
- Non, ce n'est pas pour les enfants.
- Papy, s'il te plaît, prête moi ta pipe.
- Non, les enfants ne fument pas.
- Mais je ne fumerai pas, je te le jure ; c'est juste pour la tenir.
- Tu me promets ? Bon, alors la voilà, mais fais-y attention, j'y tiens beaucoup.

Le petit garçon prend la pipe, la jette par terre, et l'écrase à coups de talon.
Le grand-père, stupéfait :
- Mais qu'est-ce qui te prend ? Pourquoi as-tu fait ça petit vandale ?
- Parce que papa dit toujours : quand le pépé cassera sa pipe, je t'offre un super ordinateur et on s'achète une belle voiture !"


Surpris par un orage en pleine campagne, avec sa maman, le petit Pierre demande, tandis que se succèdent les éclairs :
- " On les aura quand, les photos que prend le Bon Dieu ? "

A l'école :
Une brave institutrice de fin de maternelle aide un des gamins à mettre ses bottes pour aller en récréation :
Après avoir poussé, tiré, re-poussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin passées.
Le gamin :
"Elles sont à l'envers, maîtresse".
La dite maîtresse attrape un coup de chaud lorsqu'elle s'aperçoit elle a inversé les pieds...
Nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre correctement.
Le gamin, avec toute la candeur qui caractérise les enfants :
"C'est pas mes bottes".
A ce moment précis, elle fait un gros effort sur elle-même pour ne pas lui mettre une baffe, et lui demande pourquoi il ne l'a pas dit avant ...
Le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.
Elle dit alors :
"Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot".
Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit :
"C'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre".
Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui re- re- mettre ses bottes.
L'opération est enfin réussie et la maîtresse est fière de ne pas avoir craqué.
Elle lève le gamin, lui enfile son manteau, lui met son cache-nez et lui demande :
"Où sont tes gants ?".
Et le gamin de répondre le plus simplement du monde :
"Pour pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes."

La maîtresse demande à ses élèves de raconter un événement familial inhabituel.
Toto se lève et commence :
"- La semaine dernière, papa est tombé dans le puits...
- Mon Dieu ! S'exclame la maîtresse, il va bien au moins ?
- Sûrement... Depuis hier, il a arrêté d'appeler à l'aide


L'institutrice à sa classe :
"- Si au cours de l'été, vous lavez la voiture de 25 personnes, et que chacune vous donne 5 Euros. Qu'est-ce que vous aurez à la fin des vacances ?
- Heu... La nouvelle GameBoy Advance !
- Bonhomme, où est le travail que tu devais faire à la maison ?
- Heu ! C'est mon chien qui l'a mangé, Madame...
- Ca fait plus de dix ans que je suis institutrice ; tu penses vraiment que je vais te croire ?
- Mais si, c'est vrai maîtresse, je vous le jure... j'ai dû le forcer, mais il l'a complètement mangé
..."

Dans une classe de CM2, l'instituteur donne un cours sur la faune africaine :
"- Le lion est le roi des animaux, il ne craint qu'un seul animal, Lequel ?
Un petit garçon lève le doigt :
- La lionne, Msieur."

Une en ch'ti :
" - Nénesse viens ichi ! Viens ichi tout t'suite !
- Ouais p'pa !
- Nénesse, quess que ch'est que ch'travale ?
J'viens d'trouver tin carnet d'notes scolaires su tin bureau ?
Mais qu'est c'qui ch'passe ?
- Mais pap...
- Tais teu quin j'parle ! Malpoli, zéro in orthographe !
- Papa ch...
- Tais teu quin j'te parle. Deux in calcul ! zéro in histoire ! Zéro in géographie, mais qu'est c'qui s'passe ? Té fais eune collection d'zéros ?
- Pap...
- Tais-te quin j'te parle ! Deux in rédaction : Un point pour l'encre un point pour l'papier ! Bravo !
- Papa ch'est...
- Tais teu j'té dis. Té pal'ras quin qu'j'arai fini ! Malpoli ! J'continue : N'apprends pas ses leçons ! Fait l'imbécile en classe !
Se prend pour la malice incarnée.
Court plus souvent après les filles qu'après l'relais au terrain de sport !
T 'as invie eu'd faire mourir eut'mère ? Ouquoi ?
Et là ? et là alors ? ch'est l'cerisse sur eul Macdo : "Va être renvoyé de l'école s'il continue de montrer la partie la plus charnue de son anatomie pour faire rigoler toute la classe pendant les cours d'éducation sexuelle !" - Qu'est c'que ch'est, mais qu'est c'que ch'est que ch'travale ?
Té peux m'espliquer Qu'est c'que t'as à réponte à cha ? Hein ?
- Papa ! Té m'laiches pas parler, ch'est pas l'mien d'carnet d'notes, ch'est l'tien qu'j'ai rtrouvé hier, in ringeant l'gernier, avec maman...
"

Nicole, sept ans, rentre de l'école très excitée :
"- Maman, maman, il y a Rémi qui m'a embrassé !
- Ah bon, et comment c'était ?
- Oh ça n'a pas été tout seul. Heureusement, Marie et Anne m'ont aidé à l'attraper
..."

- Dis-moi la vérité, mon gars : c'est maman qui t'a aidé à faire tes devoirs ?
- Non monsieur, elle les a faits toute seule...

Un jeune ingénieur fraîchement diplômé se retrouve dans le train assis à côté d'une petite fille.
L'ingénieur dit à la petite fille :
« - Il paraît que les voyages passent beaucoup plus vite si on parle avec quelqu'un.
- D'accord, de quoi voulez-vous qu'on parle ?
- Et si on parlait de physique nucléaire ? propose l'homme en espérant briller à bon compte,
- D'accord, mais avant, répondez-moi sur cette question : un chevreuil, une vache et un cheval mangent tous de l'herbe ; pourtant le chevreuil fait des petites crottes, la vache fait des bouses plates et le cheval, de grosses boules. Comment expliquez-vous cela ?

L'ingénieur pantois, réfléchit un instant puis doit avouer :
- Ma foi, je ne saurais l'expliquer.
Alors, ironique, la petite fille lui dit :
- Comment voulez-vous que je vous explique la physique nucléaire si vous ne maîtrisez même pas un petit problème de merde ? »

Après avoir séché l'école plusieurs jours, un gamin trouve plus convenable d'amener un mot à sa maîtresse :
"Chair madeumoizelle, Maxime as tété zabsent par cequil avè un stie gro rume hière.
Cé fini là, il es mieux.
Sain serres saluttasions.
Signé : Mon père
."


En avion
Un ingénieur se retrouve assis à côté d'une petite fille lors d'un vol intercontinental.
L'ingénieur entame la conversation :
- "si on parlait un peu ensemble ? Il paraît que les voyages se passent beaucoup plus vite si on parle avec quelqu'un.
La petite fille le regarde et dit :
- D'accord, de quoi voulez-vous que l'on parle ?
L'homme propose :
- Si on parlait de physique nucléaire ?
La petite lui répond :
- Je préfèrerais commencer par un sujet plus simple...
Voyez-vous, un chevreuil, une vache, un cheval mangent tous la même chose : de l'herbe...
Pourtant le chevreuil fait des petites crottes, la vache fait des bouses plates et le cheval de gros boulets verts, comment expliquez-vous cela ?
Pris de court, l'ingénieur réfléchit et répond :
- Ma foi je reconnais que je n'ai pas d'explication !
Alors la petite fille lui rétorque :
- Comment voulez-vous me parler de physique nucléaire alors que vous ne maîtrisez même pas un problème de merde."


Dans le bus
Une dame très âgée, monte dans un bus bondé avec difficultés, en s'aidant de sa canne.
Malgré cela personne ne lui cède sa place assise.
Elle tient difficilement debout et à lors d'un arrêt un peu brutal de l'autobus, sa canne dérape sur le sol et elle s'étale de tout son long.
Bien assis sur son siège, un petit garçon la regarde du haut de ses six ans et dit :
" - Vous savez madame, si vous aviez mis un petit bout de caoutchouc au bout, vous ne seriez pas tombée !
La vieille dame, très en colère :
- Et si ton père avait fait la même pour toi, j'aurais eu un siège libre aujourd'hui... petit con !"


Mariage précoce :
Frédo, six ans, vient trouver son père qui répare la voiture dans le garage :
" - Je vais me marier, Papa !
- Allons donc ! s'étonne le père, et avec qui ?
- Valérie qui habite en face.
- Ah ! Et avez-vous trouvé un appartement ? Rigole Papa.
- Non, mais on vivra dans une petit chambre.
- Et l'argent, vous y avez pensé à l'argent ? Tu sais que pour vivre, il en faut !
- Ben, toi tu continues à me donner mes 3 Euros par semaine. Elle, ses parents lui en donnent 4 ! On devrait s'en sortir !
- Peut-être mais si vous avez des enfants, il en faudra bien davantage !
Alors le petit garçon, laconique :
- Ah, pour ça, je touche du bois, mais pour le moment on a eu de la chance..."


Paternité
Le petit gars demande à son père :
- Papa, quand je suis venu au monde, qui m'a donné mon intelligence ?
- C'est sûrement ta mère, car moi, j'ai encore la mienne...

Le fils de famille a des dons de voyance ; il voit les choses avant qu'elles n'arrivent.
Un soir, avant de se coucher, il dit :
" - Bonsoir maman, bonsoir papa, bonsoir grand-père, adieu grand-mère.
Et la grand-mère passa de vie à trépas durant la nuit.
Quelques mois plus tard, juste avant de se coucher, le gamin dit :
- Bonsoir maman, bonsoir papa, adieu grand-père.
Et le lendemain, le grand-père est victime d'une crise cardiaque qui le foudroie sur place.
Encore quelques mois passent et un soir, le gamin dit :
- Bonsoir maman, adieu papa...
Le père commence alors à paniquer. Il se couche et s'endort malgré tout difficilement.
Le lendemain, il va au travail en transport en commun pour limiter les risques d'accident.
Finalement, sa journée se passe plutôt bien et il rentre à la maison rassuré.
Sa femme l'attend toute émue sur le pas de la porte :
- Chéri, une chose horrible vient d'arriver. Le facteur qu'on connait depuis si longtemps est mort..."


Père Noël :
C'est l'histoire d'un petit garçon pauvre, son père est au chômage, sa mère est malade...
Il écrit au Père Noël :
"Cher Papa Noël,
Pour cette année, je voudrais que tu m'envoie 1000 Euros pour aider mes parents."
La lettre arrive à la Poste, et comme il n'y a pas d'adresse, les employés ouvrent la lettre et lisent le contenu. Touchés par cette missive, ils organisent une collecte qui réunit 700 Euros qu'ils envoient au petit garçon.
Cinq jours plus tard, la Poste reçoit la réponse du petit garçon :
" Cher Papa Noël,
Je te remercie beaucoup pour l'argent que tu as envoyé, nous avons enfin pu passer un vrai réveillon.
Post scriptum : la prochaine fois, arrange-toi pour me faire parvenir la somme d'une autre manière, ces salauds de postiers ont piqué 300 euros au passage."


Chez le curé
Un couple a deux garçons, un de 8 ans et l'autre de 10 ans, de vraies petites terreurs.
Ils ont fait à peu près tous les mauvais coups possibles dans leur petit village, si bien qu'à chaque fois que quelque chose s'y passe, ils se retrouvent accusés.
Leurs parents ont tout tenté pour les corriger : discussions, remontrances, punitions... mais rien n'y fait.
A bout d'arguments, ils se tournent vers le curé qui acceptent de discuter de les sermonner, en privé.
C'est ainsi que le plus jeune se retrouve en tête à tête avec le prélat :
"- Où est Dieu ? Questionne-t-il.
Aucune réponse.
Il insiste :
- Tu connais le Bon Dieu ! Où est-il ?
Toujours le silence.
Le curé, exaspéré prend alors sa grosse voix la plus autoritaire :
- Pour la dernière fois, je te demande où est Dieu ?
Apeuré, l'enfant se lève, prend ses jambes à son cou et va se réfugier chez lui.
Il prend son frère à part et encore tout terrorisé, l'avertit :
- Là on est dans la merde ! Ils ont perdu le Bon Dieu et ils pensent que c'est nous qui avons fait le coup."


Retour Page Humour



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.