La Voix des Amognes vous parle de la Nièvre
Accueil
PREVENTION CHUTE PERSONNES AGEES

PREVENTION de la CHUTE

autres parties :

Les conséquences de la chute pour la personne âgée engagent un ensemble d'enjeux sociaux et économiques. Face à la chute, souvent récidivante, la solution de la prise en charge institutionnelle n'est pas forcément la mieux adaptée.
L'action curative est une fois de plus la moins bonne solution en terme de coût pour la collectivité et de conséquences sur la qualité de vie, si on la compare à une prise en charge légère et personnalisée qui aurait pu être engagée au domicile du sujet âgé.
Il existe peu d'études épidémiologiques menées en France qui soient faites en dehors des structures sanitaires et médico-sociales.
Des études tirées des ressources internationales font apparaître les séquelles sévères liées aux chutes, plus particulièrement chez les femmes de plus de 75 ans.


QUELQUES CHIFFRES
- 28 % des accidents domestiques sont des chutes,
- Les principales causes en sont le déficit sensoriel, le vieillissement du squelette ou les troubles de la mémoire,
- 25 à 30 % des personnes âgées victimes d'une fracture du fémur meurent dans l'année qui suit,
- Peur et sédentarité entraînent petit à petit, chez 50 % des personnes âgées une perte d'autonomie et un isolement social,
- 40 % sont contraints d'intégrer une institution médicalisée...

Selon l'Enquête du réseau Sentinelles de l'INSERM (1997-1999) :
- 97 % des patients de plus de 60 ans hospitalisés pour traumatisme ou accident étaient là à cause d'une chute au domicile.
- dans 95 % des cas. Ils ont chuté de leur hauteur.

Le réseau Sentinelles de l'INSERM enregistre depuis juillet 1997 l'ensemble des recours à l'hospitalisation initiés par les médecins généralistes.
Chez les personnes âgées, 81 % des chutes se produisent au domicile dont :
- 46 % dans la salle de bains,
- 18 % dans la salle de séjour,
- 17 % dans la chambre.

Voir aussi l'étude datant de l'année 2000 - chapitre 4 - consacré aux chutes :
(Site éditeur : Le Corpus de Gériatrie - France)

- Introduction.
- Rappels physiologiques : déterminants de la fonction d'équilibre et de marche, description de la marche, modifications liées à l'âge.
- une chute.
- Conséquences de la chute : traumatiques, psychomotrices et psychologiques.
- Traitement du sujet âgé après une chute : traitement fonctionnel de réadaptation, psychothérapie de soutien, évaluation médico-sociale.



QUELLES PREVENTIONS ?
Pour prévenir les chutes chez les personnes âgées, il existe des programmes qui sous différentes formes :
- stimulent les réponses adaptées aux situations dangereuses,
- créent les automatismes d'évitement de la chute en milieu hostile : sols glissants, pièces non fonctionnelles, voies d'accès difficiles...
- développent :
* la qualité de l'équilibre (ateliers d'équilibre)
* les différents récepteurs (appareil vestibulaire, vision centrale et périphérique),
* La sensibilité de la voûte plantaire,
* La représentation dans l'espace de la position de son corps,
* Les coordinations sensori-motrices,
* La musculature du corps humain.

L'intérêt de réagir en créant une structure spécifique compte tenu de la particularité géographique du secteur (milieu rural) s'impose donc sous forme d'un partenariat à travers un réseau qui fédererait les actions de prévention visant maintenir à domicile et à éviter la chute de la personne âgée.

Ces ateliers d'équilibre, se font en partenariat avec la CRAM, les hôpitaux gériatriques, les directions régionales et départementales de la Jeunesse et des Sports, constitués en Comité de pilotage.

La réflexion reste ouverte, dans notre région pour enfin créer la structure qui à la fois prendra en compte les actions déjà en place en les complétant par celles qui manquent encore pour faire baisser à la fois le nombre et les séquelles des chutes chez nos anciens.

Il faut d'ailleurs encourager, à cet égard, l'ouverture d'une section de gymnastique volontaire par le Club de la Fermeté, affilié à la FFEPGV.

Le choix du réseau (mis en place ailleurs de plus en plus souvent) répond à cette mise en commun des moyens des professionnels, des associations et des institutionnels dans un souci d'efficacité et d'économie :
- amélioration de la qualité et de la durée de vie des patients,
- création ou développement d'une offre de services médicaux et paramédicaux permettant d'assurer une prévention efficace,
- meilleur suivi de l'état et des besoins des personnes âgées.



PREVENTION par l'AMENAGEMENT du LIEU de VIE
Aménager l'habitat des personnes âgées pour faciliter leurs déplacements en toute sécurité est une étape incontournable de la prévention passive !
Voici l'Abécédaire des aménagements de la maison à effectuer pour éviter les chutes :
Barre d'appui
Installer des barres d'appui (de couleur différente de celle du mur) à différents endroits de l'habitat pour vous aider à garder l'équilibre : W.C, douche.

Canne
Utiliser une canne si on a des difficultés à marcher.

Douche
Mettez des tapis antidérapants ou des pastilles autocollantes au fond de la douche ou de votre baignoire. Pensez également à installer des barres d'appui ou des poignées pour vous tenir.

Eclairage
Multipliez les sources d'éclairage pour éviter les zones d'ombre et ne pas hésiter à utiliser des ampoules de 75 à 100 Watts (en équivalence d'éclairage).

Escabeau
Si l'on est obligé de grimper en hauteur, il est préférable d'utiliser un escabeau de maximum 2 ou 3 marches et d'attendre la présence d'une autre personne dans la pièce où l'on veut faire l'acrobate !

Escalier
Ne pas cirer ses escaliers et prévoir des rampes.

Fils électriques
Fixez les fils électriques au mur ou bien mettez-les dans des range-fils pour éviter de se prendre les pieds dedans.

Jardin
Evitez au maximum d'avoir des plantes rampantes dans lesquelles on peut se prendre les pieds, et ne laissez aucun obstacle sur les chemins tels des outils, un tuyau d'arrosage ou des dalles mal posées.

Lit
Changez de lit s'il est trop haut ou trop bas et vous pose des problèmes pour se lever ou se coucher.

Lavabo
Facilitez l'accès au lavabo en enlevant les meubles placés en dessous et en disposant d'une chaise avec pieds antidérapants.

Moquette
La moquette est le revêtement de sol qui protège le mieux des chutes.

Rangements
Rangez les objets que vous utilisez le plus souvent à portée de main, surtout s'ils sont lourds pour éviter de monter sur une chaise ou un escabeau.

Sols
Faites attention à ce que le sol ne soit pas glissant : ne pas cirer le parquet.

Tapis
Veillez à fixer les tapis au sol et à enlever les descentes de lits.

Tapis antidérapants
Pour recouvrir les surfaces lisses comme le carrelage, le lino ou Le parquet. Utilisez du tapis antidérapant.

Téléphone
Il doit être facilement accessible ; tout comme les interrupteurs.

Toilettes
Posez un réhausseur de W.C et des poignées pour se relever plus facilement.



FORMATION
l'Université René Descartes - Paris V, propose un cursus de formation adapté dispensé à
l'UFR des Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) - 1, rue Lacretelle - 75015 PARIS : LMD/Licence professionnelle Santé : vieillissement et activités physiques adaptées.

PROGRAMME
de 3éme ANNEE (L3) 5éme et 6éme semestres :
Module 1 (7 ECTS) : Activités physiques adaptées au public senior
- UE1 : Biologie, vieillissement normal
- UE2 : Psychosociologie des publics seniors
- UE3 : Pratiques physiques et Technologie des APS.

Module 2 (7 ECTS) : Contributions des APA à prévenir la perte d'autonomie de la personne âgée valide
- UE4 : Prévention de la chute
- UE5 : Psychologie de la personne âgée valide
- UE 6 : Pratiques physiques et Technologie des APS
- UE7 : Bio-pathologie du vieillissement

Module 3 (7 ECTS) : APA et maintien du pouvoir d'agir chez la personne âgée dépendante
- UE8 : Psychopathologie de la personne âgée dépendante
- UE9 : Pratiques physiques et Technologie des APS

Module 4 (4 ECTS) : Economie, Droit, Comptabilité, Réglementation et vieillissement
- UE10 : Aspects juridiques généraux
- UE11 : Aspects comptables et marketing généraux
- UE12 : Le marché des 3ème et 4ème âges.

Module 5 (20 ECTS) : Gestion et animation d'ateliers APA avec production d'un mémoire
- UE13 : Dossiers thématiques, projet individuel

Module 6 (15 ECTS) : Stage final.


La FFEPGV organise aussi des modules de formation aux ateliers d'équilibre sous forme de stages.



  Nous Ecrire

Evénements

Liens

Statistiques
Partenaires :
Réalisation
& Régie publicité :
Copyright ©

Sitecom.biz





Ce site traite des sujets suivants : Amognes, courrier lecteurs Nièvre, expos nièvre, repair café des Amognes, cartes postales amognes, picture Amognes, châteaux Amognes, centre enfouissement amognes, politique Amognes, dossier environnement Nièvre, dossier enquête publique, dossier maison de retraite de St-Benin, dossier aide aux personnes dépendantes, communauté de communes des Amognes, communauté locale militante, démocratie locale participative Amognes, humour Nièvre, associations amognes, blagues 58, histoire locale Amognes, magazine local amognes, visiter la nièvre, vacances en Nièvre, photos de Loire, politique St-Benin, presse locale de la Nièvre, patrimoine Amognes, maison retraite St-Benin, Bourgogne, Saint-Jean, tourisme en Nievre, petit Beninois, publications locales Nievre, recettes locales Morvan, Anlezy, Balleray, Beaumont Sardolles, Billy Chevannes, Bona, Cizely, Diennes Aubigny, La Fermeté, Fertrève, Frasnay Reugny, Limon, Montigny aux Amognes, Ourouër, Saint Benin d'Azy, Saint Firmin, Saint Sulpice, Trois Vèvres, Ville Langy, églises romanes des Amognes, Briffault, Rosa Bonheur, Marget, Paul Vacant, Gabriel Charles, Louis Simonet, général Sorbier, Jean Fourastié, Martin des Amognes, Benoist d'Azy, famille de Croy.