La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
HISTOIRES DROLES de CURES

Arnaques

Humour

Magazine

Photos

Doux Jésus !


Parole de jésuite

Sur un vol de retour d'Asie, une jeune femme distinguée est assise à côté d'un prêtre en tenue.
Elle lui demande :
" - Mon Père, puis-je vous demander une faveur ?
- Bien sûr, mon enfant, que puis-je pour vous ?
- Eh bien, j'ai acheté un séchoir à cheveux électronique très cher pour l'anniversaire de ma mère et son prix dépasse largement la valeur limite d'importation. J'ai bien peur que l'on me le confisque à la douane.
Ne pourriez-vous pas le passer pour moi, sous votre soutane, par exemple ?
- J'aimerais vous aider, chère enfant, mais je dois vous avertir que je ne pourrai pas mentir.
- Je suis confiante, car l'honnêteté écrite sur votre visage et votre soutane feront qu'on ne vous questionnera même pas."
Lorsqu'ils arrivent au guichet des douanes, le douanier questionne le prêtre :
"- Avez-vous quelque chose à déclarer, Mon père ?
- De la pointe de mes cheveux, jusqu'à ma taille, je n'ai rien à déclarer"
,
répond le saint homme.
Le douanier, trouvant cette réponse bizarre, lui demande alors :
" - Et de la taille aux pieds, qu'avez-vous à déclarer ?
- J'ai un instrument merveilleux destiné à être manipulé par une femme et qui n'a jamais été utilisé à cette date
."
Le douanier éclata de rire et laissa passer le prêtre.


Recherche Dieu désespèremment.
Chez les protestants Baptistes, on pratique le baptême des adultes en les immergeant totalement dans l'eau d'une rivière.
Au cours d'une de ces cérémonies, un clochard rond comme une queue de pelle, vient à passer en titubant gravement.
Voyant le pasteur au beau milieu de la rivière, le clochard le rejoint tant bien que mal en pataugeant.
L'homme d'église qui n'a pas remarqué l'état d'ébriété avancé du gars lui demande :
"- Mon frère, es-tu prêt à trouver Jésus ?"
Le clochard regarde derrière lui, puis constatant que c'est bien à lui que l'on s'adresse :
"- Oui Révérend... Hips ! Un peu que je le veux..."
Le pasteur l'attrape alors par le col, lui plonge la tête sous l'eau, puis le ramène à l'air libre.
"- As-tu trouvé Jésus ?
- Nooon... Hips ! J'l'ai pas trouvé..."

Le révérend le replonge alors un peu plus longtemps et lui demande :
"- Et maintenant mon frère, as-tu trouvé Jésus ?
- Hips ! Noooon... Toujours pas
..."
Agacé, le pasteur laisse l'ivrogne pendant une bonne trentaine de secondes la tête sous l'eau, puis le relève et lui demande d'un ton rude :
"- Alors bon sang, as-tu enfin trouvé Jésus maintenant ?
- Hips ! Z'êtes sûr que c'est ici qu'il est tombé ?
..."


Résurrection
Une dame est en train de se recueillir au cimetière auprès de la tombe de son mari Jean, décédé récemment.
Elle est agenouillée et pleure toutes les larmes de son corps.
Touché par une telle détresse, le curé de la paroisse qui était lui aussi dans le cimetière s'approche d'elle, sort une fiole de sa poche et en répand quelques gouttes sur la pierre tombale.
Dans un bruit de tonnerre celle-ci s'ouvre et Jean réapparaît, bien vivant !
La dame s'écrie :
" - Un miracle, j'ai retrouvé mon Jean, merci Monsieur le curé, mais comment est-ce possible ?
- C'est très simple, j'utilise Cif, car c'est le meilleur déterre Jean. "



Les vacances de Dieu
Dieu est fatigué. Il s'en ouvre à Saint-Pierre :
"- Je crois que j'ai besoin de vacances, mais où aller ?"
St Pierre, réfléchit :
"- Pourquoi pas sur Jupiter ? Il y fait beau à cette époque de l'année."
Dieu, après une seconde de réflexion, dit :
"- Non, y'a trop de gravité là-bas, et cela me fait mal au dos, tu le sais bien.
- hmmmm... Eh bien, va donc sur Mercure
, propose St-Pierre.
- Tu plaisantes, il y fait bien trop chaud !
- Et pourquoi pas la Terre pour tes vacances : c'est tempéré et la gravité est supportable...
- Ca va pas ? J'y suis allé il y a deux mille ans, j'ai eu une petite aventure avec une terrienne, et ils en parlent encore !
"


Des clous...
Mr Kitienne a fait fortune dans la fabrication et la vente de clous.
Son entreprise, "Les Clous Kitienne", est le leader europén sur ce marché.
Et malheureusement, croyant faire une bonne affaire, son fondateur embauche comme directeur des ventes un jeune diplomé, tout frais émoulu d'une prestgieuse école de commerce.
Le jeune directeur décide qu'il faut faire de publicité à la télé et tente de convaincre le vieux patron du bien fondé de ces arguments. celui-ci finit par céder et fait convoquer les meilleures agences de communication du coin pour qu'elles soumettent leurs projets.
Mais le vieux patron n'est pas convaincu et les convoque à nouveau :
- Messieurs, les clous Kitienne, j'en vends depuis 40 ans ! Alors je sais comment il faut en parler à la télé. Voilà ce que je veux, c'est simple : image panoramique sur une une colline. En haut une croix. Zoom avant sur la croix et Jésus. Deux légionnaires sont en train de le clouer sur la croix. Zoom arrière, au pied de la croix le logo des clous Kitienne et en voix off : "Le clou Kitienne ! Le clou qui s'enfonce sans effort !".
C'est simple, frappant, efficace, non ?
Tout le monde tente de convaincre le patron qu'il vaudrait mieux ne pas heurter les sensibilités dans un pays si catholique.
On convient d'un nouveau rendez vous pour soumettre de nouveaux projets.
Mais, à l'issu de cette nouvelle réunion, le boss n'est toujours pas satisfait :
- Messieurs, vos projets ne m'emballent toujours pas. Par contre, je vous remercie de m'avoir fait comprendre l'autre jour que le coup de Jésus sur la croix était un peu maladroit. J'y ai bien réfléchi et je crois que j'ai trouvé l'idée géniale :
... Image panoramique sur une colline. En haut : une croix. Zoom avant sur la croix et là, PERSONNE ! La caméra plonge au pied de la croix, et on découvre Jésus, face contre terre à côté du logo des clous Kitienne avec une voix off qui dit : "Avec les clous KITIENNE, il y serait ENCORE..."


Les vertus de l'exemple
Le fils :
"- Papa, tu allais à la messe quand tu étais petit ?"
Le père :
"- Oui mon fils, j'y allais tous les dimanches."
Le fils :
"- C'est bien ce que je pensais ; je parie que ça ne me fera aucun bien à moi non plus…"


Petite vengeance
Un athée incorrigible est poursuivi dans la jungle par un tigre.
Au moment où ce dernier va se jeter sur lui, il tombe à genou et implore Dieu :
"- Mon Dieu sauvez moi de cette mort atroce..."
Les nuages s'entrouvrent alors et Dieu apparaît :
"- Tu es quand même gonflé ! Après m'avoir ignoré toute ta vie, voilà que tu me supplies... Mais comme je suis miséricordieux, je vais rendre ce tigre bon chrétien."
Le tigre arrête immédiatement de grogner, s'agenouille et dit :
" - Mon Dieu, bénissez ce repas... "


Jésus sur la croix a déjà les deux mains clouées...
il se plaint :
" - Je glisse !"
Le romain répond :
"- croise donc les pieds, je n'ai plus qu'un clou"


Promotion
Demandez dimanche à l'office le nouveau DVD :
" le Saigneur des Agneaux" ou commandez-le par minitel 36.15 code Abraham.


A l'approche de l'hiver, le curé d'une petite paroisse se dit que si son chauffage ne fonctionne pas parfaitement, il n'aura plus personne à la messe.
Il convoque donc le chauffagiste et lui demande de réviser toute son installation.
L'artisan commence donc son travail et inspecte les tuyauteries.
Alors qu'il se trouve derrière un des autels, il aperçoit une vieille bigote en train d'égrèner son chapelet.
Et bien évidemment, Satan inspire alors au chaufagiste une blague...
Toujours caché derrière l'autel, le gars prend sa voix la plus grave, et fait :
"- Je suis Jésus-Christ, Fils de Dieu. Tes prières vont être exaucées..."
Mais la vieille ne bouge pas d'un cil et continue sa prière.
La gars insiste en forçant la voix :
"- Je suis Jésus-Christ, le Fils de Dieu ! Je vais exaucer tes prières !"
Toujours rien... La vieille est toujours le nez dans son rosaire
Cette fois-ci, le gars hurle carrément :
"- JE SUIS JESUS-CHRIST, LE FILS DE DIEU ! JE VAIS EXAUCER TES PRIERES !"
Là, la vieille tourne la tête vers l'autel et lance :
"- VAS-TU TE TAIRE, PETIT IMPERTINENT ? C'EST A TA MERE QUE JE CAUSE !"

Citations
"Si Jésus avait été jeté aux crocodiles, tous les chrétiens s'habilleraient en Lacoste..."

"Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse !" (Woody Allen)

Par un malheureux concours de circonstances, Jésus se retrouve un jour crucifié entre deux mauvais larrons.
Il se penche vers son voisin de droite, et lui murmure :
"- Hé toi, approche-toi !"
Le voleur, flairant l'illumination rédemptrice, tirant sur ses articulations au prix de terribles souffrances, essaie de se rapprocher...
Malgré ses efforts, il lui est impossible de bouger de façon significative.
"- Désolé Jésus, mais je ne peux pas faire mieux…"
Jésus se tourne alors vers le deuxième larron et lui lance le même appel :
"- Hé toi, approche-toi aussi !"
Malheureusement, ses tentatives restent aussi infructueuses
"- Désolé Jésus, mais je ne peux pas bouger plus que cela…"
Alors Jésus :
"- Tant pis pour vous, vous ne serez pas sur la photo... "


Un jour Jésus arrive sur une place, et voit une foule munie de pierres et s'apprêtant à punir une femme soupçonnée d'adultère. En effet, d'après la loi, le châtiment est la mort par lapidation.
Un pharisien s'approche et, pensant mettre Jésus dans l'embarras, lui dit :
"- Que conseilles-tu, ô Seigneur ?"
Jésus répond, sans hésiter :
"- Il faut appliquer la loi ; d'ailleurs, que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre."
Moment d'hésitation, bien compréhensible, dans la foule.
Mais la pauvre femme adultère finit par recevoir une première pierre !
Jésus, sans se retourner, s'exclame :
"- Dis donc, Maman, tu ne trouves pas que tu exagères un peu ?"


Mon fils m'a demandé ce qu'on devenait une fois qu'on mourrait.
Je lui ai répondu qu'on était enterré, puis que les vers venaient nous bouffer tout entier.
J'aurais peut-être dû lui dire la vérité ; que la plupart d'entre nous iraient en enfer et brûleraient pour l'éternité.
Mais je n'ai pas voulu lui faire peur...


En quête de paradis
Et voilà qu'une pièce de 5 centimes meurt...
Après une vie exemplaire elle monte au Paradis, un peu inquiète sur le sort que lui réserve St-Pierre...
En arrivant elle est accueillie à bras ouvert par tous les anges !
St-Pierre en personne l'embrasse et l'installe sur un joli petit nuage du Paradis...
On la traite comme une reine, elle est chouchoutée et bichonnée...
Elle ne comprend pas qu'on lui accorde tant d'égards...
Peu de temps après, c'est un billet de 500 Euros qui passe l'arme à gauche... il se présente lui aussi au Paradis...
Mais l'accueil est plus froid et St-Pierre lui montre un petit nuage rabougri en lui disant que sa place est là.
Personne ne s'occupe de lui et il voit bien le régime de faveur dont bénéficie la pièce de 5 centimes.
N'y tenant plus, le billet finit par se plaindre à St-Pierre :
"- Comment se fait-il que la pièce de 5 centimes soit reçue comme une reine et que MOI, le billet de 500 euros je sois si mal traité...
- Tais-toi donc, tu ferais mieux de ne pas la ramener, car on ne t'a pas vu souvent dans la corbeille de la quète, à la messe
..."


Un gars pas très recommandable meurt au cours d'une rixe.
Mais comme il avait la double nationalité franco-allemande, Saint-Pierre lui dit :
" - Pas question de vous envoyer au paradis avec votre pédigree mais puisque vous êtes mi-français, mi-allemand je vais vous faire une fleur, vous pouvez choisir entre l'enfer allemand et l'enfer français.
- Mais grand Saint Pierre, c'est quoi la différence ?
- Et bien, c'est la même chose puisque dans les deux cas, tous les matins on vous plonge dans une grande marmite pleine d'acide, des gnomes grimaçants rechargent le feu sous votre marmite, tandis qu'un dragon attise le brasier et vous mijotez ainsi toute la journée. Et tous les jours cela recommence !
- Mais, grand Saint-Pierre si c'est exactement la même chose, comment choisir ?
- En fait, dans l'enfer français :
* un jour, les gnomes sont en grève,
* un jour, on n'a pas livré les bûches,
* un jour, le dragon est en RTT,
* un autre, il est en congé maladie,
* un jour, ils ne trouvent plus la marmite.
* un jour, ils ont oublié de commander l'acide.
Et quand la CGT s'en mêle, je ne vous dis pas !
"


La Nativité revisitée
Si Noël avait eu lieu ces temps-ci, voilà comment cela serait sans doute relaté par les médias :
Titre : Nouveau-né trouvé dans une étable !
Chapeau d'introduction : La gendarmerie s'est rendue sur les lieux.
Un menuisier et une mineure (vraisemblablement la mère) ont été placés en garde à vue.
Article : "Hier les autorités ont été alarmées par un citoyen ayant surpris une jeune famille installée dans son étable.
Arrivant sur les lieux, la gendarmerie a trouvé un nouveau-né enveloppé par la jeune fille (Marie H. de Nazareth) dans des hardes, dormant dans la paille. Un homme, dénommé Joseph H., a tenté d'empêcher les autorités d'emmener l'enfant en lieu sûr. Il avait pour complice plusieurs bergers ainsi que trois étrangers non-identifiés.
Ces derniers, qui se présentaient comme mages ont été arrêtés. Le ministère de l'Intérieur s'interroge sur l'origine de ces trois hommes. Le préfet a confirmé qu'ils étaient sans papiers d'identité et qu'ils avaient sur eux de l'or ainsi que des produits suspects.
Comme ils prétendent que Dieu leur a dit de ne pas répondre aux questions des gendarmes... Les produits suspects ont été envoyés au laboratoire afin d'être analysés.
Le lieu ou le nouveau-né se trouve actuellement n'est pas communiqué. Il semble d'ailleurs que ce cas est délicat. Les services sociaux nous ont communiqué que le père avait la cinquantaine et que la mère n'est certainement pas majeure. On est en cours de vérification de ce point. Marie a été admise à l'hôpital pour des examens médicaux et psychiatriques, car sa pensée semble altérée puisqu'elle prétend être encore vierge et que le bébé est le fils de Dieu. Si son état mental le permet, elle sera mise en examen pour non-assistance à personne en danger.
Le chef du service de psychiatrie estime que puisqu'ils ont mis en danger la vie d'un nouveau-né, on doit considérer ces gens comme dangereux, même s'ils prétendent d'être investis par Dieu. Il pense d'ailleurs que la consommation de drogues, probablement fournie par les trois étrangers, y est pour beaucoup dans cette triste affaire.
Au cours de leur intérrogatoire, les bergers présents sur les lieux affirment que c'est un homme, tout de blanc vêtu, qui leur a ordonné de se rendre à l'étable, avant de s'envoler. Afin de connaître leur taux d'alcoolémie et de stupéfiants, des prises de sang leur ont été faites."



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.