La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
François Hollande

C. Postales

Humour

Magazine

Autres Photos


François Hollande... dans le texte



Déclaration solennelle du PS :
"Dans notre parti politique, nous accomplissons ce que nous promettons.
Seuls les imbéciles peuvent croire que
nous ne lutterons pas contre la corruption.
Parce que, il y a quelque chose de certain chez nous :
l'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
Nous démontrerons que c'est une grande stupidité de croire que
les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.
Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que
la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que
l'on puisse continuer à gouverner
avec les ruses de la vieille politique.
Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences
nous ne permettrons d'aucune façon que
nos enfants meurent de faim
nous accomplirons nos desseins même si
les réserves économiques se vident complètement
nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que
vous aurez compris qu'à partir de maintenant
Nous sommes avec François Hollande."

Texte à relire maintenant de bas en haut, en commençant par la dernière ligne et en remontant jusqu'au début...


François Hollande chez la voyante...
François Hollande consulte une voyante pour mieux gérer son quinquénat.
La voyante se concentre sur sa boule de cristal et commente ses visions :
"- Je vous vois passer dans l'avenue des Champs Elysées dans une voiture décapotée... le peuple applaudit."
Hollande sourit et demande :
"- Alors la foule est heureuse ?
- Oui, comme jamais."

- Et les personnes qui courent après la voiture ?
- Oui, autour de la voiture c'est l'émeute... La police a du mal à canaliser la liesse populaire.

- Et le peuple agite-t-il des drapeaux ?
- Oui, drapeaux et calicots avec des slogans d'espoir et d'un meilleur avenir.

- Vraiment ? Et les gens crient, chantent ?
- Oui j'entends des voix crier : «Oh ! Maintenant, tout ira mieux !

- Et moi, comment je réagis à tout cela ?
- Je n'arrive pas à voir.
- Pourquoi ?
- Le cercueil est fermé !"


Victimes d'un horrible attentat, Nicolas Sarkozy, Barak Obama et Vladimir Poutine meurent en même temps et se retrouvent en enfer, forcément.
A leur arrivée ils repèrent un téléphone rouge et immédiatement demandent quelle en est l'utilité.
Le diable leur dit qu'il peut être utilisé pour appeler la terre dans des circonstances exceptionnelles, mais que ce n'est pas gratuit.
Considérant tous les trois qu'ils n'ont pas eu le temps de régler certaines affaires, ils décident de s'en servir.
- Poutine appele la Russie, il parle pendant 5 minutes et le diable lui demande 1 million de Roubles ; il fait un chèque.
- Obama appelle la Maison Blanche et parle pendant 20 minutes ; le diable lui demande 6 millions de livres qu'il paye sans souciller.
- Nicolas Sarkozy à son tour prend le téléphone, appelle la France et parle pendant 4 heures. A la fin de l'appel le diable lui dit qu'il doit 5 euros seulement.
Lorsque Poutine entend cela il rentre dans une colère épouvantable et demande au diable pourquoi Sarkozy est-il traité de manière préférentielle.
Le diable sourit et lui dit que depuis que François Hollande est devenu président, la France est devenue un enfer et qu'il s'agit donc d'un appel local.


Le président et ses favorites
(Dialogue entre le souverain "François le Mou", Ségolène "de la Royalitude" et Valérie T, dite "Madame de Maintenant")
François :
"Je vous ai fait venir toutes deux jusqu'à moi,
Pour mieux vous faire part de mon réel émoi.
Je me dois désormais de gouverner la France,
Et je veux me vouer à cette gouvernance
Sans me voir infliger chaque jour le souci
De devoir arbitrer vos permanents conflits !
Je veux que dès demain l'ensemble de la presse
S'abstienne de parler du cas de mes maîtresses.
Le trône que j'occupe exige que je sois
Digne de la posture que l'on attend de moi.

Royale :
Vous êtes mal parti ! Lié à cette garce,
Vous resterez toujours le dindon de la farce !

Valérie T :
Holà, Madame, holà ! Chantez un ton plus bas.
Ce sont là des propos que je n'accepte pas !
Vous vous trompez de genre, car en cette occasion,
L'on doit parler de dinde et non pas de dindon.

Royale :
Nous sommes bien d'accord ! Je vois avec bonheur
Que vous vous estimez à votre vraie valeur !

Valérie T :
Votre appréciation quant à elle m'enchante :
Vous êtes trop aimable en vous voulant méchante ;
Une injure de vous frise le compliment.

Royale :
Pour vous complimenter encore un bref moment :
L'homme doit sa fortune à sa première femme ;
Enivré de gloriole, il en devient bigame,
Et il doit la suivante à sa bonne fortune !

Valérie T :
Vos considérations ne sont guère opportunes :
Ce n'est qu'avec François que vous avez trouvé
L'éphémère moyen de vaguement briller.
Puisant dans son esprit, sa force et sa raison
Les moyens de servir vos propres ambitions,
Vous avez tout gâché en y mettant du vôtre,
Exaspérant les uns, faisant rire les autres !
Et depuis vous avez, sans perdre vos grands airs, Entassé joliment défaites et revers.
Vous vous croyiez précieuse et fûtes ridicule,
Vous espériez compter et ne fûtes que nulle !

Royale :
Permettez-moi, Madame, avec tout le respect
Que l'on se doit d'avoir pour qui est au sommet,
De très modestement vous dire sans ambages
Que le peu que j'obtins, je l'obtins sans « jambage » !
Tout ce que j'ai perdu, je peux le regagner
Sans devoir pour autant coucher à l'Élysée.
Je ne dois qu'à moi seule les postes que je brigue,
Perdant ainsi sans honte et gagnant sans intrigue.
Quant à vous, l'on pourrait demain vous replonger
Dans l'aimable néant dont vous fûtes tirée.
Adieu, Madame, adieu, et n'étant point méchante,
Je vous laisse rêver « hollandemains » qui chantent !

François :
Eh bien voilà, voilà ; je crois que nous avons
Fait assez bien le tour de la situation !
Il est bon que parfois des vérités se disent,
Qu'on puisse se parler avec pleine franchise.
De la paix retrouvée, ces mots sont le prélude,
Et tout va donc rentrer dans la normalitude.

(à Royale) :
Embrasse les enfants, dis-leur qu'à eux je pense."


Devinette
Quelle est la différence entre les tulipes et les emmerdes ?
- Aucune, les deux viennent de Hollande.


François Hollande visite une casbah sur un dromadaire.
Voulant faire son intéressant, il apostrophe un p'tit gars sur un vélo rafistolé :
" - Tu sais que ton vélo n'est pas aux normes, tes pneus sont lisses et ton feu arrière est cassé !
- Votre dromadaire n'est pas aux normes non plus, m'sieur ?
- Ah oui, et pourquoi ?
- Ben, le trou du cul doit être derrière, pas dessus !
"

Le pape François en visite à l'Elysée :
"- Bonjour, je suis François, le Pape des pauvres !
- Enchanté, je suis François Hollande, l'un de vos fournisseurs.
"

Hollande demande à Dieu d'arrêter la pluie.
Dieu lui répond :
« tant que tu foutras la merde, je tirerai la chasse d'eau... ! »

Retour Page Humour



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.