La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
N°23 du PETIT BENINOIS

Autres N°

Infos mairies

Amognes

Associations

Le petit béninois

N°23 du 15 mai 2004

EDITO

Vox populi, vox dei... La Rédaction.

Le 28 mars dernier, la Bourgogne a basculé à gauche, emportée par la vague de fond protestataire qui a teint en rose l'ensemble des régions françaises !
Le peuple souverain s'est exprimé, et ce n'est pas nous qui remettrons en cause son choix. Ce sont les règles de la démocratie, que de plus compétents que nous en la matière ont déclaré comme étant " le moins mauvais système politique applicable… "
Une analyse plus fine des résultats amène quand même à se poser quelques questions. Les reports de voix du second tour, chers aux états-majors politiques, ont semé la stupeur chez les uns, la colère chez les autres, échappant à toute prévision stratégique, et faisant fi de toute analyse en rapport avec les bilans ou les enjeux régionaux. Contre toute attente, se sont retrouvés à voter dans le même sens des camps opposés :
- Ceux qui trouvaient que le gouvernement n'était pas allé assez vite et assez loin dans les réformes de fond qu'ils appelaient de leurs vœux.
- Ceux qui reprochaient à ce même gouvernement, d'entreprendre ces mêmes réformes, qualifiées d'anti-sociales, et d'insupportables !
Curieux mariage entre le lapin et la carpe pour rejeter pour des raisons si opposées la même réalité !
Notre Bourgogne a donc changé de majorité ! A relire le programme de la nouvelle équipe, tous les problèmes vont être réglés comme par enchantement : fini le chômage, fini les entreprises qui licencient, fini la dégradation des services publics, fini l'échec scolaire des jeunes et tous les désordres sociaux… et grâce au fer de lance nivernais des verts, fini le CSDU dans les Amognes pour mettre en place une vraie politique de gestion des déchets ! Et le tout, sans augmentation d'impôts…
A moins qu'on nous fasse encore le coup du joker : "Rien de tout cela, ne pourra se faire si nous n'avons pas aussi l'Assemblée, Matignon et la Présidence".
Vox populi, vox dei, sauf que Galilée a failli être brûlé sur la place publique pour sorcellerie : il avait affirmé à l'époque contre l'avis de tous, que la terre n'était pas plate, mais ronde !


La Tribune

Haut débit : précisions ! A. Vagne, P. de Haut
Notre précédent article sur l'ADSL, nous a valu des questions : Qu'est-ce que c'est exactement ? A quoi ça sert ? Comment ça marche ? Combien ça coûte ?
Le haut débit, c'est d'abord la possibilité de surfer sur Internet à très grande vitesse, ce qui est très confortable, mais aussi de pouvoir téléphoner sur la même ligne, et en même temps ! Plus de ligne bloquée par vos enfants et leurs ordinateurs et les téléchargements qui n'en finissent pas !
2 systèmes existent : l'ADSL traditionnel permet, autour d'un point de jonction sur un réseau de fibre optique, de desservir des clients sans avoir à modifier leur ligne téléphonique, en passant par un modem spécifique ADSL, généralement offert par le fournisseur d'accès. Cependant, seuls les habitants d'un rayon d'environ 5 km autour du point de raccordement "fibre optique" peuvent bénéficier de ce service.
La boucle locale Hertzienne relayée par du Wifi est son challenger.
Elle part de cette même fibre optique, ou de celle d'un autre opérateur, mais utilise des ondes radio (comme pour les portables) pour relier les utilisateurs à des relais sur des pylônes. La vitesse de connexion (de l'ordre de 2 GHz ) est très largement supérieure à celle de l'ADSL. Ce type de technologie permet - pour un abonnement forfaitaire plus intéressant - d'avoir un accès Internet illimité, avec en plus des communications téléphoniques elles aussi illimitées. Dernier avantage, vous pouvez vous passer complètement de l'abonnement de votre ligne à France Télécom (soit 13 euros par mois.)
Enfin, plus de limite de couverture dans la zone desservie, puisqu'il suffit de rajouter des relais hertziens pour mailler, sans contrainte d'enfouissement, un territoire aux habitations diffuses.
Chacun peut imaginer les énormes enjeux financiers que le choix de l'une ou l'autre technologie risque de faire basculer, ainsi que les pressions auxquels les décideurs sont soumis. Le dossier est donc, là encore, brûlant !

Un peu d'histoire !

En 1876 le recensement de la Nièvre dénombre 346.822 habitants, soit 51 au km2.
Presque tous les habitants sont catholiques (sauf 1510 protestants et 45 israélites)
A cette époque, la durée de vie moyenne est de 36 ans et 7 mois !
A l'heure de l'achèvement de la première tranche de travaux du nouveau Collège des Amognes - bon dernier de la Nièvre à être rénové - rappelons-nous qu'en 1879, le seul lycée du département est celui de Nevers, il compte 365 élèves, tandis que les collèges communaux de Cosne et de Clamecy en comptent 261. Quatre institutions secondaires libres se partagent 376 élèves. Enfin, 469 écoles primaires préparent 36.268 enfants au certificat d'études"…


Remue-méninges
Celles du dernier numéro vous ont plu ! En voici donc quelques autres…

Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d'action.
( Henri Bergson )
Le bonheur, c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.

( Gandhi )
La parole est d'argent, mais le silence endort !

( Yves Mirande )
Jamais renard fainéant n'a eu la gueule pleine de plumes !

( Proverbe nivernais )


Dictons de mai J.J Marceau

Pui d'avri é rousé d'mai, valon pu que l'chéio du roué !
(Pluie d'avril et rosée de mai valent plus que le chariot du roi)

Quan la puî tomb' su la chapel', a tomb' su la javel.
(Chapel = Fête-Dieu)


Le coin du spécialiste

En mai, limace fait ce qui lui plaît - C.H

Quelques moyens simples et écologiques permettront à vos semis et jeunes plantules de ne pas se faire dévorer gloutonnement par ces gastéropodes : il suffit d'entourer les zones à protéger par de la cendre de bois, de la sciure ou des coquilles d'œufs pilées pour les en dissuader…


. ??? Questions des lecteurs ??? .

* Bientôt la fête de la musique. A Saint-Benin, chef lieu de canton, nous avons un joli parc, de charmantes places. Pourquoi suis-je obligée d'aller à Nevers pour profiter de cette fête ? Bien des communes, pourtant plus petites font l'effort d'organiser ce type de manifestation. Pourquoi pas nous ?


« L'Euro est né en Amognes » sur notre site Web

L'ingénieur François Joseph Archer, maire de Cizely de 1920 à 1940, a lancé le projet d'une Fédération d'Etats Européens, dont il crée et frappe même la monnaie : " l'Europa ". Cette dernière est étalonnée sur le travail et non sur l'or. Il l'utilisera à partir de 1928, pour financer des campagnes électorales qui l'amèneront à l'Assemblée Nationale… La suite sur la page Magazine, rubrique Galerie Amoignonne de notre site : page magazine, rubrique galerie Amoignonne.

Equipe de Rédaction : G. FAUCHET, P. de HAUT, JJ. MARCEAU, G. POUSSY, F. ROMEFORT, A. VAGNE.
Pour tout contact concernant ce bulletin : 06 23 56 97 13


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.