La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
N°20 PETIT BENINOIS

Autres N°

Infos mairies

Amognes

Associations

Le petit béninois

N°20 du 15 mai 2003

EDITO

ENQUETE PUBLIQUE : Un devoir civique ! La Rédaction

Le moment est venu, après une trop courte mais dense période de découverte, d'information et de discussions, de donner votre avis. La législation le prévoit et c'est votre devoir de citoyen responsable ! L'enquête publique sur le C.S.D.U de St JEAN a démarré le 23/04/2003.
Nous pouvons d'abord regretter, que ses permanences ne se fassent que sur 6 demi-journées (à des dates et horaires où les citoyens sont censés travailler !) et sur la seule commune de St-Jean, puisque les riverains de fait sont répartis au moins sur 4 communes. Quel meilleur moyen officiel pour faire savoir aux décideurs si les habitants sont prêts à accepter de tels risques pour leur santé, leur environnement et le développement durable des atouts des Amognes.
Continuez à informer ceux qui ne se sentent pas concernés, en les invitant à consulter ce dossier et celui de l'enquête publique sur le site de la VOIX des AMOGNES, et s'ils n'ont pas Internet, à le faire sur votre propre ordinateur.
Ou en leur fournissant un tirage papier !
Participer à une enquête publique n'est pas une démarche compliquée. Tout citoyen peut le faire quelque soit son lieu de résidence :
- en ayant accès à tous les éléments administratifs et techniques du dossier,
- en demandant des compléments d'information,
- en donnant oralement ou par écrit son avis.
Si vous ne pouvez vous déplacer au moment des permanences, vous pouvez cependant laisser un document écrit aux heures d'ouverture de la mairie, en ayant soin de le notifier dans le registre d'enquête disponible sur place.
Quelques consignes ou suggestions sur la conduite à tenir :
- Vérifiez que votre intervention soit bien enregistrée sur le registre d'enquête, en Mairie.
- Evitez les polémiques hors sujet, les propos déplacés ou injurieux qui rendraient l'avis irrecevable.
- Limitez pour chaque avis le nombre d'arguments (2 à 3 maximum) en étant concis, clair et précis.
A noter cependant que les avis anonymes sont aussi recevables.

La Commission d'Enquête va devoir se prononcer sur un dossier très structuré et préparé de longue date. Il concerne un problème urgent d'intérêt public indéniable, et bénéficiant de manière implicite (même si au dernier moment ils essaient de faire croire le contraire) du soutien des responsables politiques qui auraient dû depuis longtemps se pencher qualitativement sur le sujet.
Il faudra donc, pour faire bon poids, des citoyens nombreux et déterminés à ne pas laisser faire n'importe quoi, par facilité ou inconscience. Ces derniers ont prouvé leur bonne volonté dans le cadre de la seule mesure très partielle prise pour améliorer les choses : le tri sélectif, et ils revendiquent au moins le droit d'être associés à la suite du traitement de leurs déchets !
Insistez sur la nécessité de rechercher des solutions mûrement réfléchies, s'appuyant sur les expériences très diverses accumulées dans l'Hexagone. Pourquoi ne pas profiter des erreurs des autres, pour faire mieux dans notre Nièvre ?


La Tribune

Inquiétudes : Y a t'il encore un pilote ?A. Vagne, P. de Haut

La lecture des dernières nouvelles et publications, autour du projet de Centre d'enfouissement, a de quoi troubler à plusieurs titres ! Nous résumons ici les principales réactions exprimées sur notre site, dans le courrier des internautes :

1/ Notre Conseiller Général, dans sa position de « wait and see », et de « Monsieur bons offices », se réveille après la bataille, parce qu'il n'avait pas seulement imaginé que ce projet fédérerait autant d'Amognards contre lui. Signalons au passage, qu'il devrait arrêter de miser notre avenir, toujours du mauvais côté : contre, quand il faut être pour, et pour quand il faut être contre.

La tentation est forte de rejoindre, à cet égard, les avis reçus récemment sur notre site, à savoir qu'il n'est peut-être pas vraiment à sa place dans cette circonscription rurale, et ceci dit sans aucune méchanceté, puisqu'on nous rapporte que ce n'est pas un méchant homme.

2/ La position de Madame le Maire de St-Benin d'Azy, ne rassure guère plus : douloureuse et contradictoire, elle tente de faire la part entre sa sensibilité d'habitante et sa responsabilité d'élue, dans une justification écrite où tout n'est pas faux, mais ou rien n'est vraiment établi ; en voulant clarifier, elle embrouille le dossier et se défausse sur les administrations. Quand on sait qu'elle a pris les mêmes positions préalables et perdantes que le précédent, on s'interroge sur ses motivations. Sa seule pierre à l'édifice est d'encourager la population à participer à l'enquête publique et à s'exprimer à ce sujet, dans les règles ! Là dessus nous ne pouvons que l'approuver. De même, quand elle proclame haut et fort : « trier plus, trier mieux, trier tous. » nous ne pouvons que la rejoindre et la précéder même ! Sauf que cela restera de la langue de bois, tant qu'elle n'ira pas jusqu'au bout de sa démarche, en taxant ceux qui refusent de le faire ! Quand les pollueurs seront les payeurs, tout ira déjà mieux, et si surcoût il y a, il sera payé par ceux qui en sont directement responsables. Nous avons attiré en son temps, son attention sur tous ces aspects de la question, mais il semblerait que dans nos Amognes, on préfère prendre en compte « qui a dit » plutôt que « la pertinence de ce qui est dit ».

3/ Les revirements incessants du Maire de St-Jean sous les pressions - mais on ne sait plus exactement de qui - après les mêmes prises de position perdantes que les précédents (tiens, il doit y avoir un nid !) ne sont pas de nature à nous faire retrouver la sérénité : Il balance au gré d'un choix désordonné et aléatoire, entre le franc soutien au projet, la passe à Guipy de «la patate chaude» avant de botter en touche vers ses collègues maires du département pour le sauver de cette «misère». Il a cependant raison sur un point, ce problème public devait être traité par un service public.

4/ La rumeur d'extension du Centre d'Enfouissement de La Fermeté, pour y accueillir notre «poubelle garnie» n'est pas plus réjouissante : soit elle sert à détourner notre attention pour démobiliser les troupes, soit elle est fondée, et substitue la SADE à la SITA. et La Fermeté à St-Jean ! Cette partie de bonneteau est pitoyable et ne règle pas sur le fond le problème. Notre préférence et celle de chaque acteur de ce dossier nauséabond et sensible, ne devrait pourtant être que la volonté de mettre en place la chaîne, et donc les systèmes de traitement de nos déchets les plus respectueux de notre environnement et de notre santé.


Remue-méninges

L'esprit ne vient au poisson que lorsqu'il est pris au filet.
(Proverbe turc)

C'est peut-être ça la politique :
le compromis perpétuel entre compromis et compromission.

(Cabu)

L'expérience, c'est comme les cure-dents : personne ne veut s'en servir après vous !


Le coin du spécialiste

Chewing-gum collé à un vêtement - P.H

Il suffit de mettre le vêtement collé pendant une heure au réfrigérateur, pour que le froid durcisse le chewing-gum et permette ensuite de l'enlever facilement en le grattant doucement.


J Satisfecit : le curage de nos fossés !


* Ca y est enfin : nos fossés - après 3 ans d'oubli dans certains hameaux ! - sont de nouveau curés mécaniquement et de façon rationnelle : un seul employé sur un tracteur muni d'une excavatrice horizontale permet, en une seule passe, de curer et de reformer les fossés, tout en redéposant la terre sur place ! C'est rapide, efficace et écologique. Comme quoi, quand on s'en donne la peine, on arrive toujours à trouver des solutions à nos problèmes.



« Cartes Postales Anciennes des Amognes » sur notre site Web

Peut-être que la consultation de ces cartes postales locales donnera l'envie ou le courage à ceux qui hésitent encore, de se battre pour maintenir et préserver une certaine qualité de vie dans nos Amognes. Les anciens nous ont transmis ce patrimoine, c'est à nous d'en prendre soin.
Equipe de Rédaction : G. FAUCHET, P. de HAUT, J. MARQUETTE, G. POUSSY, F. ROMEFORT, A. VAGNE.



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.