La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
N°19 du PETIT BENINOIS

Infos mairies

Autres N°

Amognes

Associations

Le petit béninois
N°19 du 15 mars 2003

EDITO

Centre d'enfouissement d'ordures ! La Rédaction.

Depuis longtemps déjà, il est question d'installer un Centre d'Enfouissement de Déchets Ultimes (CSDU) sur la commune de St-Jean aux Amognes, en limite de St-Benin et de St Firmin !

Son implantation avait été rejetée par 2 autres communes nivernaises, grâce à l'action conjointe des riverains et des élus concernés, qui ne se sont pas laissés faire.

Il est préoccupant, que nos politiques locaux n'aient curieusement vu aucune objection à ce projet, tout en le taisant soigneusement. Chacun en imaginera les raisons possibles !

Certains élus ont même déclaré avoir l'aval des écologistes ! ?

D'autres disent être tombés des nues en l'apprenant il y a peu, et alors qu'ils sont riverains de la zone concernée et qu'ils le savent au moins depuis juillet 2002 !

Bien entendu, ni la presse locale, ni les parutions municipales, ni celles de la Communauté de Communes (dont une des principales missions est pourtant la collecte et la gestion des déchets !) n'ont parlé de ce projet, avant que nous le révélions, et maintiennent depuis un silence effarant.

Une fois de plus, cela manque singulièrement de transparence, signe d'une démocratie locale qui fonctionne mal.

Ce projet est déjà très avancé. Vous trouverez sur notre site Internet, la description qu'en fait la « SITA », les textes de lois encadrant un tel centre, les principaux arguments de ses opposants et les solutions alternatives à cette technique de traitement des restes ultimes de nos ordures.

Savez-vous, pour résumer, que le vent, la pluie et les infiltrations qui ne manqueront pas d'exister vont diffuser et empoisonner les légumes et les fruits que vous récoltez, les pâtures des animaux de nos agriculteurs, nos poumons et ceux de nos enfants, l'eau que quelques courageux optimistes continueront à boire.

Et cela, dans un rayon si important, en ce qui concerne le vent et la pluie, que presque tout le département risque d'en profiter ! Vous pouvez imaginer les odeurs qu'une brise mal orientée vous amènera, en mettant le nez au dessus de votre poubelle par une chaude journée d'été.

Il est exact cependant, que nous ne pouvons pas continuer impunément à exporter nos ordures, à l'extérieur de la Nièvre, et que nous sommes l'avant dernier département en France à traiter nos déchets ultimes ! La nécessité de trouver une solution s'impose donc. Mais pas forcément sous cette forme, avec cette taille, sur les 17 ha des Champs Réaux et si près de la source de Trailles !

On nous a appris à trier pour respecter notre environnement, et nous le faisons !

Après avoir informé et incité, obligeons ceux qui ne le font pas à payer une surprime, pour que le principe du pollueur-payeur soit respecté à tous les échelons de la société.

Obligeons nos élus et les administrations à poursuivre ce cercle vertueux, par la méthanisation, puis la vitrification de ce qu'il reste, ils nous le doivent, et nous le devons à nos enfants !

Il existe d'autres possibilités (mises en oeuvre ailleurs) de rendre vraiment inertes nos déchets ultimes (c'est à dire sans production de gaz et lixiviats toxiques), avec de meilleures garanties pour la nature et notre santé, passant par de nouvelles voies de valorisation avant d'entreposer l'ultime surplus peut-être sur plusieurs sites, réglant ainsi en partie le problème du bruit, de l'encombrement de nos routes et de la pollution liée au transport.

Traitons ce dossier avec responsabilité.
Profitons-en pour nous distinguer par un mieux-disant technique et écologique, compatible avec la vocation agricole et touristique de nos Amognes, et qui nous garantirait de cette menace qui nous engage au moins pour 50 ans.

Exceptionnellement, nous avons décidé de joindre à notre édition, un exposé plutôt objectif réalisé par l'association « Vital'Amognes», qui vient de se constituer ; prenez le temps de le lire attentivement. L'enfouissement, c'est la politique de l'autruche, en plus sale !

Après, vous pourrez vous mobiliser pour empêcher l'irréparable, ou laisser faire en toute connaissance de cause, et participer à l'Enquête Publique, organisée dans les semaines à venir !


La Tribune

Drôle d'enquête ! A. Vagne, P. de Haut

Un questionnaire de 12 pages, élaboré par la Communauté de Communes des Amognes, a été distribué dernièrement à la population.

Il visait à recenser les besoins des enfants, des adolescents et de leurs parents, en matière : d'enseignement, de garde d'enfants, de transport, de services familiaux, de loisirs, d'associations.

Fort bien ! Mais ne peut-on craindre que l'énormité, la complication et la relative confusion de ce questionnaire n'aient découragé bon nombre de citoyens pourtant concernés ?

Rappelons en effet que le « peuple », a exprimé des besoins ou des insatisfactions à plusieurs reprises, directement vers ses élus, à travers ses associations, ou nos colonnes :

Enseignement de l'Espagnol au collège, suppression des restrictions dans le ramassage scolaire, maintien de cours de musique locaux, maintien du ramassage des encombrants, aide soutenue aux associations, aide à domicile plus généralisée aux personnes âgées, relogement rationnel et durable du Centre Social et de ses activités, installation de containers de tri dans les hameaux, amélioration significative des conditions de la Maison de Retraite...
Et la liste n'est pas limitative !

Ces demandes n'ont pourtant à ce jour guère été suivies d'effets !

Cette enquête a pour l'heure le mérite d'exister, même si sa forme un peu technocratique nous laisse quelques doutes quant à son efficacité. Souhaitons que toutes les demandes déjà exprimées par d'autres voies, soient intégrées dans cette enquête. Suivant notre ligne de conduite habituelle, nous allons suivre avec attention ce qui va maintenant se passer sur le terrain et nous ne manquerons pas de vous faire savoir si les choses bougent réellement ou s'il s'agit d'une sorte d'écran de fumée destiné à détourner l'attention d'autres actions hélas bien engagées, celles-là.


Remue-méninges

Deux choses sont vraies en ce qui concerne les hommes : ils se ressemblent tous, et tous sont différents. Toute la sagesse humaine repose sur ces deux faits.
( René Adnet )

La plus grande force des politiciens, c'est l'ignorance des électeurs.
( Benoîte Taffin )


Brèves de rue

* - Paraît qu'y a 3 membres de la municipalité qu'ont visité la porcherie en cachette ?
- Z'étaient p't-être pas libres l'jour de l'inauguration.

* - Pourra t'on encore appeler les Amognes : Le Vert Pays des Eaux Vives ?
- T'as raison, ce serait plutôt maintenant : La Poubelle Région de la Nièvre !

* - T'as vu la photo dans l'journal des voeux du Maire au personnel ?
- Ouais, mais j'ai pas ben r'connu l'personnel.


Le coin du spécialiste

Halte aux taches - P.H

Cire : Poser une feuille de papier absorbant sur la tache, et appliquer un fer chaud dessus ; la cire sera absorbée.

Eau : Il suffit de frotter un bouchon de liège, dans le sens du bois, sur vos meubles cirés pour que les taches d'eau disparaissent !

Rouille : En frottant avec un demi-oignon recouvert de sucre en poudre les traces de rouille de vos lames de couteau, elles disparaîtront comme par enchantement.


« Nos peintres » sur notre site Web

Venez découvrir l'incroyable vie de Rosa Bonheur, ses principaux tableaux et visitez l'exposition permanente de nos peintres locaux ! Leur portrait et deux oeuvres de chacun vous permettront de mieux connaître ces enlumineurs de notre quotidien.

Equipe de Rédaction : G. FAUCHET, P. de HAUT, G. POUSSY, F. ROMEFORT, A. VAGNE.
Pour tout contact concernant ce bulletin : 06 23 56 97 13


  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.