Forum citoyen

Une idée, une analyse, une brève de rue,
Une information locale à faire paraître,
Des réactions, des questions...

Cliquez sur l'oiseau,
Inscrivez votre message,
Cliquez sur Envoyer.

Sauf avis contraire, dûment mentionné dans votre courrier, celui-ci sera publié dans cette page !
Nous nous autorisons seulement à corriger l'orthographe, à supprimer les mentions trop personnelles, les injures et les propos diffamatoires. Le système informatique qui gère ce forum est conçu pour ne nous transmettre ni votre E-mail, ni votre nom.

Nous publions plus spécifiquement sur cette page les avis concernant ce site ou "les Amognes". Les autres courriers seront transmis à notre site partenaire : Mon-avis

Nous accueillons volontiers des collaborateurs (trices) bénévoles et/ou stagiaires (école de journalisme ou communication par exemple) sachant écrire, pour nous aider à développer de nouveaux dossiers thématiques (histoire locale, patrimoine, environnement...) ou animer le site. Indépendance et curiosité intellectuelle indispensables !

Il y a 927 courrier(s) en ligne

[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 ]

Le 2017-06-27 posté par Marlène :
Je n'aime pas penser qu'on puisse vouloir accueillir ce type d'installation dans des zones aussi sensibles pour simplement réaliser des économies sur la voirie ou sur le prix du gaz. L'argument du développement économique ne tient pas ! Il y a des industries qui font fuir la population, et je ne crois pas avoir vu une ville se développer économiquement avec la fuite des habitants. M. Gauthier qui dit vouloir jouer la transparence avec les habitants... Qu'en est-il des potentiels acquéreurs pour ses terrains ? A t-il joué franc jeu avec eux, les a t-il avertis ? Je serais ravie de recueillir l'opinion des professionnels de santé qui sont en train (kinés, médecins), ou vont (dentistes) investir à quelques centaines de mètres de cette "usine à gaz" ? Sont-ils au courant ?

Le 2017-06-26 posté par Jérôme :
Bonjour FR, le classement en zone Natura 2000 n'interdit pas l'implantation de sites industriels mais seulement une attention particulière (quant aux espèces protégées) et des démarches supplémentaires. Pour répondre à JF, il s'agirait d'une usine implantée durablement. Alors pour être très clair, avant d'être classé dans la catégorie "anti-tout", je suis tout à fait conscient que l'enrobé doit être fabriqué, et ce dans une nouvelle usine mieux aux normes. J'ai moi-même été satisfait de trouver la Colas qui a fait du bon travail. Le problème n'est pas là ! Les sources sont nombreuses autour de notre station de captage de Trailles et les habitations trop proches. Alors si ce projet fait rêver certains élus qui se voient déjà en train de refaire leurs routes pour pas cher, moi je leur rappelle certains épisodes où ils demeurèrent impuissants et peinaient à se rendre utiles sauf à nous approvisionner en eau avec des cuves. La nature nous donne de bonnes leçons, alors apprenons-les... Sinon nous allons tous devoir payer les pots cassés, tôt ou tard ! La pilule du lendemain est toujours préférable à l'avortement, alors réagissons au plus vite pendant que cette décision est encore dans les mains de nos élus locaux... Prochain conseil municipal vendredi 30 juin à 19h.

Le 2017-06-26 posté par Bijou :
Et nos amis de la croisade contre les éoliennes si virulents et actifs à une époque sur ce forum... Ils en pensent quoi ?

Le 2017-06-26 posté par J.F :
Une question : S'agit-il d'une centrale de production provisoire d'enrobé (en rapport avec un programme défini de réfection global des routes du secteur) ou d'une implantation durable ? Car dans les 2 cas, la législation est différente !

Le 2017-06-26 posté par F.R :
Il y a quelque-chose que je ne comprends pas. Le site n'est-il pas protégé en zone Natura 2000 ?

Le 2017-06-24 posté par Pour info :
Le GEN (Groupement d'Enrobage Nivernais) qui porte ce projet est composé de 3 entreprises :

Eurovia est l'un des leaders mondiaux des travaux d'infrastructures routières, ferroviaires et d'aménagement urbain. Elle est également l'un des principaux producteurs européens de matériaux routiers. L'entreprise constitue l'un des quatre pôles d'activités du groupe Vinci, premier groupe mondial de concessions et de construction, dont il représente 25 % du chiffre d'affaires en 2014. Réalisant plus de 90 % de son chiffre d'affaires en Europe, principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en République tchèque, en Slovaquie, en Pologne et en Espagne, Eurovia détient également des positions fortes aux États-Unis, au Canada et au Chili.

Colas est une entreprise française de travaux publics filiale du groupe Bouygues, dont le siège est situé à Boulogne-Billancourt depuis 1990. L'entreprise s'est spécialisée dans la construction et l'entretien d'infrastructures de transports (routiers, ferroviaires, aériens), d'aménagements urbains et de loisirs. Aujourd'hui, le groupe est implanté sur tous les continents et est présent dans une cinquantaine de pays. Colas réalise chaque année environ 100 000 chantiers et est aujourd'hui un des leaders mondiaux de la construction et de l'entretien de routes.

Eiffage est un groupe de construction et de concessions français, fondé en 1993 par la fusion de Fougerolle et de SAE 1 . Le groupe exerce aujourd'hui dans de nombreux domaines des Travaux Publics : Construction, Infrastructures, Concessions et Énergie. Il s'agit du troisième groupe de constructions et de concessions français, derrière Vinci et Bouygues, et est le cinquième groupe européen. Le groupe Eiffage est composé de plus de 66 000 collaborateurs, à travers 70 pays, et réalise chaque année plus de 100 000 chantiers.

Le 2017-06-24 posté par Jérôme :
Oui B.M., l'info est véritable. Confirmée vendredi soir lors de notre réunion de quartier où Jean Luc Gauthier nous a présenté ce projet avec enthousiasme quant aux avantages que nous pourrions en tirer. Premièrement une réfection gratuite des routes de la commune étalée sur 5 ans, un tarif négocié pour les autres communes de la communauté et un tarif négocié sur le gaz propane étant donné que cette centrale en consomme beaucoup.
Pour les inconvénients vites évincés, une cheminée dont les émanations sentent mauvais mais nos vents les mèneront principalement vers l'est, nord-est... Un passage important de poids lourds, mais il a négocié une sécurisation et un élargissement de la route du rond point à l'usine... Les camions lors des chantiers réalisés par ces entreprises dans le sud Nivernais ne passeront pas par le bourg mais feront le détour par Frasnay/Rouy... Ben voyons, ils l'ont promis !
Je l'ai mis face au danger de la pollution des eaux de trailles, il m'a répondu qu'il faisait entière confiance aux autorités compétentes, et que si ces services n'y voyaient pas d'inconvénients, lui n'en verrait aucun !
Dans une France corrompue jusqu'à la moelle, où le fric règne en maître, je n'ai confiance en personne !

Le 2017-06-24 posté par B.M :
Si votre info est vraie, je vais aller voir mon voisin qui est conseiller et il va devoir me donner des explications sérieuses.

Le 2017-06-24 posté par H.M :
Et qu'on vienne pas nous dire que ça va créer des emplois (au moins de quoi supprimer le chômage de la Nièvre, hi-hi !). Blague à part, je voudrais pas que mon gamin bosse dans ce type de centrale ! Si c'est pour se retrouver avec un bon cancer à 35 ans, franchement ça calme.

Le 2017-06-24 posté par K.F :
C'est la maire Amiot qui va respirer enfin. La patate chaude est passée chez Gauthier. Ouf, va pouvoir partir en vacances détendue.

Le 2017-06-24 posté par James :
Moi j'suis pour ! Comme ça on aura non seulement les bonnes raisons et ce qu'il faut pour sortir Gauthier de la mairie en 2020 avec des plumes et du goudron. Lol.

Le 2017-06-24 posté par V.G :
Alors là on va voir ce que les écolos-bobos du coin vont faire ou laisser-faire... Je me régale d'avance !

Le 2017-06-24 posté par Bijou :
Il est timbré le Jean-Luc ! Il s'est pris un coup de canicule. Et dire que nous on a même pas le droit de faire brûler 3 branchages.

Le 2017-06-24 posté par Lanceurs d'alerte :
Courrier envoyé ou remis en main propre ce jour aux conseillers municipaux de la commune de Saint Benin d'Azy

Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux,

Comme vous le savez, nous suivons de très près les affaires de notre village. Quelle ne fût pas notre surprise de voir rejaillir cette idée de vouloir laisser s’installer une centrale d’enrobé retoquée pourtant à l’époque par l’ancienne équipe municipale.

L’implantation retenue sur la section AL de notre commune laisse présager des risques potentiels étant donné la proximité du captage d’eau potable de Trailles. Inutile de vous rappeler l’épisode fâcheux que nous avons vécu il y a quelques temps qui nous a privé d’eau potable et pour lequel personne ne semblait rien pouvoir. Il faut savoir qu’en cas d’accident d’hydrocarbure sur la route départementale D978, ordre est donné de couper immédiatement les pompes de la station de captage de Trailles.

Vous devez savoir également que ce type d’usine est équipé d’une cheminée qui ne manquera pas de déranger (selon l’orientation des vents) les habitants de Segoule, Trailles, Billy Chevannes, Saint Benin d’Azy, Chérault, La Haute Cour, Vannay.

Nous ne sommes pas certains que cet équipement soit un argument pour attirer des habitants dans le lotissement que vous souhaitez combler le plus rapidement possible.

Vous connaissez notre ténacité. Nous n’hésiterons pas à mettre en place une opposition à ce projet. Une association experte en la matière est prête à nous aider et l’association Vital’amognes est prête à se réveiller pour lutter à nos côtés.

La santé des habitants des Amognes doit prévaloir sur d’éventuels avantages tarifaires pour la réfection de nos routes.

Le terrain retenu n’est pas constructible. Il faudra donc voter la modification du PLU. Votre pouvoir d’empêcher ce projet tient à ce vote.

Nous vous prions de croire, Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux, que nous ne sommes animés que par une vigilance constructive dans l’intérêt de la population, sans négliger le développement économique de notre territoire.

Jérôme Tardivat, Paul de Haut.

Le 2017-06-24 posté par P.H :
Jérôme, puisque cette centrale d'enrobé n'est pas prévue si proche du bourg, c'est déjà cela. Mais la rose des vents et les pluies se chargeront de la dispersion sur une vaste zone de ces polluants toxiques ou cancérigènes et pour le moins responsables d'allergies importantes. Si on ne prend pas en compte les risques sanitaires pourtant évidents pour les humains, ceux sur le biotope devraient normalement être une barrière importante pour ce type d'activités... La qualité de nos ressources en eau se pose également. A travers les zones Natura, notamment. Qu'en est-il pour ce projet ? Le scandale de l'implantation du CSDU à St-Jean est-il déjà oublié ?

Le 2017-06-23 posté par Jérôme :
L’examen toxicologique du dossier d’autorisation d’exploiter pour une centrale d’enrobé demande une attention particulière surtout pour une catégorie de polluants traceurs qui ont la propriété d’être à la fois persistant dans l’environnement et transférables dans la chaîne alimentaire, à savoir les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

A proximité des centrales d’enrobés les rejets aériens s’accompagnent d’une odeur âcre de goudron qui pique la gorge et peut occasionner des gènes respiratoires et oculaires immédiates. Dès lors que ces polluants se sédimentent dans la colonne d’air, ce n’est pas la concentration dans l’air qui importe, mais le dépôt au sol. Par ailleurs, les eaux de pluie en retombant peuvent rabattre au sol les rejets toxiques issus de la cheminée dont la plupart sont classés comme étant cancérogènes, respectivement probables et possibles pour l’homme par l’Organisation Mondiale de la Santé...

Le 2017-06-23 posté par St beuh :
Martine two, tu organises quand ton barbecue ?

Le 2017-06-23 posté par Jérôme :
PH, j'apprends comme vous cette information sur l'éventuelle implantation d'une centrale d'enrobé sur notre commune. D'après mes renseignements, elle ne serait pas implantée dans la zone d'activité des Amognes mais sur un terrain privé entre la D978, la D9 et la route de Segoule. Cette section étant ni plus ni moins située entre l'étang privé de la route de Billy, l'ancienne décharge et notre captage d'eau potable de Trailles. Je rappelle qu'une enquête publique s'est tenue à St Benin d'Azy du 28 octobre au 1er décembre 2014 en vue de la protection du captage de Trailles. Des périmètres de protection immédiats et rapprochés ont été déterminés et seront (je l'espère) respectés. Je vous rappelle également que la rue de Trailles se nomme rue des 5 sources. Après l'épisode fâcheux que nous avons vécu il y a quelques années, je ne vois absolument pas l'intérêt d'avoir ne serait-ce que l'ombre d'une volonté sur ce projet !

Le 2017-06-22 posté par martine 2 :
Attention alerte, une vieille pieau jalouse de ma réussite veut se faire passer pour moi !

Le 2017-06-22 posté par independant :
Je pense que Nanard est amoureux en cachette de Jérôme mais que ce dernier l'a éconduit. Alors il l'a mauvaise le Nanard l'ermite.



[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 ]

Pour consulter les courriers antérieurs au 28 octobre 2005