La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
Le Petit Béninois N° 5

Autres N°

Humour

Amognes

Associations


Le petit béninois

N°5 du 15 novembre 2000


EDITO

Petit Béninois, pas candidat. P. de Haut, G. Buisson, F. Romefort

Quand vous dites bonjour à quelqu'un ou que vous discutez avec lui des nouvelles locales, des affaires dont tout le monde parle, avez-vous pour cela derrière la tête l'ambition de vous présenter aux prochaines élections et donc d'essayer de racoler des voix ?
Chez certains, ce doit être le cas, puisqu'ils projettent sur notre rédaction leurs pensées intéressées et roublardes.
Pour lever toute ambiguïté sur notre démarche, nous rassurons ceux qui pourraient en douter, par l'annonce de notre non-candidature aux prochaines élections tant municipales que cantonales, législatives et présidentielles ! En ce qui concerne les européennes, on hésite encore J
Cette promesse n'engage bien sûr que les 3 fondateurs du Petit Béninois, puisque nous avons choisi de fonctionner avec une rédaction à géométrie variable, accueillant ainsi des collaborateurs occasionnels à qui nous ne nous sentons pas l'outrecuidance de demander s'ils seront ou ne seront pas candidats potentiels aux élections à venir !
Quant à nous, trop soucieux de notre liberté de ton et de la crédibilité de notre démarche, nous serions totalement inconscients de nous jeter dans la mêlée.
Notre rôle est celui d'animateur et de diffuseur de propositions ou d'idées alternatives intéressant la vie locale ; il s'arrête là et ce n'est déjà pas rien.
A telle enseigne que nous avons décidé d'ouvrir nos colonnes à d'éventuels candidats, n'ayant pas à leur disposition d'infrastructure de diffusion et proposant un programme un tant soit peu novateur. Ne cherchant pas seulement à être Calife à la place du Calife, pour assouvir leur besoin de reconnaissance ou de pouvoir.
A bon entendeur !

La Tribune

Les vertus de la transparence. la rédaction

Tout se sait, tout finit par se savoir !
C'est ainsi qu'un lecteur nous a transmis l'article suivant paru dans « Le Bien Public » du 31 mai 2000, intitulé : " Eviction d'un marché : La commune paiera."
La commune de St-Benin d'Azy, qui avait déclaré infructueux un appel d'offres lancé en vue de la construction d'un traitement des eaux usées et qui n'avait pas retenu un projet présenté, a été condamnée à verser à la société Bio 2000 Epuration : 150 000 F. en réparation du préjudice subi par la société qui a présenté un recours devant le tribunal.
Pour ce dernier, « la société requérante est fondée à soutenir que les critiques émises à l'égard du projet qu'elle soutenait étaient dépourvues de pertinence », et que, eu égard aux caractéristiques de ce projet et à son coût par rapport aux projets concurrents, « le marché aurait dû lui être attribué ».

Il ne nous appartient pas d'établir et de juger les bonnes ou les mauvaises raisons ayant amené à évincer ce projet, cependant :
1° - Il aurait été normal et correct d'expliquer et d'assumer ce choix et ses conséquences devant les habitants concernés au premier chef (à travers St-Benin en bref, par exemple !)
2° - Ces 150.000 F seront bien entendu payés aux frais des contribuables de la commune.
3° - Il n'y a toujours pas de traitement des eaux usées à St-Benin !


Chères Subventions G. Buisson - P. de Haut
Beaucoup de structures ou de projets publics ou para-publics sont financés à l'aide de subventions locales, départementales, régionales, nationales ou européennes, suivant leur objet, le talentdu gestionnaire public - chasseur de primes des temps modernes - étant d'en embrasser le plus grand nombre !
Mais les subventions tombent-elles du ciel gratuitement comme pluies d'avril ?
Bien sûr que non ! C'est vous, c'est nous, ce sont les contribuables qui les payent à travers les taxes prélevées par l'ensemble des collectivités, qui ensuite les redistribuent.
Cette procédure de solidarité encourage les collectivités bénéficiaires à mettre en oeuvre des actions et des investissements qu'elles ne pourraient assumer sans financement extérieur.
C'est la vertu du système !
C'est aussi sa limite car on comprend que l'excès de subventions engendre mécaniquement l'augmentation des prélèvements fiscaux !
C'est le danger du système.
Le gestionnaire public se doit donc de renoncer aux dépenses évitables ou prématurées et dene pas se laisser séduire par des promesses tentatrices de subventions.

Les vaccins du docteur Démocratie (rappel)

"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme.
Ces droits sont : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
"

Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen du 26 août 1789 (Article 2)

Questions des lecteurs
Pourquoi l'aire de jeux pour enfants jouxtant la piscine, jusque-alors en accès libre, est-elle maintenant soumise au paiement d'un ticket de piscine ?
Quelle en est la justification ?

Brèves de rue

* - Le « Petit Béninois », pour qui y roulent ces gars-là ?
- Ils doivent chasser les voix !
- Et tu voterais pour eux toi ?
- Sûrement pas !
- Alors c'est idiot, ça doit pas être ça.

* Y'a déjà 3 coiffeurs à St-Benin, est-ce que tu crois qu'y aura autant de listes ?

Le coin du spécialiste
Beauté : Faire son eau de rose !

Préparez : 25 g de pétales de roses séchés,
¼ litre d'eau distillée, 10 g de sel marin.
Réduisez les pétales en poudre à l'aide d'un hachoir électrique ou d'un moulin à café.
Mélangez-les avec l'eau distillée et le sel.
Placez le liquide obtenu dans un récipient en faïence ou en verre.
Laissez macérer au frais en pilant régulièrement le dépôt pendant 4 jours.
Filtrez le liquide en pressant bien le dépôt restant.
Mettez en flacon et tenir au frais et à l'abri de la lumière.


Enigme

Pourquoi les plaques d'égout amovibles sont-elles rondes ?

Solution de l'énigme précédente : « Les chaussures »


Annonce locale
Suite aux nombreux encouragements et propositions d'aide recueillis par votre Petit Béninois, l'association loi 1901 : « les Amis du Petit Béninois » a vu le jour le 10 octobre 2000, pour l'aider à fonctionner en toute transparence et à garder son indépendance financière.
Merci de votre soutien !
Equipe de Rédaction : G. BUISSON, P. de HAUT, F. ROMEFORT.
Pour tout contact concernant ce bulletin : 06 23 56 97 13


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.