La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
N°26 du PETIT BENINOIS

Autres N°

Infos mairies

Amognes

Associations

Le petit béninois
N°26 du 15 septembre 2005

EDITO

Bio déchets et mauvaises options ! La Rédaction.

Tous les amognards, ont reçu une lettre les invitant à venir retirer un seau et un bac de 120 litres à l'occasion de la mise en place à partir du 15 septembre de la nouvelle collecte de bio déchets !
Décision justifiée en mettant en avant "les normes réglementaires en matière de traitement des déchets".
Nos élus avaient déjà utilisé cet argument fallacieux pour tenter de nous imposer le CSDU à Saint-Jean.
La mobilisation générale de la population contre ce projet, les avait obligés à faire marche arrière.
On aurait pu croire la leçon profitable ? Hé bien non !
Les mêmes mettent en place un nouveau système coûteux et inadapté à notre zone rurale :
- Alors que les habitants demandaient le maintien du ramassage annuel d'encombrants, soi-disant trop coûteux, la Communauté de Communes lance un ramassage hebdomadaire supplémentaire au porte à porte ! Il implique pourtant l'achat d'un nouveau camion, le renforcement de la plateforme de Rouy au minimum !
Quand la facture arrivera, chacun appréciera le prix de tout cela.
- Cette formule, moins mauvaise solution en milieu urbain, n'est pourtant pas adaptée à notre zone rurale, où presque tout le monde possède un bout de terrain où installer un bac à compost. Beaucoup d'habitants le font déjà. Comme leurs ancêtres, ils produisent leur terreau et ceux qui élèvent : poules, canards, lapins, cochons... sont ravis de donner ainsi une seconde utilité à leurs bio déchets !
- L'ADEME, préconise d'ailleurs le compostage individuel pour des zones comme la nôtre ! (A ce sujet, les textes réglementaires n'imposent pas le ramassage des bio déchets, mais de ne pas les mélanger avec les autres ordures, au cours de la collecte ! Ce n'est évidemment pas la même chose !).
Des effets pervers sur l'environnement :
- Ceux, et notamment les anciens, qui compostaient sur place leurs bio déchets vont croire qu'il faut maintenant les faire ramasser ! Augmentant ainsi le volume à collecter et à traiter.
- Ceux, et ils sont nombreux, qui utilisent du terreau pour leurs plantations, vont plus naturellement en acheter que faire le trajet vers Rouy, créant ainsi avec les contenants en plastique, de nouveaux déchets à traiter, réputés dégager du chlore et des dioxines lors de leur incinération !
- La collecte, le transport vers la plateforme, puis pour récupérer le compost, sont sources de pollution !
- Le lavage régulier du seau et du bac de 120 litres, engage une surconsommation d'eau, le rejet supplémentaire d'agents lessiviels, et de nouveaux déchets si un sac de propreté en plastique est utilisé !
- Dés qu'il fera chaud, ces fermentescibles entassés pendant une semaine, dégageront une odeur insupportable, alors qu'un bac à compost au fond du jardin n'est pas une nuisance significative...
La solution : beaucoup de communautés de communes rurales, tant en France qu'en Europe, l'ont déjà mise en place ! Distribuer des bacs à compost, et informer les habitants sur la meilleure façon de les utiliser.
Il n'en coûte pas plus cher que l'ensemble seau + poubelle bio, et il n'y a ni investissement à réaliser (camion, infrastructure), ni charges de fonctionnement.
Dany Dietmann, a porté le 12 septembre le témoignage de 15 ans de réflexions et de combats où élus et habitants de la région "Porte d'Alsace" ont trouvé un chemin vertueux entre les réglementations et les intérêts des multinationales ayant la main mise sur la production et la distribution de biens et sur le très juteux marché des déchets...
La réalité des conséquences sur l'air et sur l'eau des incinérateurs et Centres de Stockage, pourtant réputés propres et aux normes, fait frémir !
Le processus de dispersion, puis de re-concentration ultime par les végétaux, les animaux, et enfin les humains est malheureusement implacable !
Nous avons pour l'instant échappé au pire en ce qui concerne le CSDU ! Allons plus loin aujourd'hui, pour rejoindre le clan des communes écologiquement responsables.


La Tribune

Se battre pour notre environnement !

Lecture uniquement administrative des textes, fatalisme et manque de considération pour les efforts importants accomplis par les habitants pour trier, refus de prendre en compte l'ultime injustice d'assujettir à la même taxe les trieurs et les autres...
Ces sujets avaient été abordés lors des dernières réunions publiques sur l'environnement de la Communauté de Communes. Le compostage individuel et la pesée embarquée faisaient partie des propositions.
A quoi sert de provoquer des réunions alors que les décisions sont déjà prises ?
Soumis aux mêmes textes réglementaires et dans un milieu rural comparable, nos amis alsaciens trient pourtant mieux et payent moins chers. Où se place la différence ?
Elle tient avant tout aux hommes et aux femmes qui les représentent, à leurs convictions profondes et à leur courage, au delà des partis politiques.
Car qu'est-ce que la politique si ce n'est « la gestion de la cité » et non pas ces fatiguants combats de coqs au nom d'une idéologie d'arrière garde ou d'un ego envahissant.
Où sont l'intelligence et la curiosité, la volonté de défendre durablement les intérêts de ses administrés, le dialogue et la capacité à se remettre en question ?
Nos élus ne sont pas prêts à se battre pour sauvegarder la qualité de notre environnement, seule compatible avec un exercice durable de l'activité humaine et le maintien d'un état satisfaisant de la santé publique ?
L'injustice du système actuel ne leur apparaît pas ?
C'est donc à nos concitoyens à se mobiliser comme ils l'ont fait contre le CSDU, pour EXIGER le remplacement - pour ceux qui le souhaitent - des bio bacs par des bacs à compost individuels et la diminution du coût du ramassage et du traitement des fermentescibles de leurs taxes d'ordures.
Communiquons et expliquons pour préparer le passage à la pesée embarquée, qui se généralise de plus en plus ailleurs, à la satisfaction de tous...

Pensées d'automne

Il n'est de richesses que d'hommes.
(Jean Bodin)

Une vraie bonne affaire : acheter les gens au prix qu'ils valent et les revendre au prix qu'ils s'estiment !
(d'après Voltaire - 1694 - 1778)


Nouvelles en vrac

Stade (suite)...
Le prix global de réfection du stade se monte finalement à 29.500 € (terrain + vestiaires + haie) : suite aux erreurs précédemment évoquées, le terrain a été « replâtré » avec un apport de compost, ( mélange de déchets végétaux et de boues d'épandage ! ) puis re-semé, engraissé, et enfin hersé bénévolement pour éviter que l'équipe de Saint-Benin soit obligée d'aller jouer à Montigny.
Selon les joueurs, le résultat reste cependant pitoyable.

Expo sur la Résistance
A
l'occasion du 60éme anniversaire de la Libération, la Mairie a invité l'exposition de Rémy Nivière pour marquer cette commémoration. L'école primaire a participé avec enthousiasme à cette leçon d'histoire illustrée. Nous ne pouvons que regretter que le Collège des Amognes, pourtant si prompt à engager des déplacements à diverses occasions, n'ait pas daigné faire profiter ses élèves de cette instructive manifestation, mémoire d'une époque par ailleurs au programme de leurs études.

Le coin du spécialiste

Laver écolo M.P

Les noix de lavage (sapindus mukorossi) sont connues depuis longtemps en Inde et au Népal comme lessive végétale ! Leur coquille contient de la saponine, au fort pouvoir de lavage. Complètement compostables et respectueuses de l'environnement, ces noix peuvent être utilisées en machine à laver, et évitent l'usage complémentaire d'adoucissant.


« Dossier compostage » sur notre site Web

Pour tout savoir sur le processus du compostage et les meilleures façons de faire un bon compost dans un coin de son jardin. Consultez notre dossier jardinage...

Equipe de Rédaction : G. FAUCHET, P. de HAUT, JJ. MARCEAU, B. MATHE, R. NIVIERE, H. PLEUCHOT, G. POUSSY, F. ROMEFORT.
Pour tout contact concernant ce bulletin : 06 23 56 97 13



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.