La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
N°12 PETIT BENINOIS

Autres N°

Forum citoyen

Humour

Amognes


Le petit béninois

beninois.free.fr

N°12 du 15 janvier 2002


EDITO

Le franc est mort, vive l’€uro… P. de Haut, G. Buisson, F. Romefort, A. Vagne.

Ca y est, nous sommes devenus depuis le 1er janvier des €uro-péones !
C’est d’ailleurs plutôt un franc succés !
D’aucuns craignaient que ce soit l’occasion pour certains commerces d’arrondir à leur avantage les prix ; qu’ils se rassurent : cela a été fait éventuellement avant, et en francs ; l’honneur est sauf !
Pour ce qui est de la manipulation de cet €uro, nous y sommes déjà presque accoutumés.
En consommateurs avertis, nous oublierons bientôt de les convertir en francs, pour nous consacrer à l’essentiel : comparer les prix en €uros, en faisant jouer la concurrence !
Et puis, se dire que 304 millions d’européens utilisent la même monnaie, a quelque-chose de rassurant sur l’avenir de l’Europe, dans sa dimension économique en tout cas !
Ce sera encore mieux lorsque les Etats exerceront leur prérogatives fondamentales en ne laissant plus, cette super administration, couper les têtes qui dépassent et gommer les particularités qui font la richesse et l’intérêt de chaque peuple ou territoire ; faisant preuve de souplesse et de compréhension vis-à-vis d’€uros-citoyens encore méfiants, à juste titre, sur ses dérives technocratiques.
Notre chemin, en ce domaine aussi, est ce que nous en ferons…
Bonne Année à tous !


La Tribune

Conseil muni/si/pâle : mode d’emploi ! G. Buisson, P. de Haut

Beaucoup de ceux ayant assisté aux séances de notre Conseil Municipal apprécieront à sa juste valeur ce mauvais jeu de mots !
Qu’ont ils vu, ces observateurs attentifs ? Un monologue, argumenté ou non, reprenant l’ordre du jour de la séance, agrémenté d’un vote formel et quelquefois « troublé » par les questions ou les interventions pour l’essentiel, de « celui qui n’a pas été élu avec les autres »…
Or, qu’a prévu le législateur, dans sa grande sagesse ?
Que même dans une petite commune, telle que la nôtre, les décisions soient prises après avoir reçu la réflexion et l’avis d’une pluralité de conseillers représentant la population dans sa diversité.

Evidemment, toutes les décisions n’ont pas besoin d’un débat démocratique étoffé pour les valider, s’agissant d’expédier les affaires courantes ; il en est pourtant qui engagent non seulement la Municipalité, mais la population sur une longue période et de façon irréversible !
A telle enseigne que certaines décisions sont d’ailleurs, après réflexion, infirmées ou modifiées un peu plus tard ! Ce qui reste sage plutôt que de s’enferrer dans son erreur, mais qu’un bon débat dans la transparence de la présentation de l’information aurait pu éviter…
Bien entendu, les conseillers faisant « parti » du clan qui les a amenés à leur place, se doivent-ils d’être fidèles à leur chef, mais entre les échéances de la cuisine électorale, ils ont 6 ans pour servir avant tout les habitants dont ils devraient être les représentants.
L’arrivée massive de femmes dans l’équipe, pourtant connues généralement pour leur approche différente de la politique, nous avait fait espérer un changement qui n’a pas encore eu lieu…

Proposition ne signifie pas opposition et discussion ne rime pas forcément avec trahison !
Le fait d’être traités ou de se comporter trop souvent comme des figurants, devrait leur poser question sur la finalité de leur présence et de leur mandat…
Souhaitons que chaque conseiller(e) se la pose.


???????????? Questions des lecteurs ????????????

- Pourquoi le compte-rendu des conseils municipaux n’est-il de nouveau plus publié dans la presse locale, cela demande t’il donc tant de travail, et la Municipalité croit-elle devoir ainsi punir ceux qui ne peuvent y assister ?



Remue-méninges

Ce qui est créé par l’esprit est plus vivant que la matière !
(Charles Baudelaire, 1821-1867)

Il n’y a pas d’homme cultivé, il n’y a que des hommes qui se cultivent.
(Maréchal Foch, 1851 - 1929)

Les jours sont peut-être égaux pour une horloge, mais pas pour un homme.
(Marcel Proust, 1871 - 1922)

La faveur est la grande divinité des français.
(Charles de Montesquieu – 1689 - 1755)


Brèves de rue

* - La priorité à droite pour ralentir les véhicules à St-Benin, ça c’est une trouvaille !

-T’as raison,à quand l’installation de rond-points avec priorité à gauche ?
* - Pourquoi qu’ s’ont décidé d’supprimer le ramassage annuel des encombrants ?

- Sont plus malins qu’nous : tu paies toujours plus et tu fais toi-même le boulot, c’est le nouveau Service Public !


Le coin du spécialiste

Bouilloir entartrée !

L’hiver est encore plus que de coutume l’occasion d’utiliser intensément votre bouilloire : grogs,infusions diverses, bouillottes douillettes, etc.
Cependant, l’inévitable tartre reste son ennemi juré !
Il suffit d’y faire bouillir de l’eau vinaigrée pendant ¼ d’heure pour l’en débarrasser, si elle n’est pas trop prise.
Essayez-donc de placer dans votre bouilloire une coquille d’huître que vous aurez préalablement fait tremper abondamment pour la dessaler.
Le tartre préférera se fixer sur la coquille en épargnant ainsi la chère bouilloire de votre grand-mère !
P.V


Saint-Benin d’Azy : toute une histoire !

l’ami JULES, les EDUENS et le cadastre… A.Vagne

L’idée de Nation Gauloise semble être une aimable invention d’historien destinée à alimenter notre esprit (coq)ardier… En fait, cette nébuleuse de petits peuples intelligents, inventifs et courageux était très loin d’imaginer un système politique de nature à garantir une cohabitation pacifique entre eux ou avec leurs voisins germaniques. Ce qu’on nous dit actuellement du peuple Afghan ressemble de manière plus saisissante à la réalité Gauloise !

Essentiellement mus par des désirs individuels de puissance, ils s’étaient un jour unis pour aller agresser sans succès Rome (le rugby en garde l’évocation de Brennus) et, s’en étaient retournés à leur zizanie chronique. Quitte à appeler à la rescousse les légions romaines, pour rétablir l’ordre quand cela tournait trop mal …

C’est ainsi que César, d’abord sollicité par les Eduens, s’est ensuite trouvé confronté à ces derniers, enflammés par un petit Auvergnat du nom de Vercingétorix, ambitieux de réussir là où son papa avait échoué auparavant. Après avoir éliminé le trublion, calmé le jeu et pardonné à ses amis infidèles, César, qui manifestement appréciait notre région, en a pris le contrôle pour y installer la fameuse Pax Romana.

Il en a aussi présenté la facture (40 millions de sesterces) et lancé les mesures nécessaires pour en assurer la répartition et le recouvrement équitables : il s’agit du cadastre. Pour ce faire, l’Empire Romain fut partagé entre 4 géomètres dont Didyme, chargé de la Gaule, qui mit 16 ans et 3 mois (sic) pour rendre sa copie…

Prochain épisode : L’organisation foncière.


Enigme

Dés que l’on prononce mon nom, je disparais ! Qui suis-je ?


Equipe de Rédaction : G. BUISSON, P. de HAUT, F. ROMEFORT, A. VAGNE.




  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.