Forum citoyen

Une idée, une analyse, une brève de rue,
Une information locale à faire paraître,
Des réactions, des questions...

Cliquez sur l'oiseau,
Inscrivez votre message,
Cliquez sur Envoyer.

Sauf avis contraire, dûment mentionné dans votre courrier, celui-ci sera publié dans cette page !
Nous nous autorisons seulement à corriger l'orthographe, à supprimer les mentions trop personnelles, les injures et les propos diffamatoires. Le système informatique qui gère ce forum est conçu pour ne nous transmettre ni votre E-mail, ni votre nom.

Nous publions plus spécifiquement sur cette page les avis concernant ce site ou "les Amognes". Les autres courriers seront transmis à notre site partenaire : Mon-avis

Nous accueillons volontiers des collaborateurs (trices) bénévoles et/ou stagiaires (école de journalisme ou communication par exemple) sachant écrire, pour nous aider à développer de nouveaux dossiers thématiques (histoire locale, patrimoine, environnement...) ou animer le site. Indépendance et curiosité intellectuelle indispensables !

Il y a 1101 courrier(s) en ligne

[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 ]

Le 2017-09-24 posté par R.F :
Mélenchon à Macron: "C’est la rue qui a abattu les rois, les nazis, le plan Juppé et le CPE". Le bonimenteur des insoumis devrait passer un peu plus de temps à étudier l'Histoire plutôt qu'à faire son show auto-centré sur sa petite personne ! Depuis quand c'est la rue qui a abattu les Nazis ? Je dirais même que c'est le contraire : dans la rue défilait le bon peuple manipulé par Pétain et son armée de collabos alors que les résistants agissaient dans l'ombre, et pour cause... Insoumis je veux bien, mais l'inculture à ce point, je dis STOP !

Le 2017-09-24 posté par Jacky :
Bravo Tartouille, enfin un commentaire censé et intelligent, si un artisan, un commerçant... est pour ou contre il sera critiqué de prendre parti... Et puis je pense comme Tartouille, j'ai signé la pétition mais si ma femme refuse de la signer, ce n'est pas pour autant qu'on ne fera plus de câlins...

Le 2017-09-24 posté par Echo :
A Tartouille : S'il est sympa, mon voisin n'est pas obligé d'avoir les mêmes opinions que moi pour que je lui parle où qu'on boive un coup ensemble autour d'un BBQ. S'il est chiant ou si je lui demande un coup de main et qu'il n'a jamais le temps, c'est vite vu ! Par contre comme acteur de la vie économique un commerçant artisan est un citoyen déjà un peu différent. Il vit grâce à la fidélité de ses clients, avec leur argent. Qu'il vote Mélenchon, Macron ou Le Pen, qu'il soit catho, musulman ou athée je m'en tape ! Par contre quand l'attractivité économique du bourg, la santé de ses clients et de nos enfants, leur qualité de vie est en jeu et qu'il est pas capable d'assumer une position qu'il a forcément, ça me gène ! Consommer s'est s'engager ! Je ne vois pas pourquoi je ferais des efforts pour le faire travailler alors que faire mes courses pendant mes trajets pour aller au boulot ou pendant ma pause de midi c'est plus simple pour moi et pour ma femme. Pareil pour le reste, il y a sur Internet ou en dehors du bourg plus de choix et de concurrence. La vie est dure et je vois pas pourquoi je regarderai pas comme lui mon petit intérêt. Alors oui, consommer local c'est un engagement, et j'attendais de ceux pour qui j'ai cet engagement, un minimum d'engagement sur ce coup.

Le 2017-09-23 posté par Tartouille :
En réponse à Echo
Pour les commerçants, je pense qu'il est plus difficile de prendre position car de toutes façons qu'ils soient pour ou contre leur commerce sera impacté d'une façon ou d'une autre. S'ils s'affichent "contre" les personnes "pour" l'installation de cette entreprise ne viendront plus et s'ils s'affichent pour et bien c'est le contraire. De plus je trouve votre idée stupide de ne plus fréquenter tel ou tel commerce parce qu'il n'a pas les mêmes opinions et avis que vous. Elle est où la tolérance et la liberté d'expression. Je ne pense pas que les commerces qui résident dans la commune de Saint-Benin-d'Azy puissent faire du business étant donné que les camions seront normalement interdits dans le bourg. Personnellement je suis contre l'installation de cette entreprise sur notre commune mais c'est pas pour autant que si mon voisin est pour je m'arrêterai de lui parler du jour au lendemain car il ne partage pas le même opinion que moi.

Le 2017-09-23 posté par Echo :
Les masques tombent ! Je vais pas en rajouter sur l'impression ressentie par la population sur ses élus. Par contre, j'ai vu évoqué ici le silence assourdissant du milieu médical local (à part quelques courageux qui ont signé la pétition ou se sont engagés comme docteur Benoit Quentin), mais vous avez oublié de parler de tous nos chers commerçants de St Benin ! Je ne les ai pas beaucoup vu s'engager ! Combien ont signé la pétition, combien l'ont affichée dans leur commerce ? Personnellement, je vais consulter la liste des signataires et je ne ferai travailler désormais plus que ceux qui se sont sentis un minimum concernés par les efforts du collectif pour défendre la population et ses intérêts. Sont tellement pas malins que si la centrale s'installe et provoque les nuisances constatées partout ailleurs, ce sera leur propre business qui en souffrira.

Le 2017-09-23 posté par Amigo :
La maison est en feu et son gardien en pleine panique. Cette situation délétère n'a que trop duré. M. le Maire oubliez tout orgueil mal placé et arrêtez ce jeu de massacre. Il a gâché notre été et a entamé sérieusement votre crédit auprès de la population. Plus vite vous mettrez fin à cette situation anxiogène mieux ce sera pour tout le monde et vous en premier.

Le 2017-09-23 posté par B.M :
Ca y est il a craché le morceau le bougre. Oui, nous avons une municipalité ou en tout cas un maire que le seul intérêt financier motive ! En gros, c'est juste une histoire de surenchère pour le prix concédé à notre santé, notre environnement, notre qualité de vie. Chacun en tirera les conclusions pour les prochaines échéances. Quand j'apprends que 2 tiers du conseil est pour ou hésitant sur cette implantation, avec tous les éléments qui leur a ont été fournis, je me dis qu'on a fait confiance à de drôles de cocos ! Et que finalement on connaît vraiment mal les gens pour qui on a voté !

Le 2017-09-23 posté par Paul de Haut :
Ce qui reste essentiel c'est la santé et le bien-être des habitants de St-Benin. Je suis très étonné que Jean-Luc assume publiquement une position différente...

Le 2017-09-23 posté par Clo :
Ça y est, le principal argument de M. Gauthier pour accepter les nuisances attendues par l'installation de cette centrale d'enrobé aux portes du bourg de St-Benin, est de nouveau mis en avant : l'aspect financier ! Quelle pitié de ne même pas se rendre compte de la portée de ses déclarations ! Alors c'est juste une histoire de sous ! Ce mec vendrait le bien-être et la santé de la population dont il a la charge, juste si le GEN y met le prix ! Je n'arrive même pas à croire ce que j'ai lu dans le journal.

Le 2017-09-23 posté par Non à l'usine d'enrobé à St Benin :
Article sur le journal de ce samedi (p15) suite à la remise de notre dossier et pétitions : selon le maire une dimension essentielle manque au collectif : "La dimension des retombées financières. Quand on aura toutes les réponses, on prendra une décision".
A partir de quelle somme, Monsieur le maire, pensez-vous qu'il soit intéressant de faire courir autant de risques pour la santé de vos habitants ?

Le 2017-09-21 posté par Plumerande :
Au-delà de la tempête
La vie ne décide jamais à notre place ; nous sommes les seuls maîtres à bord du navire de l'existence .
Nous avons le choix de traverser la tempête jusqu'à cette rive inconnue, vierge et éternelle beauté, ou tous les espoirs sont possibles.
Nous pouvons aussi nous contenter de rester au port, de contempler le mauvais temps à travers la vitre et de regarder nos larmes se mêler à la pluie glissante sur les carreaux.
Ce choix n'appartient qu'à nous, perdus dans notre solitude, nos errances et notre lâcheté.
Mais au-delà de la tempête, que le rivage est beau, le sable chaud et l'eau limpide !

Le 2017-09-21 posté par Non à l'usine d'enrobé à St Benin :
Vous pouvez télécharger la lettre argumentée et documentée remise aujourd'hui aux membres du conseil municipal au nom du collectif dans le dossier "centrale d'enrobé" sur la Voix des Amognes.

Le 2017-09-21 posté par Antitussif :
L'humanité n'a pas d'argent pour extraire de l'eau en zones arides.
Mais elle a l'argent pour chercher l'eau sur Mars.
A chaque problème une solution.
La question c'est :
Existe-t'il une forme de vie intelligente sur la Terre ?

Le 2017-09-21 posté par 68 ans :
Il n'y a aucun bon sens lorsque l’appât du gain est là, à nous de faire le nécessaire (signature de pétitions et autre mouvement mis en place par certains qui ont du cran). Pour qu'au final, son aboutissement n'ait pas lieu ! Il est temps que les villageois s'éveillent ! Je ne veux pas que ma qualité de vie change, je ne veux pas que les légumes que je fais pousser soient nocifs pour ma santé, je ne veux pas que mon être se détériore au profit de quelques-uns qui s'enrichissent sur mon dos, les villes poussent dans les campagnes et tous se meurent. A nous de combattre. Que chacun signe. Réagissons bon sang !

Le 2017-09-21 posté par Non à l'usine d'enrobé à St Benin :
Nous avons été reçus par le maire ce matin. Nous lui avons remis les pétitions ainsi qu'une lettre argumentée et documentée. Nous lui avons également demandé de prendre le temps de visionner le reportage d'Envoyé Spécial que nous avons aussi mis en lien par mail à tous les membres du conseil municipal. Tous ont reçu la lettre, les noms des signataires de la pétition et le lien vers ce reportage. Le maire attend encore des réponses avant de se prononcer, notamment sur les possibles recettes fiscales et sur la convention (et sa validité) proposée par le GEN dans laquelle l'engagement serait pris de ne pas traverser le bourg avec les camions. A priori le vote n'aura pas lieu lors du prochain conseil municipal. Il s'est engagé à nouveau à organiser un référendum en cas de vote positif du conseil municipal.

Le 2017-09-21 posté par M.L :
Le reportage d'Envoyé Spécial concernant les usines d'enrobé est absolument édifiant ! Comment JL Gauthier serait-il prêt à accepter une telle installation sur sa commune avec tous les risques que cela entraîne ? N'a-t-il pas plus de considération pour les habitants qui l'ont élu que cela ? Pour quelques compensations financières ; celles-ci ont-elles plus d'importance à ses yeux que la santé de ceux qui lui ont fait confiance ? Je ne trouve aucune qualification pour exprimer mon sentiment à son égard. J'espère simplement que le bon sens lui fera prendre en son âme et conscience la décision raisonnable de dire non à ce projet.

Le 2017-09-20 posté par Hélène :
L’enquête vidéo que vous avez mis en lien explique tout, même pour ceux qui n'ont pas pris le temps et la peine de lire votre dossier sérieusement argumenté et l'avis circonstancié du Docteur Benoit Quentin. J'espère que chaque conseiller de l'équipe municipale la visionnera puisqu'il leur revient la responsabilité de bloquer ou laisser cette centrale s'installer à la porte de leur village. J'ajoute que j'ai honte pour les médecins et professions de santé du village, vétos y compris ! Aucun ou aucune n'a pris position publiquement sur cette centrale et les risques qu'ils connaissent pourtant bien, forcément, sur la santé de leur patientèle. C'est purement de la non assistance à population en danger... Le devoir de réserve existe, mais il y a quand même des limites ! Je suis dégoûtée.

Le 2017-09-20 posté par Un élu :
On va pas la faire passer pour une victime non plus la mairesse. On connait tous son passif et son présent... Pour l'avenir je doute que ce soit mieux !

Le 2017-09-20 posté par Non à l'usine d'enrobé à St Benin :
Merci Billet d'Humeur, nous vous invitons tous à regarder ce reportage envoyé spécial sur les centrales d'enrobé. C'est édifiant, on y apprend, entre autres choses, que les services de l'Etat ne font que vérifier les déclarations des industriels. Procédures d'auto-contrôle organisés et financés par les industriels eux mêmes.Lien direct vers vidéo

Le 2017-09-20 posté par Billet d'humeur :
Il est certain que si ce blog n’avait pas existé, nous n’aurions rien su de ce projet de centrale d’enrobé. Nous soutenons le collectif dans sa démarche de remettre les signatures de la pétition ainsi qu’un dossier d’information aux membres du Conseil Municipal qui prendront ainsi position en toute connaissance de cause. Lors de la réunion municipale du Mercredi 6 Septembre, la présentation du projet a renforcé nos inquiétudes par le manque de vraies réponses : tout est flou, non mesuré, on nous parle du risque mais... certains jours…, en fonction des vents…, peut être si… quand le concasseur vient..., et si il y a un gros problème décelé (ouf !) par l’autorité de contrôle, on a trois mois... pour remettre aux normes, (trois mois d’autorisation pour polluer hors normes), et la circulation des camions... (largement sous estimée)…et le problème de notre captage d’eau,…mais c’est un périmètre éloigné (et on a bien sûr jamais connu de problème avec notre source de Trailles). On nous parle de développement économique mais nous n’avons toujours pas compris de quoi il s’agit. Quel développement économique quand des commerçants ne voudront pas investir, des entreprises ne voudront pas s’installer et des familles ne voudront pas vivre, dans un environnement pollué ? Parce que la pollution sera bien réelle. Sur ce sujet, et en matière de sécurité sanitaire, quand l’expertise (merci Mr le Dr Benoit QUENTIN) rencontre le bon sens populaire, c’est qu’il s’agit bien d’un problème alarmant. Tout le monde a le droit de vivre dans un environnement sain, c’est à nos yeux un des principes démocratiques de base, et qui ne peut être mis à mal par des compensations financières aléatoires. Nous sommes déjà soumis à des facteurs polluants journellement, nous subissons la pollution, mais il n’est pas admissible qu’on invite la pollution chez soi quand on a la possibilité de l’éviter. La Nièvre n’est pas un département surpeuplé et il y a des terrains plus adaptés à recevoir ce type d’installation sans avoir à maltraiter un village.



[ Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 ]

Pour consulter les courriers antérieurs au 28 octobre 2005