La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
N°25 du PETIT BENINOIS

Autres N°

Infos mairies

Amognes

Associations

Le petit béninois
N°25 du 15 mars 2005

EDITO

Adieu Augustin ! La Rédaction.

Notre ami Augustin VAGNE, historien, co-rédacteur du Petit Béninois et de la Voix des Amognes est parti, sans signe avant coureur, par une froide matinée de février.
Nous nous fréquentions assidûment, dans le cadre de réunions de rédaction animées, mais plus encore à l'occasion de notre travail en commun sur les dossiers ou l'écriture du livre sur "les Amognes".
Il s'y était investi totalement !
Lorsque l'enfant était paru, sa joie de rencontrer ses lecteurs au cours des séances de dédicace, pour partager encore plus ses Amognes et collecter quelques miettes supplémentaires de témoignages, illuminait son visage aigu coiffé d'une éternelle casquette.
Nous avions bien d'autres projets ensemble, que nous tâcherons de mener, fort de son soutien invisible à nos côtés.
Etre libre et passionné, Augustin le citoyen fustigeait les Tartuffes de tout bord, et croyait à un progrès respectueux de nos traditions !
Sa plume, acérée et élégante comme ces serpettes paysannes, savait "soupailler" ou louer à bon escient...
Il rejoint Gaston Buisson dans notre modeste Panthéon Amognard.
Adieu l'Ami, sans toi les Amognes sont moins vertes ce printemps...

Nous t'offrons ce dernier hommage patoisant écrit par notre poète local Gringoire :

Nout' Augustin s'en est allé, l'Ptit Béninoué est consterné,
Ch'titerie d'existence, c'est les bons qu'partent en avance,
Sans préavis, sans nous donner l'temps de se r'tourner,
T'as la faucheuse que r'prend les commandes de la danse.
Mais moi j'vous l'dis y'a une chose qu'a sait pas l'effrontée,
C'est qu'un gars coume toué qui savait rimer le patoué,
Qu'nous a même fait un dictionnaire su nout' langue si belle,
Coume les messieurs sous la coupole, tu fais partie des Immortels
.


La Tribune

Faites ce que je dis, pas ce que je « haie » ! B. Mathé, P. de Haut

Le bocage nivernais - et donc amognard - fait l'objet d'une opération régionale de restauration des haies bordant nos chemins et nos parcelles.
Ce projet de promotion et de valorisation de l'arbre et du bocage, part du constat de l'Observatoire Régional de l'Environnement en Bourgogne qui établit qu'entre 1940 et 1997 le linéaire du bocage bourguignon avait régressé de 40%, aboutissant à une baisse de 60 % de la qualité biologique globale du milieu ! (microclimat, verse des cultures, écrêtage et infiltration des précipitations, érosion des sols, biodiversité de la flore et de la faune.)
Quelques agriculteurs locaux ont même été contactés pour replanter des haies le long de leurs parcelles dans le cadre de cette opération. Dont acte !
A côté de cela, la Municipalité et la Communauté de communes des Amognes ont fait sauter - sans état d'âme - un magnifique arbre plus que centenaire et en parfaite santé, qui « gênait » pour la réfection du pavillon à gauche de l'entrée de la nouvelle mairie !
Pis ! La même municipalité a arraché la haie rustique bordant la route du stade, (en face du collège) pour la remplacer par une haie de thuyas ou de cyprès !
Mieux ! Savez-vous que la même instance a décrété que les haies de thuyas sont interdites dans le nouveau lotissement rue Martin des Amognes ?
Cerise sur le pompon - comme disait le marin des Amognes - un jardinier consulté, sur la constitution de cette haie, nous a confirmé qu'un arbuste sur deux était inutile ! (plantés « si près, les cyprès », ils s'étoufferaient mutuellement, tant par les racines qu'en aérien !)
Une fois encore, notre équipe rêverait d'un exécutif local, un peu mieux inspiré, économe des deniers publics, cohérent, et surtout sachant montrer l'exemple.


Histoire locale : 1er avril P. de Haut

Comme ailleurs, dans les Amognes, on aimait à suivre la coutume du 1er avril : accrochage de poisson en papier dans le dos des passants ou commissions bizarres, comme " envoyer chercher la ficelle à tourner le vent."


Proverbes de Pâques

Pâques tôt, Pâques tard, Pâques toujours en lune de mars.

Pâques longtemps désirées, sont en un jour tôt passées.

Le carême est court pour celui qui a une dette à payer à Pâques.

Pas savoir tourner un oeuf (être très maladroit).

Pondre sur ses oeufs (vivre de ses rentes).

Etre fait comme quatre oeufs (être mal habillé).

Tondre un oeuf ou chercher des poils sur un oeuf (être avare).

Qui veut des oeufs, souffre le caquetage des poules
(les avantages vont de pair avec des inconvénients).


Nouvelles en vrac

Terrain de foot, raté !
E
n 1992/93 le terrain de foot avait été refait bénévolement par deux agriculteurs de la commune.
11 ans plus tard, à l'automne 2004, la municipalité décide de le refaire dans d'autres conditions.
Résultat, le terrain est loupé suite à une mauvaise préparation ! Il ne nous appartient pas de citer des noms de responsables, mais il est de notre droit de demander : combien cela a coûté ? Et combien cela coûtera de le refaire correctement ? Car c'est toujours nous qui payons l'addition de ces erreurs, et que les sommes gaspillées manqueront forcément sur d'autres postes de dépenses. L'incompétence, une fois de plus, a un prix !

Randonnée : les chemins de la délation
I
l y en a qui semblent confondre civisme et délation organisée ! En mairie, un imprimé émanant du CDRP, intitulé « FICHE ALERTE : RELEVE d'ANOMALIES sur ITINERAIRE de RANDONNEES » est à votre disposition. Certaines questions de ce document sont anodines, techniques, voire même utiles à l'amélioration de ces sentiers. Pour d'autres, le doute plane tant sur leur inspiration que sur le traitement qui leur sera donné ! Procurez-vous le document et donnez-nous votre sentiment.


Le coin du spécialiste

Recette de l'oeuf de Pâques P.H

Après avoir été fondu à 50 degrés (c'est là tout le secret), le chocolat est malaxé jusqu'à l'obtention d'une pâte fine et lisse qui, légèrement refroidie, est versée dans un moule. Après refroidissement total, les formes sont démoulées puis décorées.


« Musée virtuel de la Résistance » sur notre site Web

Véritable musée en ligne, la très complète collection de Remi Nivière de Saint-Firmin, vous est présentée sur Internet : affiches alliées et nazies, uniformes et armes, vie quotidienne sous l'occupation dans les Amognes et le Nivernais-Morvan.

Equipe de Rédaction : G. FAUCHET, P. de HAUT, JJ. MARCEAU, B. MATHE, H. PLEUCHOT, G. POUSSY, F. ROMEFORT.
Pour tout contact concernant ce bulletin : 06 23 56 97 13


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.