Forum citoyen

Une idée, une analyse, une brève de rue,
Une information locale à faire paraître,
Des réactions, des questions...

Cliquez sur l'oiseau,
Inscrivez votre message,
Cliquez sur Envoyer.

Sauf avis contraire, dûment mentionné dans votre courrier, celui-ci sera publié dans cette page !
Nous nous autorisons seulement à corriger l'orthographe, à supprimer les mentions trop personnelles, les injures et les propos diffamatoires. Le système informatique qui gère ce forum est conçu pour ne nous transmettre ni votre E-mail, ni votre nom.

Nous publions plus spécifiquement sur cette page les avis concernant ce site ou "les Amognes". Les autres courriers seront transmis à notre site partenaire : Mon-avis

Nous accueillons volontiers des collaborateurs (trices) bénévoles et/ou stagiaires (école de journalisme ou communication par exemple) sachant écrire, pour nous aider à développer de nouveaux dossiers thématiques (histoire locale, patrimoine, environnement...) ou animer le site. Indépendance et curiosité intellectuelle indispensables !

Il y a 1681 courrier(s) en ligne

[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 ]

Le 2018-12-08 posté par Triste :
Bonjour à tous, je vois que beaucoup se plaignent encore et toujours pour les places de parking. A ce que j’en vois la place de parking pour personne handicapée est éternellement utilisée par la même voiture qui doit habiter dans le coin... Il existe d’autres places de parking. De toute façon rien n’est fait certains critiquent. Il est fait quelque chose c’est aux autres de critiquer. Juste pour information les enfants fréquentant le périscolaire de l’école ont fabriqué des décorations pour les sapins du village et iront bientôt les poser sur les sapins.

Le 2018-12-08 posté par Marlène :
Surtout vu ce qu'il ressemble ce sapin. Triste pour cet arbre condamné pour une déco plus que minimaliste... Avec ces affreuses barricades tout autour. Ça fait pitié, j'ai honte !

Le 2018-12-07 posté par bip bip :
Une place handicapé ! Qu'on lui propose un petit tour en fauteuil roulant à M. Gauthier, histoire de lui montrer comme c'est intelligent de mobiliser cette place ! En tout cas, pas bravo !

Le 2018-12-04 posté par DD :
Il n'est pas bien ou quoi le maire ? Déjà que les travaux rue Thiers nous privent de places de stationnement, voilà qu'il nous en condamne trois autres dont une handicapé pour mettre le sapin de noël !

Le 2018-11-28 posté par Jérôme :
Comment expliquer qu'en 2012, un rapport scientifique concernant l'aire de grand passage des gens du voyage à St Eloi (commandé par la DREAL) faisait état d'une pollution industrielle due à l'apport de laitiers d’aciérie d'Imphy chargés en produits toxiques et en métaux lourds ? Et Qu'en 2013, la presse écrivait "La nature de la pollution n'est pas encore connue" ? Depuis ce site a été dépollué. Suite à ces analyses, pourquoi les autorités ont laissé cette entreprise en disperser dans les terres Nivernaises, dans les Amognes ? La transparence oblige à ce que vous ayez accès à ces éléments, quelques extraits sont dispos sur la page FB. La terre nivernaise n'est pas une poubelle industrielle.

Le 2018-11-28 posté par XD :
Même pas surpris ! Avez vous regardé Cash Investigation hier, sur le thème des dispositifs médicaux mis sur le marché Français. Elise Lucet a créé une société bidon, une prothèse bidon et a réussi a obtenir l'autorisation de mettre sur le marché, c'est à dire implanter dans des corps humains, des produits sans le moindre contrôle. Alors même que de nombreuses femmes souffrent de ces prothèses et qu'un scandale les concernant a éclaté un peu partout dans le monde. Le haut responsable et même la ministre n'ont pas réussi la pirouette, les entreprises se contrôlent elles mêmes. Comme si nous contrôlions nous même notre voiture et allions dire au contrôle technique du coin que tout est ok et qu'il nous délivrait notre attestation sans avoir vu le véhicule.

Le 2018-11-28 posté par F.R :
Incroyable !

Le 2018-11-28 posté par Jérôme :
Saint Jean aux Amognes : Avec une simple déclaration préalable de travaux déposée en mairie, dans une zone Natura 2000, ce ne sont pas moins de 1600 semi-remorque benne d'environ 20-25 tonnes qui ont été déchargés. La route a dû être refaite. 36000 tonnes sur une seule exploitation... Cheminement des eaux : Ruisseau des forges, Ixeure. Nous avons créé une page Facebook : "La terre nivernaise n'est pas une poubelle industrielle". Nous allons progressivement l'alimenter en documents et photographies.

Le 2018-11-24 posté par Boléro Moutarde :
En direct de Paris : Ici tout va bien. Le barbecue est prêt pour les grillades !

Le 2018-11-24 posté par Enquête publique :
L'enquête publique concernant l'aliénation du chemin rural de Mousseaux à Montgoublin se tiendra du mercredi 5 décembre au mercredi 19 décembre 2018 en mairie de 9h à 12h et de 14h à 17h. Pendant la durée de l'enquête, le public pourra consigner ses observations en mairie sur le registre d'enquête publique et (ou) envoyer un courrier au commissaire enquêteur à la mairie. Désignation du commissaire enquêteur : M. Claude BIANCALANA. Permanences du commissaire enquêteur : le mercredi 5 décembre 2018 de 9h à 12h, le mercredi 19 décembre 2018 de 14h à 17h.

Le 2018-11-22 posté par Jérôme :
Je regrette Henri que mon absence vous ait contrarié. Le 11 novembre, je travaillais au salon des seniors à Nevers et ne pouvais donc être présent à vos côtés. Ceci dit, je suis allé vendredi à la mairie tenter de me procurer un bleuet comme chaque année mais ils n'en avaient pas, et à priori vous n'en avez pas eu dimanche non plus. Le meilleur hommage que nous puissions rendre à nos anciens, c'est de continuer à ne pas se laisser faire, même si les oppresseurs sont plus sournois et les combats plus silencieux.

Le 2018-11-22 posté par henri d. :
Les combats étaient menés en 14 par les poilus, pour sauver leur pays, pour le savoir fallait être présent aux commémorations de son village.

Le 2018-11-22 posté par XD :
Jean, si un jour tu retrouves ta paire de c..., tu pourras aller lui demander en direct !

Le 2018-11-22 posté par Jérôme :
Merci B.M.
Jean, si les gilets jaunes obtiennent quelque chose de Macron, alors comme vous, j'en profiterai sans avoir eu à mener cette bataille... J'estime faire ma part question combats ! Je ne peux pas être de toutes les fêtes... Je ne suis qu'un homme.

Le 2018-11-22 posté par Jean :
Très discret le Tardivat sur le mouvement des gilets jaunes.

Le 2018-11-22 posté par B.M :
Merci à Jérôme et Roger de rappeler aux services de l'état qu'ils sont responsables de notre sécurité sanitaire et qu'ils ont le devoir d'exercer cette responsabilité pas seulement sur les citoyens pour lesquels ils sont très tatillons mais aussi et surtout lorsqu'il s'agit de grandes entreprises à fort pouvoir de nuisance. Seront-ils entendus ça c'est encore autre chose !

Le 2018-11-20 posté par Jérôme & Roger :
Lettre ouverte à Madame la Préfète de la Nièvre concernant l'usage de déchets industriels potentiellement dangereux sur des terres agricoles.

Madame la Préfète,

Tandis que l’Etat encourage de nombreuses actions en faveur de l'environnement, les dernières années ont, malgré tout, vu éclater de nombreux scandales sanitaires.

En la matière, il est malheureusement souvent trop tard lorsque nous prenons conscience des erreurs commises et de leurs conséquences irréversibles. C'est pour cette raison que nous souhaitons vous interpeller aujourd'hui.

Depuis 2009, avec l’autorisation de la Préfecture de Nevers, l'entreprise Harsco Minéral à Sauvigny les Bois - Imphy, traitait le crassier où étaient envoyés les déchets d’Aperam, une société du géant Arcelor Mittal spécialisée dans les aciers inoxydables, mais aussi ceux en provenance d’autres zones industrielles comme Le Creusot ou Les Ancizes (Aubert et Duval). Après de nombreuses plaintes des riverains de l'usine souffrant de nuisances et de problèmes de santé, l'institut national de veille sanitaire a révélé, début 2017, une présence inacceptable de chrome VI, de plomb, d'arsenic et autres métaux lourds cancérigènes sur le site.

Suite à ces révélations, votre prédécesseur a pris un arrêté préfectoral en date du 22 mai 2017 interdisant à partir du 1er juillet le traitement de déchets autres que ceux d'Imphy et contraignant l'entreprise à des mesures plus strictes de protection pour la santé publique et l'environnement. Quelques mois plus tard, l'entreprise a cessé son activité.

Nous savons, pour avoir suivi des camions en 2017, que de très grandes quantités de déchets appelés «matrice minérale» ont été livrées à des agriculteurs locaux en qualité de remblai et c'est ce qui nous inquiète aujourd'hui. Sont observées de plus en plus de pseudo-décharges de déchets inertes déguisées en aménagements urbains ou agricoles dans les paysages français, pourtant la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) a mis en place des dispositions pour faciliter la lutte contre ces pratiques illégales.

L'arrêté préfectoral prévoit dans l'article 9.1.2.3 un suivi rigoureux de cette matrice minérale, obligeant la mise en place de conventions avec des éléments précis et analyses pour chaque lot concerné. L'entreprise Harsco n'ayant pas toujours respecté ses obligations en terme d'analyses et ayant stoppé son activité suite à ces nouvelles contraintes, nous avons des doutes quant à la sincérité de la qualification de ces déchets.

Nous vous formulons la demande, au nom du principe de précaution, de bien vouloir faire procéder au contrôle administratif des conventions si elles ont été établies et à l'analyse de ces « matrices minérales », et ce en priorité sur des sites que nous qualifions de sensibles étant donné la proximité de cours d’eau. Nous tenons à votre disposition les éléments que vous jugerez nécessaires pour identifier ces sites.

L’entreprise Harsco étant une ICPE manipulant des matériaux cancérigènes, des conséquences graves pourraient être engendrées si des métaux lourds étaient présents dans ces déchets industriels. D’autant que leurs détenteurs ne sont peut être pas conscients de la composition de cette matière.

Nous souhaitons que cette étude soit réalisée par des équipes scientifiques indépendantes qui n'ont pas été parties prenantes dans le dossier en cours.

Ce qui vaut pour notre environnement, c’est-à-dire une prise en compte systématique et une forte protection de la qualité de vie, doit également valoir pour notre santé, celle de nos enfants et des générations futures. C’est notre devoir de citoyen que de réclamer la prise en compte de la santé publique par l’Etat, en permanence, quoi qu’il arrive.

Nous, signataires de la présente lettre ouverte, vous demandons, Madame la Préfète, d’exercer en conscience, avec autorité, sagesse et courage, vos prérogatives pour que le principe de précaution en matière de santé et d'environnement soit appliqué afin de nous protéger. Et s'il s'avérait que nos inquiétudes soient fondées, afin de se prémunir d'un risque grave pour notre santé, faire procéder à la dépollution des sites qui ne pourraient rester en l'état.

Nous restons à votre entière disposition pour échanger avec vous sur ce dossier.
Nous vous prions de croire, Madame la Préfète, en l'assurance de notre parfaite considération.

Le 2018-11-19 posté par B.M :
P.H a tout dit, ou en tout cas l'essentiel ! Pas mieux.

Le 2018-11-19 posté par Yellow Gilou :
Clair, net et précis. C'est tellement mieux lorsque les choses sont dites avec compréhension.

Le 2018-11-19 posté par P.H :
Yellow Gilou, ne faites pas l'âne pour avoir du son ! Ce que je trouve indigne ce sont des banderolles du type "Macron, baise ta vieille et pas les vieux" et pourtant un brin d'humour ne me fait pas tousser. Pour les angles d'attaque, il y en tellement en effet à travers la politique fiscale sous beaucoup d'aspects, "l'éloignement du petit peuple", le racket des retraités, la mauvaise gestion de l'argent public, le rognage systématique des libertés individuelles, etc. Mais le pire pour moi, aujourd'hui, c'est de motiver une taxe "écologique" par rapport à des enjeux environnementaux, et de ne pas affecter l'entièreté du produit de cette taxe à la transition et l'accompagnement dans ce domaine (on pourrait en faire des choses avec plus 34 milliards d'euros). De ne pas traiter tous les pollueurs sur le même pied d'égalité, d'être le vassal des différents lobbies, de s'écraser comme une m... devant Trump, etc. Vous voyez qu'il y a du grain à moudre sans s'en prendre forcément à sa vie privée.



[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 ]

Pour consulter les courriers antérieurs au 28 octobre 2005